Coton de Tuléar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coton de Tuléar
{{#if:
Coton de Tuléar
Coton de Tuléar

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Caractéristiques
Silhouette 3,5 à 8 kg (indicatif)
Taille 23 à 28 cm
Poil très doux, souple, cotonneux, dense et abondant
Robe couleur de fond blanche. Quelques traces de couleur blanche,ou mouchetée(taches quelque fois sur le dos et les oreilles)
Tête courte, vue de dessus triangulaire
Yeux plutôt ronds, foncés, vifs, bien écartés ; le bord des paupières est pigmenté de noir

oreilles=tombantes, triangulaires, attachées haut sur le crâne, fines à l’extrémité ; portées accolées aux joues, elles atteignent la commissure des lèvres.

Queue attachée bas, dans l’axe de la colonne vertébrale.
  • Au repos : descendant en dessous du jarret, l’extrémité étant relevée.
  • En mouvement : Portée « gaiement » (recourbée au-dessus du dos, la pointe dirigée vers la nuque, le garrot, le dos ou le rein).
Caractère De caractère gai, stable, très sociable avec les humains et avec ses congénères, il s’adapte parfaitement à tout style de vie. Le caractère du Coton de Tuléar est une des caractéristiques principales de la race.
Nomenclature FCI
  • groupe 9
    • section 1
      • no 283

Le coton de Tuléar est une race de chien.

Une légende nous raconte les origines de ce coton de Tuléar. Comme toutes les légendes, il y a probablement une part de vérité.

Au XVIe siècle, Tuléar (Toliara), port de Madagascar, était le point de départ de nombreux échanges commerciaux avec l'Europe et notamment la France.

Au cours d'un de ces voyages, on raconte que des pirates ont attaqué un bateau où se trouvait une très jolie femme accompagnée de trois petites « bichonnes » Belle, Bijou et Trésor. Cette bataille fut très rude, une tempête eut raison des navires, il n'y eut aucun survivant sinon les trois petites bichonnes et « Brigand », le ratier des pirates.

Les très jolies demoiselles et le « pirate » se retrouvèrent sur la plage de Tuléar, ils furent heureux et eurent beaucoup de petits cotons !

Peut-être la vérité est elle un peu différente, la parenté avec le bichon semble acquise et le coton doit son existence au croisements avec des chiens locaux.

Le temps a fait son œuvre, quatre siècles se sont écoulés, les petits cotons que nous connaissons sont le fruit de la terrible sélection naturelle liée aux difficiles conditions de vie rencontrées sur l'île.

Il a su s'adapter en développant des caractéristiques remarquables : Il a une robustesse à toute épreuve, il n'est jamais malade. Il est très rusé, vif, intelligent. Enfin sa superbe fourrure, initialement la meilleure protection contre le froid nocturne et la canicule, est d'une beauté extraordinaire !

Madagascar et la France conservent encore des relations privilégiées. Les Français de Madagascar ont ramené « dans leurs bagages » ces magnifiques petits chiens blancs si adorables. Ceci attisa la curiosité des spécialistes, la reconnaissance de cette nouvelle race eut lieu en 1970, le coton de Tuléar devint une race à part entière.

Désormais il n'existe plus beaucoup de cotons à Madagascar, à la suite de l'énorme trafic des années 1980 (un bébé acheté 500 F sur l'île se revendait jusqu'à 5000 F en France).

La France est dépositaire du standard de la race, et possède la plupart (90 %) des plus beaux spécimens mondiaux.

Le standard du Coton de Tuléar[modifier | modifier le code]

Le Standard d'un chien, ou Standard F.C.I., correspond à la description de ce chien selon un modèle quasiment "parfait" de celui-ci.

Chaque race de chien dispose d'un standard numéroté, celui du Coton de Tuléar étant le no 283.

Ce standard est déterminé par la SCC, ou Société Centrale Canine.

Informations élémentaires[modifier | modifier le code]

Origine Madagascar
Patronage France
Date de publication du standard d'origine en vigueur 25 novembre 1999
Utilisation Chien de compagnie
Classification F.C.I Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie

Section 1.2 Coton de Tuléar

Sans épreuve de travail

Bref aperçu historique Introduit en France bien avant sa reconnaissance officielle en 1970, ce nouveau venu d'origine malgache a rapidement acquis une place de premier plan parmi les chiens d'agrément de ce pays ; aujourd'hui il est répandu dans le monde entier.
Aspect général Petit chien de compagnie à poil long, de couleur blanche et de texture cotonneuse, aux yeux ronds, foncés et à l'expression vive et intelligente.
Proportions importantes
  • La hauteur au garrot se rapporte à la hauteur du corps comme 2 à 3.
  • La longueur de la tête se rapporte à celle du corps comme 2 à 5.
  • La longueur du crâne se rapporte à celle du museau comme 9 à 5.
Comportement / Caractère De caractère gai, stable, très sociable avec les humains et avec ses congénères, il s'adapte parfaitement à tout style de vie. Le caractère du Coton de Tuléar est une des caractéristiques principales de la race.Ne supporte pas d'être séparé de ses maîtres.

