Cola alternatif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Corsica Cola)
Aller à : navigation, rechercher

Un cola alternatif ou altercola est un cola destiné à offrir une alternative aux deux leaders du marché de la boisson gazeuse que sont Coca-Cola et Pepsi-Cola.

On doit distinguer trois catégories d’altercolas répondant à des objectifs et des stratégies commerciales différents :

  • le cola d’alternative culturelle, qui se développe sur la base d’un rejet de l’image hégémonique et américanisante de la marque Coca-Cola. Le but de ces produits est d’offrir un cola attaché à une autre culture ou un autre système de valeur.
  • le cola équitable, qui est développé selon les critères du commerce équitable ou de l’agriculture biologique. Ils sont en réalité assez peu nombreux.
  • le cola concurrent : il s’agit d’une marque qui se développe indépendamment. Ce sont des concurrents sérieux qui ne visent pas directement le rejet de Coca-Cola, mais promeuvent surtout une recette de cola qui leur est propre.

Cola d’alternative culturelle[modifier | modifier le code]

Le développement de ces altercolas relève généralement d’une idée politique. Ces altercolas visent à lutter contre l’hégémonie américaine sur le marché du cola et principalement de Coca-Cola. Il s'inscrivent ainsi dans un mouvement de rejet de la culture et du modèle économique américain. L'émergence de ces colas alternatifs illustre diverses philosophies.

De l’avis de certains sociologues[réf. nécessaire], il s’agit aussi d’une « réappropriation identitaire » : consommer ce qui est le plus proche de soi, avec le sentiment de résister à la mondialisation.

Cola alternatif local[modifier | modifier le code]

Deux bouteilles de cola : Breizh Cola et Anjou Cola.
Une bouteille de Colà Occitan.

Ces colas alternatifs émergent dans des zones qui ont généralement une identité culturelle locale à défendre :

Ainsi, le cola alternatif local s’inscrit dans une démarche globale de localisation des éléments de la vie quotidienne.

Le cola alternatif local est donc généralement un produit régional et est essentiellement commercialisé dans cette zone. Il reste cependant assez souvent un produit importé d'une autre région : en France, l'Abeille à Cholet produit et embouteille plusieurs des colas alternatifs suscités (Auvergnat Cola, Corsica Cola, Vendée Cola, Anjou Cola, Colà Occitan…).

Cola alternatif identitaire[modifier | modifier le code]

Dès les années 2000, différents colas alternatifs identitaires voient le jour. Dans ce cas, l’identité culturelle n’est plus liée au territoire mais à des caractéristiques personnelles des clients visés : origine, ethnie, appartenance religieuse, opinions politiques…

Il en existe ainsi plusieurs exemples tels le Zelal Cola commercialisé en Allemagne, dont la cible privilégiée sont les résidents d’origine turque, Qibla Cola qui vise la communauté musulmane du Royaume-Uni, le Imazighen Cola qui cible la communauté berbère de France ou encore le Fuji-Cola lancé au Pérou par les partisans du président Alberto Fujimori.

Cola alternatif politique[modifier | modifier le code]

Il existe encore des colas alternatifs à revendication nettement politique. Ils sont essentiellement produits dans des pays ou à destination de pays en opposition, plus ou moins forte, avec les États-Unis.

Ces types de colas alternatifs peuvent alors rencontrer une clientèle importante. Ainsi, le China Cola, introduit en République populaire de Chine en 1998, atteint 7 % de part de marché, devenant le troisième producteur de boissons non alcoolisées en Chine (derrière Coca-Cola et Pepsi-Cola).[Quand ?] Les premiers colas alternatifs anti-américains sont nés dans l’Europe de l’Est, avec le Kofola tchécoslovaque en 1959. Cuba a également développé son propre cola alternatif nommé Tropi-Cola. Le monde musulman a été particulièrement visé par ce type de colas alternatifs. Le premier fut le Zam Zam Cola originaire d’Iran. Depuis le 11 septembre 2001, les produits se sont multipliés. Le produit phare est le Mecca Cola; vendu à l’origine au Moyen-Orient, sa commercialisation s’est étendue à l’ensemble des états à majorité musulmane, puis aux états accueillant une communauté de résidants musulmans importante comme la France. L’Amérique du Sud a aussi vu se développer plusieurs colas alternatifs comme le Kola Real au Pérou ou le TuKola à Cuba.

