Coryllis de Ceylan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Coryllis de Ceylan ou Loricule de Ceylan (Loriculus beryllinus) est un psittacidé endémique du Sri Lanka.

Morphologie[modifier | modifier le code]

C'est un petit perroquet d'environ 14 cm de long, à la queue courte. De teinte majoritairement verte, l'adulte présente des zones rouges sur la tête, le bec et le croupion, ainsi qu'une tache jaune-orangé sur le dos. Ces teintes vives sont absentes ou plus ternes chez le juvénile.

Comportement[modifier | modifier le code]

Il n'effectue que des déplacements locaux, principalement motivés par la disponibilité des fruits, graines, bourgeons et inflorescences qui constituent son régime alimentaire.

Strictement arboricole, il ne descend jamais au sol, et préfère se percher tête en bas comme une chauve-souris (d'où son nom anglais de hanging parrot)

Peu grégaire, il est généralement solitaire ou en petit groupe en dehors de la saison des amours. Son vol est rapide et direct ; son cri est un sifflement sec touiouitouit

La femelle pond 2 à 3 œufs blancs dans un nid construit dans un trou dans un arbre.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

L'espèce est endémique du Sri Lanka.

Elle est plus commune dans la zone humide de ce pays, mais peut se rencontrer au bord des rivières de la zone sèche. Elle préfère la végétation moins dense de la forêt intermédiaire.

L'animal et l'homme[modifier | modifier le code]

Statut et préservation[modifier | modifier le code]

Selon l'IUCN, la population de cet oiseau est suffisante pour qu'il soit décrit comme étant commun sur son aire de répartition, estimée en 1997 à 20 000/50 000 km²[1]. Leur effectif ne semble pas avoir sensiblement diminué pour le moment. Pour ces raisons, l'UICN a classé l'espèce dans la catégorie "préoccupation mineure"[2].

De son côté la CITES a placé cet oiseau en annexe II depuis le 06/06/81, mais la Suisse et le Liechtenstein ont annoncé le 20/03/87 qu'ils ne respecteraient plus la convention[3].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Dans son aire de répartition naturelle cet oiseau porte le nom de girā malichchā et pol girawā en cingalais et de kanni-kili ou thennang-kili en tamoul.

Philatélie[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été représentée en 1979 sur un timbre de Sri Lanka[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (del Hoyo et al. 1997)
  2. IUCN 2006
  3. CITES 2006
  4. Birds of the world on postage stamps 2006

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw (J.M.), Parrots of the world, Lansdowne Press, Melbourne, 1973 - ISBN 0-7018-0024-0

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :