Coteau-du-Lac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coteau-du-Lac
Image illustrative de l'article Coteau-du-Lac
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Vallée-du-Haut-Saint-Laurent (Montérégie)
Comté ou équivalent Vaudreuil-Soulanges
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Guy Jasmin
2013-2017
Code postal J0P 1B0
Constitution 6 février 1982
Démographie
Gentilé Coteaulacois, e
Population 7 003 hab. (2014)
Densité 149 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 17′ 30″ N 74° 10′ 28″ O / 45.291554, -74.17453845° 17′ 30″ Nord 74° 10′ 28″ Ouest / 45.291554, -74.174538  
Altitude Min. Bas de la rivière à la Graisse : 42 m – Max. Rue des Prés : 56 m
Superficie 4 710 ha = 47,1 km2
Divers
Fuseau horaire Est (-5)
Indicatif (+1) 450 ou 579
Code géographique 71040
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Coteau-du-Lac

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Coteau-du-Lac

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
Coteau-du-Lac

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir la carte topographique de Montréal
City locator 14.svg
Coteau-du-Lac
Liens
Site web coteau-du-lac.com

Coteau-du-Lac est une ville dans la municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges, située dans la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, en Montérégie, au Québec, au Canada[2],[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Coteau-du-Lac est située au sud-ouest de Montréal, aux abords du fleuve Saint-Laurent, à un étranglement du fleuve comportant un chapelet d'îles et une série de rapides qui empêche toute navigation. Les rapides de Coteau-du-Lac étaient parmi les plus difficiles à franchir entre Montréal et les Grands Lacs. C'est à Coteau-du-Lac qu'est enregistré le plus important dénivelé de tout le parcours du Saint-Laurent, soit 25 m sur une distance de 12,8 km.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La municipalité comporte deux agglomérations soit le village de Coteau-du-Lac proprement dit et le hameau de Pont-Château[4]. Le noyau villageois fait l'objet d'un programme particulier d'urbanisme et un projet Rues principales est mis en place afin d'en assurer la revitalisation socioéconomique[5]. La municipalité est traversée par le canal de Soulanges qui, de 1899 à 1959 date de l'ouverture de la voie maritime du Saint-Laurent, permettait à près de 5000 navires de passer annuellement du lac Saint-François à l'ouest au lac Saint-Louis à l'est. Coteau-du-Lac est desservie par l'autoroute 20 ou autoroute du Souvenir, la plus longue autoroute québécoise. La ville se trouve à l'intersection de la 20 avec les Route 201 et Route 338. La gare de Coteau est desservie par les lignes Montréal-Ottawa et Montréal-Toronto de Via Rail Canada. L'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal se situe à environ 42 kilomètres. La ville compte plusieurs parcs municipaux dont les parcs Wilson, Geoffrion, Desforges et Paul-Stevens, offrant différents équipements et diverses activités. La collectivité locale est dotée de trois écoles primaires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier canal de Coteau-du-Lac, sans doute le premier construit en Amérique, est creusé entre 1779 et 1783 par la marine britanniques. De faible tirant et d'une larguer d'à peine 2 mètres, il devient désuet assez rapidement[6]. Coteau-du-Lac est fondée en 1832. Au début du XXe siècle, le Canadien Pacifique opère un pont tournant sur le canal de Soulanges pour permettre la circulation des trains de marchandises puis de passagers vers l'île de Salaberry[7].

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu aux quatre ans en bloc et par district[2]. La municipalité, dans plan de développement stratégique, cible l'importance d'améliorer les équipements sportifs et récréatifs[8]. Le maire Robert Sauvé est préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges entre 2011 et 2013[9]. À l'élection de 2013, Guy Jasmin, propriétaire du Moulin Callières di Jasmin[10], défait le maire sortant, Robert Sauvé, avec 51,5 % des voix et un taux de participation de 55,0 %[11].

Composition du conseil municipal[11],[12]
2009-2013 2013-2017
Maire Robert Sauvé Guy Jasmin
1 - Léon-Giroux Andrée Brosseau Andrée Brosseau
2 - Georges-Jules Beaudet Jacques Biron Jacques Biron
3 - Elzéar-Deguire Pierre Gaumond Jacque Delisle
4 - Hubert St-Amour Michel Crépault Nathalie Clermont
5 - Julien-Cuierrier Mario Cadieux Christian Thauvette
6 - Édouard-Dumesnil Luc Isabelle Patrick Delforge

La municipalité de Coteau-du-Lac fait partie de la municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges et de la conférence régionale des élus de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. Elle se trouve également dans le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal et, aux fins statistiques, elle est incluse dans la région métropolitaine de Montréal. La population de Coteau-de-Lac est représentée à l'Assemblée nationale du Québec par le député de la circonscription de Soulanges[2] et à la Chambre des communes du Canada par le député de la circonscription fédérale de Vaudreuil-Soulanges.