Le physique du Coton de Tuléar[modifier | modifier le code]

La tête[modifier | modifier le code]

Courte, vue de dessus : triangulaire.

Région crânienne
Crâne
Vu de face légèrement bombé ; assez large par rapport à sa longueur. Arcades sourcilières peu développées. Léger sillon frontal. Protubérance et crête occipitales peu accentuées. Arcades zygomatiques bien développées.
Stop
Peu accentué.
Région faciale
Truffe
Dans le prolongement du chanfrein ; noire, la couleur marron peut être tolérée ; narines bien ouvertes.
Museau
Droit.
Lèvres
Fines, tendues, de la couleur de la truffe.
Mâchoires / Dents
Dents bien alignées ; articulé en ciseau, en pince ou articulé inversé sans perte de contact ; l'absence des PM1 n'est pas pénalisable ; les M3 ne sont pas prises en considération.
Joues
Sèches.
Yeux
Plutôt ronds, foncés, vifs, bien écartés ; le bord des paupières est pigmenté de noir.
Oreilles
Tombantes, triangulaires, attachées haut sur le crâne, fines à l'extrémité ; portées accolées aux joues, elles atteignent la commissure des lèvres. Recouvertes de poils blancs ou avec quelques traces de couleur gris clair (mélange de poils blancs et de poils noirs donnant un aspect gris clair) ou aubérisé (mélange de poils blancs et de poils fauves donnant un aspect aubérisé).

Le cou[modifier | modifier le code]

Bien musclé, légèrement galbé. Encolure bien attachée. Rapport encolure / corps : 1/5. Peau bien tendue, sans fanon.

Le corps[modifier | modifier le code]

Vue d'ensemble
Ligne du dessus très légèrement convexe. Chien plus long que haut.
Garrot
Peu accentué.
Dos et Rein
Dos ferme, dessus très légèrement voussé. Rein bien musclé.
Croupe
Oblique, courte et musclée.
Poitrine
Bien développée, bien descendue au niveau des coudes, longue, côtes bien arrondies.
Ventre
Remonté mais pas levretté.

La queue[modifier | modifier le code]

Attachée bas, dans l'axe de la colonne vertébrale.

Au repos
Descendant en dessous du jarret, l'extrémité étant relevée.
En mouvement
Portée « gaiement » (recourbée au-dessus du dos, la pointe dirigée vers la nuque, le garrot, le dos ou le rein). Chez les sujets à fourrure abondante, l'extrémité peut être appuyée sur la région dorso-lombaire.

Membres antérieurs[modifier | modifier le code]

Vue d'ensemble
Les antérieurs sont d'aplomb.
Épaules et Bras
Épaule oblique, musclée. Angle scapulo-huméral : environ 120°. La longueur de l'humérus correspond sensiblement à celle de l'omoplate.
Avant-bras
Angle huméro-radial : environ 120° ; avant-bras verticaux et parallèles, bien musclés, avec une bonne ossature ; la longueur de l'avant-bras correspond sensiblement à celle du bras.
Carpe
Dans le prolongement de la ligne de l'avant-bras.
Métacarpe
Solide ; vu de profil, très légèrement fléchi.
Pieds antérieurs
Petits, de forme ronde ; doigts serrés, cambrés ; coussinets pigmentés.

Membres postérieurs[modifier | modifier le code]

Vue d'ensemble
Les postérieurs sont d'aplomb. Sans être recherchée, la présence d'ergots n'est pas pénalisée.
Cuisse
Fortement musclée ; angle coxo-fémoral environ 80 %.
Jambe
Oblique, formant avec le fémur un angle d'environ 120°.
Jarret
Sec, bien dessiné ; angle du jarret environ 160°.
Métatarse
Vertical.
Pieds postérieurs
Petits, de forme ronde ; doigts serrés, cambrés ; coussinets pigmentés.

Allures[modifier | modifier le code]

Libres et faciles, sans couvrir beaucoup de terrain ; en action le dessus reste ferme et le chien ne flotte pas dans ses allures.

Peau[modifier | modifier le code]

Fine, bien tendue sur tout le corps ; de couleur rose elle peut être pigmentée.

Robe[modifier | modifier le code]

Poil
C'est l'une des principales caractéristiques de la race puisque son nom même en découle. Très doux et souple, cotonneux, jamais dur ni rêche, le poil est dense, abondant et peut être très légèrement ondulé.
Couleur
Couleur de fond : blanche.

Quelques traces de couleur gris clair (mélange de poils blancs et de poils noirs) ou aubérisé (mélange de poils blancs et de poils fauves) sont admises sur les oreilles. De telles traces peuvent être tolérées sur les autres régions du corps, pour autant qu'elles n'altèrent pas l'aspect général de blancheur de la robe ; elles ne sont pas cependant recherchées. Si les couleurs gris clair ou aubérisées sont donc admises, le noir est cependant quant à lui disqualifiant.

