Costanzo Festa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Costanzo Festa

Description de l'image  defaut.svg.
Naissance Entre 1485 et 1490
Piémont ?, Piémont Piémont
Décès 1545
Rome, Flag of the Papal States.gif États pontificaux
Activité principale Compositeur

Costanzo Festa (né entre 1485 et 1490, probablement dans le Piémont, près de Turin, et mort à Rome en 1545) est un compositeur italien de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

On ne sait rien de la jeunesse de Costanzo Festa. En 1514, lors de son passage à Ferrare, il est accueilli comme un compositeur de renom. À partir de 1517, il est au service de la chapelle papale.

Il est considéré comme l'un des premiers compositeurs à avoir réalisé la synthèse entre le style flamand et le style populaire italien. C'est le premier madrigaliste italien et il eut une influence certaine sur le jeune Palestrina. Il écrit des madrigaux à 3 voix (Philippe Verdelot préfère 5 ou 6 voix) et se distingue par les passages au rythme rapide et de longues sections homophoniques, montrant que l'influence des formes vocales italiennes (villanesca) prédominent sur le motet.

En plus des madrigaux, il publie, principalement, entre 1543 et 1549, 7 recueils de musique sacrée, parmi lesquels on trouve 4 messes, plus de 40 motets, une série de lamentations, de nombreux magnificats et litanies mariales. Le conservatisme romain le pousse à utiliser le même style que celui de ses œuvres profanes en privilégiant les passages homophoniques aux contrepoints complexes. Il aurait composé une déploration "Quis dabit oculis nostris" sur la mort d'Anne de Bretagne en 1514? (reprise et adaptée à la mort de Maximilien 1er d'Autriche en 1519?).