Population[modifier | modifier le code]

La municipalité compte 6 842 habitants en 2011. La population affiche une croissance forte et soutenue depuis au moins 25 ans[13].

Population totale, 1986-2011[14]

Année Population Variation
2011 6 842 en augmentation7,8 %
2006 6 346 en augmentation11,6 %
2001 5 684 en augmentation14,6 %
1996 4 960 en augmentation8,2 %
1991 4 193 en augmentation8,1 %
1986 3 550 -

Économie[modifier | modifier le code]

La municipalité dispose d'un vaste parc industriel. Dans le secteur agroalimentaire, on compte les boulangeries et pâtisseries Aux grains des saveurs et Aux gourmandises de Soulanges[15].

Vestiges du fort

Culture[modifier | modifier le code]

Le Lieu historique national du Canada de Coteau-du-Lac occupe une position stratégique sur le fleuve Saint-Laurent. Il est géré par Parcs Canada. La bibliothèque Jules-Fournier, administrée par la municipalité, compte 26 000 ouvrages[16]. Le Pavillon Wilson est un lieu de rassemblement offert gracieusement à la municipalité par le sénateur Lawrence Alexander Wilson en 1924 où ont alors lieu spectacles, réceptions, fêtes et débats. Le bâtiment est abandonné au fil du temps et la municipalité le modernise en 2007. La salle de réception et de spectacles, inaugurée en 2009 et d'une capacité de 200 convives, présente une diversité de spectacles de chanson et d'humour, ainsi que des pièces de théâtre et des conférences sur des voyages. La troupe résidente, le Théâtre des Sans Papiers, y crée en 2013 la pièce Ailleurs qu'ici de Josée Benoît[17]. Coteau-du-Lac compte plusieurs artistes, lesquels participent souvent à la Tournée des ateliers de Coteau-du-Lac depuis 2009, par exemple les artistes-peintres Kathy Cayer-Daigle, Yvon Duranleau, Donald Hébert, Carole Lessard, Johanne Pépin, René Tellier et Yvon Vallée, de même que le sculpteur Daniel Laramée et les multidisciplinaires Francine Boisvert et Annick Gauvreau[18]. Les vignobles Coin de France produisent le vin blanc La Cuvée Madeleine et le rouge Le Clos Saint-Emmanuel[19].

Société[modifier | modifier le code]

Une explosion dans l’entrepôt de BEM Feux d’artifice, entreprise implantée à Coteau-du-Lac depuis 1963, cause la mort de deux employées en 2013[20]. Une compétition de tire de tracteurs anciens a lieu à la fin août chaque année sur le site d'Expo Pont-Château depuis 2007[21].

