Coucy-lès-Eppes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coucy (homonymie).
Coucy-lès-Eppes
Image illustrative de l'article Coucy-lès-Eppes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement Laon
Canton Sissonne
Intercommunalité Communauté de communes de la Champagne Picarde
Maire
Mandat
Joël Cabon
2014-2020
Code postal 02840
Code commune 02218
Démographie
Population
municipale
587 hab. (2011)
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 09″ N 3° 46′ 12″ E / 49.5525, 3.7749° 33′ 09″ Nord 3° 46′ 12″ Est / 49.5525, 3.77  
Altitude Min. 78 m – Max. 142 m
Superficie 6,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Coucy-lès-Eppes

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Coucy-lès-Eppes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coucy-lès-Eppes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coucy-lès-Eppes

Coucy-lès-Eppes est une commune française du département de l'Aisne et de la région Picardie, petite bourgade située à une dizaine de kilomètres à l'est de Laon, essentiellement rurale, forte de plus de six cents âmes et relevant du canton de Sissonne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette commune, après une légère poussée démographique dans les années 70-80, subit une stagnation démographique liée pour son ensemble au manque de travail local. Quelques artisans tentent toutefois de s'installer ferronnerie, artisan ébéniste, mais globalement, l'activité rurale perdure tout en périclitant peu à peu. La coopérative agricole, bien qu'étant toujours active, engrange désormais beaucoup moins de grains dans ses silos qu'auparavant.

Autrefois, jusque dans les années 1980, un zoo se trouvait implanté dans les jardins du château de Coucy. Cette activité touristique a disparu et il ne reste plus sur le site qu'une discothèque fort connue au demeurant par les gens de la région et qui fonctionne toutes les fins de semaine. Au niveau des commerces de proximité, il n'en existe plus guère. Une boulangerie et un bar-tabac-épicerie sont encore en place. Pour les autres commerces de bouche, il faut s'en remettre au charcutier, à l'épicière, au poissonnier itinérant ou réaliser ses achats dans les bourgades voisines, ou à Laon, mais encore faut-il disposer d'un moyen de locomotion. L'ancien bâtiment voyageurs de la gare de Coucy-lès-Eppes a été transformée en logements sociaux après sa fermeture par la SNCF qui gère toujours une halte ferroviaire. Une navette de car dessert également la Préfecture.

La semaine du lundi 22 novembre 2010 a vu l'évacuation programmée de toute la population de 7 h 30 à 16 h 30 pour permettre à l'équipe des 22 démineurs d'intervenir sur les 1 652 obus (soit l'équivalent de 30 tonnes) provenant de la Première Guerre mondiale[1],[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Coucy-les-Eppes
Blason de Coucy-les-Eppes Blason Écartelé en sautoir: au 1er d'argent au château du lieu du même, sans toiture, posé en perspective, le corps principal ouvert et ajouré de gueules, au 2e d'azur à l'abeille en vol d'or, au 3e d'or à deux glands de sinople feuillés d'une pièce du même et passés en sautoir, au 4e d'argent au moulin à vent du même, essoré, ouvert et ajouré de gueules, ailé de sable.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Marcel Fontaine    
mars 2008[3] en cours
(au 12 mai 2014)
Joël Cabon   Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

Économie[modifier | modifier le code]

Le village est situé sur l’axe Laon Reims desservi par la ligne SNCF et à proximité de la RD1044.

  • Agriculture :

L’activité agricole et para agricole ont toujours été fortement présents ; les exploitations agricoles étaient au nombre de 8 dans les années 1960 et de 5 actuellement. Les activités liées à agriculture persistent avec les sociétés telles que la coopérative agricole ainsi que d’autres activités, implantées plus récemment ; machinistes et réparateurs agricoles (Ets Marechalle) et les sociétés de services techniques, essais et préconisations pour l’agriculture (ITB et CETA).
Dans le domaine de la production liée à l’agriculture, une manufacture de cloisons fabriquées à partir de paille compressée (Bativit) a été présente durant les années 1950 et 60, remplacée ensuite par une coopérative de fruits et légumes, aujourd’hui disparue.

  • Commerce :

On comptait dans les années 1960, 4 cafés, dont 2 avec restaurant, un avec hôtel et un avec épicerie, une boucherie, une boulangerie et 2 succursales alimentaires. Ne subsistent aujourd’hui qu’un café épicerie et une boulangerie.
Néanmoins, d’autres formes de commerce sont apparus : discothèque, machinisme agricole et textile.

