Corruption en Corée du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La corruption est un problème répandu en Corée du Nord. Parmi les 176 pays, la Corée du Nord est classé parmi les trois derniers pays de l'indice de perception de la corruption élaborée en 2012 par Transparency International à égalité avec la Somalie et l'Afghanistan[1]. Les règles strictes et les punitions draconiennes, comme par exemple, les lois qui interdissent l'accès aux médias étrangers ou de modifier les récepteurs de radio ou de télévision afin d'avoir accès aux médias étrangers, sont souvent contournés en offrant des pots-de-vin à la police[2]

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 2012 « Corruption Perceptions Index », sur Transparency International (consulté le 12 octobre 2013).
  2. (en) « A Quiet Opening: North Koreans in a Changing Media Environment » (version du 1 juin 2012 sur l'Internet Archive) « The primary focus of the study was on the ability of North Koreans to access outside information from foreign sources through a variety of media, communication technologies and personal sources. The relationship between information exposure on North Koreans’ perceptions of the outside world and their own country was also analyzed. »