Personnalités

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de la fiche proviennent de Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Coteau-du-Lac », 71040, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 20 mai 2013), sauf exceptions suivantes :
    a. Superficie terrestre : Statistique Canada. Coteau-du-Lac, Québec (Code 2471040) (tableau). Profil du recensement, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Recensement 2011, diffusé le 24 octobre 2012. Consulté le 20 mai 2013.
    b. Région (CRÉ) : Agence forestière de la Montérégie, « Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », carte, sur CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent,‎ 2009 (consulté le 15 avril 2013)
    c. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine », Québec,‎ 10 mai 2013 (consulté le 20 mai 2013).
    d. Altitude : Gouvernement du Canada, « L'Atlas du Canada - Toporama », Ressources Naturelles Canada (consulté le 23 août 2013), carte 1/15 000.
  2. a, b et c Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités du Québec : Coteau-du-Lac », 71040, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire.
  3. Agence forestière de la Montérégie, « Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », carte, sur CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent,‎ 2009 (consulté le 15 avril 2013).
  4. Gouvernement du Québec, « Banque de noms de lieux du Québec : Pont-Château », 50479, sur Commission de toponymie du Québec,‎ juin 2013 (consulté le 2 septembre 2013).
  5. Marie-Maxime Cousineau, « Le projet Rues principales se met en branle », Première Édition, vol. 28, no 20,‎ 18 mai 2013, p. 6 (lire en ligne).
  6. Luke De Stéphano, Vaudreuil-Soulanges : Un lieu de convergence : Collection noir et blanc, vol. 21, Québec, Éditions GID,‎ 2008, 205 p. (ISBN 978-2-922668-69-8), p. 48.
  7. De Stéphano 2008, p. 77.
  8. Mélissa Dion, « Plaisirs garantis à Coteau-du-Lac : Deux nouveaux parcs de jeux d'eau », Première Édition, vol. 28, no 31,‎ 17 août 2013, p. 18 (lire en ligne).
  9. MRC de Vaudreuil-Soulanges, « Gouvernance » (consulté le 4 octobre 2013).
  10. Marie-Maxime Cousineau, « Guy Jasmin convoite la mairie », L'Étoile, vol. 46, no 38,‎ 2 octobre 2013, p. 12.
  11. a et b Gouvernement du Québec, « Élections municipales 2013, Candidatures et résultats pour Coteau-du-Lac », 71040, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec,‎ 21 novembre 2013 (consulté le 11 décembre 2013).
  12. Ville de Coteau-du-Lac, « Conseil municipal » (consulté le 20 mai 2013).
  13. a. Statistique Canada. Coteau-du-Lac, Québec (Code 2471040) et Vaudreuil-Soulanges, Québec (Code 2471) (tableau). Profil du recensement, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Recensement 2011, diffusé le 24 octobre 2012. Consulté le 4 octobre 2013.
    b. Statistique Canada. 2007. Coteau-du-Lac, Québec (Code2471040) (tableau). Profils des communautés de 2006, Recensement de 2006, produit nº 92-591-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Diffusé le 13 mars 2007. Consulté le 4 octobre 2013.
    c. Statistique Canada. 2002. Profils des communautés de 2001. Coteau-du-Lac. Diffusé le 27 juin 2002. Date de modification : 2005-11-30. No 93F0053XIF au catalogue de Statistique Canada.
    d. Statistique Canada, Recensement de la population de 1996, produit numéro 95F0181XDB96001 au catalogue de Statistique Canada. Coteau-du-Lac. Consulté le 4 octobre 2013.
  14. MRC de Vaudreuil-Soulanges, Schéma d'aménagement révisé, Sotar,‎ 2004, 369 p. (lire en ligne), p. 15-16
  15. a. Marché Gourmet
    b. L’air du marché, Rigaud
  16. « Bibliothèque », sur Ville de Coteau-du-Lac (consulté le 20 mai 2013).
  17. a. Ville de Coteau-du-Lac, « Historique : D'hier à aujourd'hui », sur Pavillon Wilson,‎ 2013 (consulté le 4 septembre 2013).
    b. Myriam Delisle, « Le Pavillon Wilson innove : Lancement d'une nouvelle saison culturelle », L'Étoile, vol. 46, no 34,‎ 4 septembre 2013, p. 4 (lire en ligne).
  18. a. Myriam Delisle, « Rencontre avec les artistes de Coteau-du-Lac », Première Édition, vol. 28, no 35,‎ 14 septembre 2013, p. 53 (lire en ligne).
    b. Ville de Coteau-du-Lac, « Tournée des ateliers 2013 »,‎ 21 septembre 2013 (consulté le 29 août 2013).
    c. Côte de Vaudreuil, « Événements spéciaux » (consulté le 29 août 2013).
  19. Alcools du terroir et Jessica Stafford, « Trésors à découvrir dans un Coin de France… à Coteau-du-Lac », Agri Vallée,‎ 12 décembre 2012, p. 3 (lire en ligne).
  20. a. Presse canadienne, « Coteau-du-Lac - Une explosion chez BEM Feux d’artifice fait deux morts », Le Devoir,‎ 21 juin 2013 (lire en ligne)
    b. David Santerre, « Explosion à Coteau-du-Lac: deux personnes perdent la vie », La Presse,‎ 20 juin 2013 (lire en ligne)
  21. Yanick Michaud, « Des tracteurs à toute vapeur : Compétition à Pont-Château », L'Étoile (Première Édition), vol. 46, no 30,‎ 7 août 2013, p. 46 (lire en ligne).

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Clet Rose des vents
Saint-Polycarpe N Les Cèdres
O    Coteau-du-Lac    E
S
Les Coteaux Fleuve Saint-Laurent,
Salaberry-de-Valleyfield