  • Artisanat :

L’artisanat a évolué, lui aussi, après l’implantation de nouvelles activités sur le village, dans des domaines divers : menuiserie, peinture, ferronnerie, pédicure bovine, plomberie chauffage, rénovations de tombes et monuments et travaux publics

  • Les principales activités et leur histoire :

-Ets Marechalle :
Cette entreprise familiale, créée en 1874 à Vieux-lès-Asfeld (08), s’est installée en 1954 à Asfeld (08). Elle s’implante à Coucy en 1968 avec la concession des tracteurs LH (International Harvester France). En 1987, l’établissement devient concessionnaire de la marque John Deere, leader mondial du machinisme agricole. La société comprend à l’heure actuelle 3 bases de distribution : Asfeld et Junéville dans les Ardennes et Coucy.
-Champagne céréales :
Le silo a été construit près de la gare en 1950, propriété d’une famille de négociants en grains, la famille Baillier. Il est ensuite coopérative agricole de Coucy qui a, 1986, fusionné avec l’UAA (Union Agricole Ardennaise) qui a elle-même fusionné en 1991 pour devenir Champagne céréales.
Le centre de ravitaillement des essences (CRE) :
Construit en 1953 par les travaux maritimes, il s’étale sur une superficie de 38 ha répartis sur les territoires de Coucy et Mauregny. Il permet le ravitaillement en carburant de l’armée de terre, des gendarmeries et des bases aériennes des départements de l’Aisne, de l’Oise, des Ardennes et du Nord.
-La Singerie discothèque :
Elle s’est implantée sur la commune en 1976 après la cessation d’activité du zoo. Exploitée par la société du château de Coucy, elle a toujours connue les mêmes propriétaires. Pour durer, elle a dû s’adapter, ce mode de loisirs évoluant avec les générations et la demande des consommateurs.
-La scierie :
Elle a débuté ses activités dans les années d’après guerre et a été dirigée pendant plusieurs dizaines d’années par M. Ravéra, ancien maire de la commune. Après le décès de celui-ci, une liquidation judiciaire fut prononcée et c’est finalement en 1996, et après de nombreuses déconvenues, qu’elle a repris son activité.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 587 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
359 365 373 440 487 520 496 521 510
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
485 520 435 485 476 489 479 434 500
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
516 506 431 401 405 437 433 417 458
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
557 555 515 642 581 612 577 567 587
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Les membres de la famille de La Croix de Chevrières :
  • Jean Hummel, capitaine tué à Raillimont le 15 mai 1940 et inhumé à Coucy-lès-Eppes[8].
  • Colette Deblé, peintre français née en 1944 à Coucy-lès-Eppes.
  • La comtesse de Miremont, femme de lettres, châtelaine de Coucy-lès-Eppes[9]
  • Jacques Beltrand, graveur sur bois, décédé en 1977 à Coucy-lès-Eppes
  • André Ravéra, maire de Coucy-lès-Eppes, décédé en cours de mandat en 1992[10]

Population et société[modifier | modifier le code]

Internet et Téléphonie[modifier | modifier le code]

La technologie ADSL est disponible pour la commune de Coucy-lès-Eppes. Techniquement limitée par une bande passante généralement constatée de 256Ko/s (2mb) en connexion auto-adaptative (ADSL/Re/2/2+) démontrée parfaitement stable sur une offre fixée à 2 mb si le cheminement de la ligne est “propre”, la raison de cette limite étant l'affaiblissement lié à l'éloignement du nœud de raccordement d'abonné (distance variant entre 5 600 et 7 000 mètres selon les habitations à cause d'un détours des lignes qui empruntent le cheminement Festieux → Le Faux Puy → Coucy -Château-). Les services de télévision avec les “box” adsl sont par conséquent indisponibles. La dérivation des lignes téléphonique est toujours possible. Le central téléphonique est situé dans la commune de Festieux. Outre l'opérateur Orange France Télécom le dégroupage est proposé avec les opérateurs privés : Free et SFR.

Un pylône pour antenne relais a été mise en place sur le chemin de Samoussy depuis aout 1997 . À l'exception d'une réception GSM relativement bonne celle de la 3G est disponible mais sa qualité, sur l'ensemble de la commune est très inégale, cette dernière dans certains cas ne peut être que partielle au mieux très faible.

Télévision[modifier | modifier le code]

Antenne pointée en direction de l'émetteur de la commune de Landouzy-la-ville que la réception de la Télévision numérique terrestre (TNT) est désormais possible officiellement depuis le 21 décembre 2007 dont 18 chaines nativement accessibles sans cryptage à l'heure actuelle et probablement d'avantage courant de l'année 2012 suite à l'abandon planifié des fréquences de la télévision analogique.

Curiosités[modifier | modifier le code]

Les animaux du parc zoologique de Coucy-lès-Eppes ont été utilisés pour le tournage du film de Jacques Demy : "Peau d'Ane" (1970)

  • /

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]