Cortina d'Ampezzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cortina d'Ampezzo
Blason de Cortina d'Ampezzo
Héraldique
Image illustrative de l'article Cortina d'Ampezzo
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Veneto.svg Vénétie 
Province Belluno 
Code postal 32043
Code ISTAT 025016
Code cadastral A266
Préfixe tel. 0436
Démographie
Gentilé cortinesi et/ ou ampezzani
Population 6 097 hab. (31-12-2010[1])
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 32′ 00″ N 12° 08′ 00″ E / 46.53333, 12.13333 ()46° 32′ 00″ Nord 12° 08′ 00″ Est / 46.53333, 12.13333 ()  
Altitude Min. 1 211 m – Max. 1 211 m
Superficie 25 451 ha = 254,51 km2
Divers
Saint patron Santi San Filippo et San Giacomo
Fête patronale 19 janvier
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vénétie

Voir sur la carte administrative de Vénétie
City locator 14.svg
Cortina d'Ampezzo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Cortina d'Ampezzo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Cortina d'Ampezzo
Liens
Site web http://www.comunecortinadampezzo.it

Cortina d'Ampezzo est une commune de la province de Belluno en Vénétie (Italie) ayant accueilli les Jeux olympiques d'hiver de 1956.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue d'ensemble de Cortina d'Ampezzo.

Cortina d'Ampezzo se trouve dans les Préalpes orientales méridionales.

La ville est située à 1 210 m d'altitude, au cœur des Dolomites. Près de la célèbre station, le Piccolo Lagazuoi (it), dont la cime atteint 2 778 mètres, est très recherché des alpinistes à cause de ses parois abruptes. La dolomie, roche calcaire, s'irise de rose au crépuscule du soleil d'hiver.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers vestiges de civilisation remontent au néolithique , sur le territoire a été trouvé l'homme de Mondeval, visible dans le musée de la voisine Zoldo di Cadore.

Permis les vestiges à visiter dans la période estivale, la "Muraglia del Giau" une énorme mur construit en 1753 pour partager les prairies de San Vito di Cadore et Cortina. Trois mètres de base, deux mètres de hauteur, longue plusieurs kilomètres, mais à visiter accompagnes de guides.

A partir du XIX siècle Cortina est devenue la station estivale du tourisme anglais, qui y allaient pour la chasse et les marchés en montagne. Cortina d'Ampezzo a accueilli les Jeux olympiques d'hiver de 1956. Ceux de 1944 devaient s'y dérouler, mais furent reportés à cause de la Seconde Guerre mondiale.

Tous les ans Cortina accueille la coupe du monde de ski pour la descente féminine.

Transports[modifier | modifier le code]

Des services de bus existent entre les aéroports de Venise et Trévise et Cortina d'Ampezzo. Cortina Express et ATVO sont les principales compagnies avec 2 Aller Retours de Venise par jour en haute saiso

Culture et tourisme[modifier | modifier le code]

Les hôtels de luxe et l'ancienneté de la station en font un lieu prisé par une clientèle fortunée. La rue principale, le Corso Italia, est bordée de boutiques de prestige.

Films tournés à Cortina[modifier | modifier le code]

  • Cliffhanger : Traque au sommet de Renny Harlin avec Sylvester Stallone en 1993.
  • 007 Rien que pour vos yeux de John Glen avec Roger Moore en 1981.
  • La Panthère rose de Blake Edwards avec David Niven et Peter Sellers en 1963.
  • Le Grand Silence avec Jean-Louis Trintignant et Klaus Kinski en 1968.
  • Le Bal des vampires de Roman Polanski, film tourné non loin de là, à Val Gardena en 1967.
  • Ash Wendsday / Mercoledì delle ceneri (1973), avec Elizabeth Taylor et Henry Fonda;
  • Das Berg des Schiksal" (Le montagne del destino), avec Luis Trenker dans les annees 20/30 Tournésur les Cinque Torri
  • de Louis Trenker "Berge in Flammen" Montagnes en flamme Inspire par la grande explosion du Castelletto sur le Lagazuoidans la première guerre Mondiale
  • Erich von Stroheim, in 1918 tourna son premier film "the legend of the mountines" "La leggenda della montagna"
  • Prigioniero della montagna, mis en scène par Pier Paolo Pasolini et Giorgio Bassani.
  • sur la montagne Cristallo la grande Leni Riefensthal fit sa première direction avec Das blaue Licht" (La bella maledetta).
  • Il colonnello Von Ryan (1965), avec Frank Sinatra;
  • L'Ours (1988) de Jean-Jacques Annaud;
  • Ladyhawke (1985), avec Rutger Hauer et Michelle Pfeiffer
  • Le grand silence / Il grande silenzio (1968), avec Jean-Louis Trintignant.
  • Fantozzi in paradiso (1993);
  • avec Boldi-De Sica deux films : Vacanze di Natale (1983) e Vacanze di Natale 2000 (1999), de Carlo et Enrico Vanzina;
  • Amanti (1968), de Vittorio De Sica;
  • Letto a tre piazze (1960), avec Totò et Peppino;
  • Il conte Max (1957) avec Alberto Sordi;
  • Vacanze d'inverno (1959),avec Alberto Sordi et Vittorio De Sica;
  • la sérieTV Un ciclone in famiglia[48],avec Massimo Boldi, Barbara De Rossi, Maurizio Mattioli et Monica Scattini.
  • En 2011 de Neri Parenti le film "Vacanze di Natale a Cortina".
  • En juillet 2014, tournage de Point Break 2[réf. souhaitée]

Fêtes, foires[modifier | modifier le code]

Cortina d'Ampezzo a accueilli (dans les années 1950) un festival du film sportif.

Tous les étés, elle accueille le festival des bandes avec une semaine de concerts et défilés.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
29 mai 2007 en cours Andrea Franceschi    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Acquabona, Cadelverzo di sopra, Cadelverzo di sotto, Cadin di sopra, Cadin di sotto, Campo di sopra, Campo di sotto, Chiamulera, Centro,Fiames, Fraina, Mortisa, Piana da Lago, Pocol, Sacus, Socol, Staulin, Zuel.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Auronzo di Cadore, Badia (Bolzano), Braies (Bolzano), Colle Santa Lucia, Dobbiaco (Bolzano), Livinallongo del Col di Lana, Marebbe (Bolzano), San Vito di Cadore.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Liens externes[modifier | modifier le code]