Coup de pied

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir cou-de-pied.
Coup de pied
Coup de pied en bâton, ici en Boxe birmane
Coup de pied en bâton, ici en Boxe birmane
Mandarin
Hanyu pinyin Tek
Japonais
Hepburn Keri
Coréen
McCune-Reischauer Tchagi
Vietnamien
Quốc ngữ Cước/thoái
Birman
Nenda
Nenda
Thaï
Teep
Teep (ou Tip)
Anglais
Kick
Hight.jpg

Un coup de pied en technique de combat (en anglais kick) est une frappe réalisée avec une action du membre inférieur dont la surface d’impact est le pied (ou le tibia suivant les règlements sportifs), Dans certaines pratiques de combat, on parle de techniques de jambe; elles sont la partie émergente de leur activité, ce qui est le cas pour le taekwondo moderne.

Formes principales[modifier | modifier le code]

En pratique, on trouve les coups de pied de « frappe » suivants :

  • le coup direct,
  • le coup circulaire,
  • le coup remontant,
  • le coup descendant.

et les coups de pied de « balayage » qui utilisent les formes techniques précédentes.

Pour utiliser les techniques de pied, nous trouvons deux formes principales de trajectoire (rectiligne et curviligne), et plusieurs surfaces de frappe (dessus, dessus et côté du pied notamment pour la plupart des boxes sportives et arts martiaux sportifs). Trois modes de frappe usuels sont répertoriées :

Ces frappes peuvent se réaliser dans différents plans : horizontal, oblique remontant, oblique descendant et vertical. Elles peuvent se combiner entre elles (utiliser différentes trajectoires et plans de frappe avec des orientations de corps multiples) et ainsi réaliser des formes « hybrides » (cela à l’infini).

Dans les sports de combat et les arts martiaux on trouve plusieurs formes de coups de pied :

Certains de ces coups de pied sont portés également en mode "retourné" et "sauté" (voire les deux à la fois). Par exemple on trouve dans la catégorie des « flying kicks » (coups de pied sautés) : le « jumping hook-kick ». Dans la catégorie des « turning kicks » (coups de pied retournés) le « spinning hook-kick » utilisable en coup de pied de balayage ou de fauchage (surnommé «  balayage retourné »).

Exemples en Kickboxing[modifier | modifier le code]

Les coups de pied atteignent des cibles à trois hauteurs principales : en ligne basse ou coup de pied bas (low kick), de hauteur médiane (niveau du tronc), coup de pied médian (middle-kick) et en ligne haute (niveau de la tête), coup de pied haut (high-kick).

Coups de pied usuels[modifier | modifier le code]

  • front-kick : coup de pied direct (hanches de face) – il est de forme "pistonnée", push-kick (pushing-kick) ou de forme "fouettée" (front snap-kick) 1 ;
  • side-kick : coup de pied direct (hanches de côté) – il est de forme "pistonnée"1 ;
  • roundhouse-kick : coup de pied circulaire porté le plus souvent les hanches de profil. Il utilise trois mécanismes principaux de frappe : mode « fouetté » autour de l’articulation du genou, mode « balancé » (ou « en bâton ») autour de l’articulation de la hanche et enfin le mode « pivot ou tourniquet » c’est-à-dire une rotation du corps et de l’appui au sol. Ces trois modes peuvent être combinés entre eux ce qui augmente considérablement la puissance de frappe ;
  • semi-circular kick : coup de pied semi-circulaire (aussi forty five degrees roundhouse-kick et diagonal kick) : on le classe très souvent dans la catégorie des coups de pied circulaires. Il est exécuté les hanches relativement de face par un mouvement pendulaire du membre inférieur autour de la hanche (mouvement de fermeture de la cuisse sur le tronc) auquel peut être combiné une extension vive du genou. À l’image des coups de pieds circulaires, il vise habituellement les cibles latérales du corps c’est par cette raison qu’on le classe dans la catégorie des coups de pieds circulaires ;
  • hook kick : hanches de face ou de profil ;
  • back-kick : coup de pied arrière (hanches de dos) ;
  • sweeping : coup de pied de balayage uniquement sur le chausson de boxe (ou le pied). Principales formes : balayage à la cuillère, à la louche ou crocheté). Il existe les balayages tournants (type roundhouse-kick) et retournés (type spinning hook-kick).

(1) Les coups de pied directs et de côté, de forme "pistonnée", sur le membre inférieur sont autorisés chez les professionnels en kick-boxing et notamment pour certains titres, mais pas dans toutes les fédérations et tous les pays.

Coups de pied moins usuels[modifier | modifier le code]

Catégorie des coups de pied dit « en bâton » (stick kick) :

Coups de pied retournés et volants[modifier | modifier le code]

  • spinning hook-kick : coup de pied crocheté retourné.
  • spinning side-kick : coup de pied de côté retourné.
  • spinning back-kick : coup de pied arrière retourné.
  • jumping front-kick : coup de pied de face en sauté.
  • jumping roundhouse-kick : coup de pied circulaire sauté.
  • jumping side-kick : coup de pied de côté sauté.
  • jumping back-kick : coup de pied de dos sauté.

(*) Certaines techniques peuvent retournées et sautées (voire les deux à la fois)

Coups de pied mixtes et hybrides[modifier | modifier le code]

Ces formes intermédiaires, souvent gestes de compétition, diffèrent de coups classiques c’est-à-dire n’empruntent pas la forme habituelle d’une technique conventionnelle. Ses paramètres d’exécution peuvent varier par rapport aux coups standards : préparation différente, trajectoire différente, cible visée différente, etc. Nombreuses de ces techniques dites « hydrides », au geste difficile à lire, à la trajectoire non conventionnelle, vont poser des problèmes défensifs à l’opposant. Ce sont des gestes très prisés par les combattants expérimentés. tel le "side-front" qui un "side-kick" avec les hanches plutôt de face permettant une liaison instantanée des techniques de poing très utile notamment en défense active.

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Alain Delmas, 1. Lexique de la boxe et des autres boxes (Document fédéral de formation d’entraîneur), compte d’auteur, Aix-en-Provence, 1981-2005 – 2. Lexique de combatique (Document fédéral de formation d’entraîneur), compte d’auteur, Toulouse, 1975-1980
  • Gabrielle et Roland Habersetzer, Encyclopédie des arts martiaux de l’extrême orient, Éditions Amphora, 2000

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]