Cotton gin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cotton gin, inventé en 1793 en Georgie par l'américain Eli Whitney, est une machine égreneuse, pour séparer la graine du coton de sa fibre.

La machine, précédée par l'invention en 1778[1] du roller gin[2] par Kinsey Burden[3], planteur de coton en Caroline du Sud[4], permettait de simplifier un travail exigeant alors beaucoup de main-d’œuvre et réalisé manuellement par les esclaves américains[5]. C'est une invention très importante dans l'histoire de la culture du coton, pour laquelle Eli Whitney a reçu un brevet daté du 14 mars 1794.

Un autre inventeur, Hodgen Holmes, un ancien aide mécanicien d'Eli Whitney, apporta en 1796 à la machine de Whitney un perfectionnement d'importance. En remplaçant les crochets des cylindres par des scies, il limita le taux de déchets. Sa machine remplaçait le tambour à pointe par une série de scies circulaires montées sur un cylindre, espacées régulièrement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://books.google.fr/books?id=Rhiv8oe7_60C&pg=PA10&lpg=PA10&dq=Kinsey+Burden+roller+gin+coton&source=bl&ots=7rMFvAwK84&sig=Kp38cRLMxme4UDPVOIfh8SQIygs&hl=fr&ei=QL-pTfnVL8mx8QO_2Iy5Ag&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=6&ved=0CDYQ6AEwBQ#v=onepage&q=burden&f=false
  2. "Bale o' cotton: the mechanical art of cotton ginning", par Karen Gerhardt Britton, page 10
  3. "The History of Beaufort County, South Carolina: 1514-1861", par Lawrence Sanders Rowland, Alexander Moore, George C. Rogers
  4. http://books.google.fr/books?id=WjdhnfG0tYcC&pg=PA278&lpg=PA278&dq=Kinsey+Burden+roller+gin+coton&source=bl&ots=ywgfsiQYf6&sig=II58ZjAAFQslm7tpUzGQmdiVAbg&hl=fr&ei=QL-pTfnVL8mx8QO_2Iy5Ag&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&ved=0CCsQ6AEwAg#v=onepage&q&f=false
  5. Claude Fohlen, Histoire de l’esclavage aux États-Unis, Perrin, 2007, p. 136.