Le Coca Colla bolivien se présente à la fois comme une alternative au Coca-Cola américain, et comme une réaffirmation d'un usage de la feuille de coca distinct de la cocaïne[6].

Cola équitable[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreux altercolas qui se sont développés, peu nombreux sont ceux qui respectent les critères du commerce équitable. Celui qui semble le plus engagé dans cette voie est le Beuk Cola, développé par une SCOP bretonne utilisant des ingrédients issus du commerce équitable. Sa production reste cependant assez faible.

Plus récemment[Quand ?], en Normandie, s'est développée la Meuh Cola, un soda composé de sucre de canne équitable et biologique issu de la coopérative Manduvira au Paraguay. La société qui le produit, Solibulles, le revendique comme un soda solidaire dans la manière globale d'appréhender ses choix pour évoluer dans l'économie.

Il est encore possible de lier l’OpenCola, qui est un cola OpenSource, à ces revendications éthiques. À la différence de tous les autres colas dont les recettes sont généralement secrètes, la recette de l’OpenCola est publiée sous licence GNU GPL. N’importe qui peut donc utiliser la recette ou la modifier.

Pour finir, on peut aussi citer l'Ehka (Euskal Herriko Kola Alternatiboa), un cola basque, dont les ingrédients sont issus du commerce équitable.

Cola concurrent[modifier | modifier le code]

Les producteurs concurrents de Coca-Cola n’ont généralement pas de visée politique. Ils utilisent une recette différente de celle de Coca-Cola qu’ils commercialisent.

Dans cette situation, Pepsi-Cola est évidemment le premier cola concurrent.

D’autres recettes moins connues sont aussi commercialisées. Le plus emblématique de la logique du cola concurrent est vraisemblablement l’Inca Kola. Ce produit originaire du Pérou n’a ni la couleur (jaune), ni le goût proche du Coca-Cola. C’est pourtant bien un soda à base de noix de Kola.

On peut aussi citer, entre autres, le Breizh Cola, un cola breton, le Virgin Cola, lancé par Virgin Group, l'Afri-Cola, le Jolly Cola, le RC Cola, le Sinalco créé dès 1902, le Selecto, un cola algérien ou encore le Quebec (boisson), un cola marseillais.

Faux cola alternatif[modifier | modifier le code]

Il existe finalement de faux colas alternatifs. Il s’agit en fait d’altercolas qui sont la propriété de Coca-Cola Company. Parmi ceux-ci, Thums Up ou encore Inca Kola qui ont été rachetés par la multinationale[7],[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.angers.maville.com/actu/actudet_-Un-Anjou-cola-a-la-camomille-lance-des-la-mi-janvier_loc-1219043_actu.Htm
  2. Anjou Cola au pays du vin, Châteaubriant Actualités, 12 janvier 2010.
  3. Coca-cola - Dans le secret des bulles - page 3, Made in France [PDF]
  4. http://pariscola.fr
  5. http://www.francebleu.fr/infos/vexin-cola/le-vexin-cola-elabore-dans-le-val-d%E2%80%99oise-est-en-vente-674868
  6. (en) "Coca Colla hopes to create a buzz in Bolivia", British Broadcasting Corporation, 21 avril 2010
  7. (en) « Site internet de Coca-Cola India » (consulté en 27.01.2012)
  8. (en) « Coca-Cola.com, description des produits: Inca Kola » (consulté en 27.01.2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Robert-Demontrond, Anne Joyeau (2004), L’altermondialisme sous sa déclinaison marchande : une étude exploratoire d’offres commerciales entre équité, éthique, ethnicité, Colloque sur Le management face à l’environnement socio-culturel, Beyrouth, 28 et 29 octobre 2004, .doc consultable en ligne.
  • Philippe Robert-Demontrond, Anne Joyeau (2005), L’altermondialisation : entre promesses éthiques, ethniques, équitables, dans Le développement durable : une nouvelle perspective pour le XXIe siècle, Presses Universitaires de Rennes, (ISBN 2-7535-0022-3).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]