Coup de poing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coup de poing
Coup de contre au corps en Boxe birmane
Coup de contre au corps en Boxe birmane
Mandarin
Hanyu pinyin Choy
Japonais
Hepburn Tsuki
Coréen
Hangeul
Hanja
McCune-Reischauer Kwon
Vietnamien
Quốc ngữ Thoi Son
Birman
Latt-di
Latt-di
Thaï
หมัด
Chok (Mat)
Anglais
Hammer Punch

Le coup de poing (en anglais punch) est une attaque avec le poing (la main fermée). Dans la plupart des boxes, seule la frappe avec l’avant du poing (tête des métacarpiens et 1res phalanges) est autorisée. Pour certains sports de combat et arts martiaux d’autres surfaces du poing sont utilisables (dos, paume, « marteau » de la main…). C’est quelquefois le cas pour le combat libre.

Formes de coups principales[modifier | modifier le code]

En pratique, on trouve :

  • Le coup direct,
  • Le coup circulaire,
  • Le coup remontant,
  • Le coup descendant.

Pour utiliser les techniques de poing, nous trouvons deux formes principales de trajectoire (rectiligne et curviligne), une seule surface de coup (l’avant du poing, notamment pour la plupart des boxes sportives et arts martiaux sportifs). Trois modes de frappe usuels sont répertoriées :

Ces frappes peuvent se réaliser dans différents plans : horizontal, oblique remontant, oblique descendant et vertical. Elles peuvent se combiner entre elles (utiliser différentes trajectoires et plans de frappe avec des orientations de corps multiples) et ainsi réaliser des formes « hybrides » (cela à l’infini). Parmi les techniques « mixtes » plus connus en boxe anglaise, c’est-à-dire à mi-chemin entre deux techniques, nous avons : le bolo-punch, le semi-crochet et le semi-uppercut.

Techniques de poing principales en boxes pieds-poings[modifier | modifier le code]

Exemples en boxe birmane et kick-boxing.

Coups de poing usuels[modifier | modifier le code]

  • Direct ou Straight-punch en anglais : coup de poing direct. Il est de forme pistonnée, fouettée ou balancée-jetée. Nuances : le jab est un direct à petite course notamment du bras avant. Le lead à contrario est un direct à grande course puissant et lourd. Le direct du bras arrière est appelé par les Anglo-saxons, cross .
  • On trouve également le direct court utilisé au corps à corps qui se rapproche d’un uppercut (rising-punch) donné dans le plan horizontal.
  • Crochet ou hook (hook-punch) en anglais : coup de poing circulaire (crocheté). Il existe d'autres formes de coups circulaires : le swing (appelé également stick-punch) et le half-swing.
  • Uppercut : coup de poing remontant (Undercut ou Rising Punch). Il est classifié dans la catégorie des coups circulaires. Mais sa trajectoire peut être rectiligne.

Coups de poing moins usuels[modifier | modifier le code]

  • Overhand ou overcut (appelé drop en France).
  • Cross-counter se présente comme un contre qui croise le bras de l'adversaire. Pour cela, la technique la plus souvent utilisée est le direct ou le overhand.
  • Back-fist (autorisé chez les professionnels mais pas dans tous les pays) : coup de poing de revers (appelé également « reverse » en anglais).
  • Spinning back-fist (autorisé chez les professionnels mais pas dans tous les pays) : coup de poing de revers retourné (dit « balancé »).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Blanchet, G., Boxe et sports de combat en éducation physique, Ed. Chiron, Paris, 1947
  • Delmas, A., 1. Lexique de la boxe et des autres boxes, Document de formation d’entraîneur, 1981-2005 – 2. Lexique de combatique, Ligue Midi-Pyrénées, 1975-1980.
  • Dempsey, J., Championship fighting, Ed. Jack Cuddy, 1950
  • Lerda, L., Casteyre, J.C., Sachons boxer, Ed. Vigot, Paris, 1944

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bonomelli, R., Dimarino, S., Thaï boxing. Éditions De Vecchi, Milan, 1998.
  • Bouttier, J.C., Letessier, J., Boxe : la technique, l'entraînement, la tactique, Éditions Laffont, Paris, 1978
  • Bouttier, J.C., Lustyk, J.P., La boxe : connaissance et technique, Éditions Daniel, Paris, 1990
  • Devost, Manuel de Boxe Française et Anglaise, Paris, 1885
  • Deyrieux, A., La boxe anglaise, Ulisse Éditions, Paris, 1998
  • Dimarino, S., Leçons de kickboxing, Éditions De Vecchi, Paris, 2000.
  • Falk, D, La boxe thaïlandaise, Éditions Judoji, 1990.
  • Falsoni, E., Cours de Full-contact, Éditions De Vecchi, Milan, 1995.
  • F.F.B., La boxe, guide de techniques, Éditions Vigot, Paris, 1980 – La boxe, préparation physique, secourisme, hygiène sportive, rôle de l'homme de coin, Éditions Vigot, Paris, 1978 – Les cahiers techniques et pédagogiques de la COFORM, Paris, 1993
  • Langlois, R., Boxe, in Revue EPS n°78 à 80, Paris, 1965
  • Letessier, J., La boxe, sport scolaire, in Revue EPS n°107, Paris, 1971
  • Gyi, M., Burmese Bando boxing, États-Unis., 1987.
  • Paschy, R., Kick-boxing « Muay thaï », Éditions Sedirep, Paris, 1982.
  • Petit, M., Boxe, Paris, Ed. Amphora, Paris, 1972
  • Plasait, B., Défense et illustration de la Boxe Française, Éditions Sedirep, Paris, 1971
  • Royers, F., Kick-boxing, Éditions Sedirep, Paris, 1987.
  • Rudetski, M., La boxe, Collection « Que-sais-je ? », Éditions P.U.F., Paris, 1974
  • Savodelli, J., Do-Tuong, A., La boxe thaïe, Éditions Amphora, Paris, 1989.
  • Than (Gyi), B., Manuel of the bando discipline, National bando Association, 1946-1968.