Corydale jaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La corydale jaune (Pseudofumaria lutea) est une espèce de plante herbacée vivace de la famille des Fumariaceae selon la classification classique, ou de celle des Papaveraceae selon la classification phylogénétique (APGIII).

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante rustique, à fines feuilles vert glauque dessous, produisant une succession de grappes terminales de fleurs jaune d'or, à éperon court, de la fin du printemps jusqu'à l'automne.

La Corydale jaune forme des touffes à port buissonnant de 15 à 40 cm de hauteur, suivant les conditions.

Habitat[modifier | modifier le code]

Elle préfère les sols légers, humifères, frais mais bien drainés, pas trop calcaires, mais elle peut aussi bien coloniser les anfractuosités d'un vieux mur ensoleillé s'il est assez humide.

Lorsqu'elle se plait dans un endroit, elle se ressème abondamment et peut même devenir envahissante.

Toxicité[modifier | modifier le code]

C'est une plante toxique.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Fumaria lutea L.
  • Capnoides luteum (L.) Gaertn.
  • Corydalis lutea (L.) DC.
  • Corydalis capnoides Pers.
  • Capnites ochroleuca Rupr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P. Fournier, Les quatre flores de France, éd. Lechevalier, Paris 1961
  • R. Fitter, A. Fitter, M. Blamey, Guide des fleurs sauvages, Delachaux et Niestlé, Paris (1re éd. 1976), 7e éd. 2011, 352 p. (ISBN 978-2-603-01054-9)
  • J. Lambinon et al., Nouvelle flore de la Belgique, du G.-D. de Luxembourg, du nord de la France et des régions voisines, édition du Jardin botanique national de Belgique,‎ 6e éd. 2012, 1195 p. (ISBN 978-90-72619-88-4)