Coup d'État de 1960 en Turquie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le coup d'État militaire de 1960 en Turquie a été organisé le 27 mai 1960 par un groupe d'officiers de l'armée turque, contre le gouvernement du Parti démocrate démocratiquement élu.

Les investigateurs de ce coup d'État établirent le général Cemal Gürsel, qui, n'avait eu aucun rôle dans le coup d'État, comme chef de l'État, Premier Ministre et Ministre de la Défense. La junte militaire redonna le pouvoir aux civils 17 mois plus tard, en octobre 1961.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Le Président Celal Bayar, le Premier Ministre Adnan Menderes et quelques autres membres du gouvernement ont été arrêtés et jugés par un tribunal irrégulier nommé par la junte, sur l'île de Yassıada dans la mer de Marmara. Les hommes politiques ont été accusés de haute trahison, mauvaise utilisation des fonds publics et abrogation de la constitution.

Les procès se finirent avec l'éxécution de Menderes, du Ministre des Affaires Étrangères Fatin Rüştü Zorlu et le Ministre des Finances Hasan Polatkan sur l'île d'İmralı le 16 septembre 1961. La Turquie est toujours hantée par l'héritage économique de ce coup d'État : « Où en sommes nous maintenant et où en sont les pays comme le Portugal, la Grèce et l'Espagne, avec lesquels nous nous sommes éloignés dans la compétition pour le développement dans les années 1960 ? Pendant que nous traînons autour d'un revenu de 5000 $ par habitant, ils en sont à 20 000 depuis plusieurs années. En un mot, un gâchis. » (Hasan Cemal, Milliyet, octobre 2006 [1])

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]