Il existe une variété qui naît entièrement noir corbeau et dont les pattes, la tête et la queue deviennent blanches en quelques semaines puis le pelage restant devient gris argenté en 2 ou 3 ans. Cette variété (non reconnue?) est très recherchée aux USA et Canada. Ils la nomment "variété Panda". Il s'agit peut-être d'un caractère récessif de la race nécessaire à la bonne pigmentation des lèvres, de la truffe et des paupières.

Taille et poids[modifier | modifier le code]

Taille[modifier | modifier le code]

'Mâles'
De 26 à 28 cm, tolérance 2 cm en plus et 1 cm en moins.
Femelles
De 23 cm à 30 cm, tolérance 2 cm en plus et 1 cm en moins.

Poids[modifier | modifier le code]

Mâles
De 4 à un maximum de 9 kg.
Femelles
De 3,5 à un maximum de 8 kg.

Défauts[modifier | modifier le code]

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

Défauts graves[modifier | modifier le code]

Crâne
Plat ou trop bombé ; crâne étroit.
Museau
Disproportion du rapport crâne / chanfrein.
Yeux
Clairs, yeux trop en amande ; entropion, ectropion ; yeux proéminents.
Lèvres
Doivent être fines, tendues, de la couleur de la truffe.
Oreilles
Trop courtes, insuffisance de la longueur du poil, oreilles rejetées en arrière (en rose).
Cou
Trop court, dans les épaules, fluet.
Ligne de dessus
Trop voussée, ensellée.
Croupe
Horizontale, étroite.
Épaule
Droite.
Membres
Panards, cagneux, coudes décollés, jarrets trop ouverts ou

clos, angulations droites.

Poil
Trop court, trop ondulé, bouclé.
Pigmentation
Partielle ou trop claire des paupières ou des lèvres ;

truffe décolorée, traces de ladre.

Défauts éliminatoires[modifier | modifier le code]

Type général[modifier | modifier le code]

  • Manque de type (insuffisance de caractères ethniques qui fait que l'animal dans son ensemble ne ressemble plus suffisamment à ses congénères de la même race).
  • Taille et Poids en dehors des limites et tolérances du standard.

Points particuliers dans le type[modifier | modifier le code]

  • Chanfrein : busqué.
  • Yeux : Exorbités avec signes de nanisme, trop clairs, yeux vairons.
  • Oreilles : Dressées ou semi-dressées.
  • Queue : N'atteignant pas le jarret ; attachée haut ; enroulée complètement (formant une boucle serrée) ; plaquée sur le dessus ou contre la cuisse ; en chandelle ; anourie.

Robe[modifier | modifier le code]

  • Poil : Atypique, frisé, laineux, soyeux.
  • Robe : Fortement tachée ; toute tache d'un noir franc.
  • Pigmentation : Absence totale de pigmentation d'une paupière ou de la truffe ou des lèvres.

Anomalies[modifier | modifier le code]

  • Prognathisme supérieur ou inférieur avec perte de contact ; béance verticale des incisives.
  • Manque de dents : À l'exception des PM1, les M3 n'étant pas prises en considération.
  • Sujet agressif ou extrêmement craintif.

Nota Bene[modifier | modifier le code]

Les mâles doivent présenter deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum. Points de non-confirmation.

Les points de disqualification du standard ne concernent que les chiens présentés en expositions. La France étant le seul pays imposant une confirmation des chiens pour l'obtention d'un pedigree définitif, chaque club français peut rajouter des points de non-confirmation.

La Commission Zootechnique de la Société Centrale Canine du 26/11/96, entérinée par le Comité de la Société Centrale Canine les 05/03/97 et 05/12/98, a donc établi la liste des points de non confirmation suivants :

Type général[modifier | modifier le code]

  • Manque de type (insuffisance de caractères ethniques qui fait que l'animal dans son ensemble ne ressemble plus suffisamment à des congénères de la même race).
  • Taille et poids hors standard.

Points particuliers dans le type[modifier | modifier le code]

  • Oreilles droites ou trop petites.
  • Défauts graves d'aplombs.
  • Fouet enroulé ou en chandelle.
  • Yeux proéminents, apparence de nanisme.
  • Queue trop courte ou anourie.
  • Chanfrein busqué.

Robe[modifier | modifier le code]

  • Excès de ladre.
  • Œil trop clair ou vairon.
  • Poil frisé ou soyeux.
  • Robe fortement tachée ; toute tache d'un noir franc.
  • Fourrure atypique.
  • Absence totale de pigmentation des paupières.

Anomalies[modifier | modifier le code]

  • Prognathisme supérieur ou inférieur avec perte de contact ou béance.
  • Manque de dents :
    • soit plus d'une incisive ;
    • soit plus de 3 PM (en dehors des PM 1 dont le manque n'est pas pénalisable) ;
    • soit une canine.
  • Sujet agressif
  • Monorchidie, cryptorchidie.

Liens externes[modifier | modifier le code]

article en cour de modification..