Coulée verte du sud parisien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Coulée verte à Antony et Verrières-le-Buisson.
La Coulée verte se faufile entre les immeubles d'habitation à Châtillon.
Plusieurs passerelles ont été construites pour franchir les obstacles comme ici à Fontenay-aux-Roses.
La Coulée verte justifie son nom à Sceaux.
Un des parcs de la Coulée verte, à Fontenay-aux-Roses.
Un des chemins de la Coulée verte, à Antony.

La Coulée verte du sud parisien est un aménagement de l'espace situé au-dessus ou à côté des voies du TGV atlantique entre le boulevard périphérique de Paris et Massy[1]. Cette emprise, occupée aujourd'hui par le TGV, avait été initialement réservée pour la ligne de chemin de fer de Paris à Chartres par Gallardon, jamais achevée, puis pour le prolongement de l'autoroute A10 vers Paris (porte de Vanves), qui a été abandonné[1].

Elle est gérée par le Syndicat mixte d'étude et de réalisation de la Coulée verte du sud parisien (SMER) qui comprend la région Île-de-France, les départements de l'Essonne et des Hauts-de-Seine et les neuf communes traversées (Malakoff, Châtillon, Bagneux, Fontenay-aux-Roses, Sceaux, Châtenay-Malabry, Antony, Verrières-le-Buisson, et Massy).

L'itinéraire[modifier | modifier le code]

L'espace aménagé comprend[1] suivant la surface disponible :

  • une piste cyclable aménagée de bout en bout (14 km) ;
  • des cheminements piétonniers ;
  • des aires de jeux pour enfants ;
  • des terrains de sport.

Il est possible de commencer le trajet à vélo à la place de Catalogne, où une piste cyclable mène jusqu'à Malakoff, début officiel de la Coulée verte, ou bien de s'y rendre en métro (le vélo est interdit dans le métro[2]) ou par le RER. Plusieurs possibilités existent en partant de Paris :

Il est également possible de rejoindre aisément la piste aux points de croisement avec le RER B :

  • à Fontenay-aux-Roses, sur le RER B : la piste cyclable traverse les voies du train à quelques dizaines de mètres après la gare ;
  • à Robinson, une piste cyclable de liaison traversant la ville de Sceaux via la rue Houdan permet de rejoindre la Coulée verte. La station se trouve cependant plus loin de la Coulée verte que celle de Fontenay-aux-Roses ;
  • au parc de Sceaux : après un détour dans le parc (RER B Parc de Sceaux) en empruntant la sortie nord-ouest, la piste cyclable se situe à une centaine de mètres ;
  • à Massy - Verrières : la station est située non loin des pistes cyclables. Il faut pour cela passer sous la LGV Atlantique.

La coulée verte, partant de la porte de Vanves et arrivant à Massy, est empruntée par le GR655 qui est la version moderne de la via Turonensis, un des chemins du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle[3].

Principaux lieux d'intérêt rencontrés[modifier | modifier le code]

Développements futurs[modifier | modifier le code]

Il est question que la Coulée verte soit prolongée dans Paris en passant (débutant ?) au niveau du parc Georges-Brassens dans le 15e arrondissement.[réf. nécessaire]

Il est également question d'un aménagement prolongé jusqu'à Rambouillet via l'assiette de l'ancienne ligne d'Ouest-Ceinture à Chartres.[réf. nécessaire] À l'occasion de la rénovation du viaduc des Fauvettes sur cette ligne de chemin de fer, une section a d'ores et déjà ouverte entre Bures-sur-Yvette et Gometz-le-Châtel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Étude historique de la coulée verte du Sud parisien » (consulté le 27 mai 2012)
  2. Réglementation vélo sur le site de la RATP, consulté le 1er février 2014.
  3. « Le GR®655 : D’Helecine à Saint-Jacques de Compostelle (en Ile-de-France) », sur site FFRP Île-de-France consacré au GR 655 (consulté le 13 mai 2012).