Correcteur liquide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanco.
Petit flacon de correcteur liquide, avec le pinceau d'application.

Un correcteur liquide est un produit fluide, blanc et opaque, similaire à de la peinture, qui sert à corriger les fautes sur un document produit sur papier. Il remplit deux fonctions :

– étant opaque, il masque la faute ;
– son fini permet de réécrire ou refrapper si nécessaire les corrections par-dessus les fautes.

Il se présente sous la forme d'une petite bouteille avec un applicateur (un pinceau ou un tampon), ou bien d'un stylo contenant le produit.

L'une des premières formes de correcteur liquide a été inventé en 1951 par la secrétaire Bette Nesmith Graham (en), fondatrice de Liquid Paper, et mère de Michael Nesmith, du groupe The Monkees. Historiquement les premiers enduits utilisés étaient à base de pigments (dioxyde de titane...) et de résines dissoutes dans un solvant chloré (méthylchloroforme...). Un flacon de solvant permettait de rediluer le flacon de correcteur lorsque ce dernier devenait trop épais. Toutefois, il a été découvert que certains adolescents (ce type de produit étant utilisé par beaucoup d'écoliers et de lycéens) s'en servaient comme d'une drogue, ce qui a conduit à interdire ces solvants pour ce genre d'article. C'est ainsi que sont apparues soit de nouvelles formulations avec des solvants moins nocifs soit en les remplaçant par de l'eau. D'un point de vue pratique cette dernière solution présentait l'inconvénient d'un séchage moins rapide - il faut en effet que l'enduit sèche assez rapidement et que l'on puisse réécrire dessus sans difficulté.

L'une des marques les plus connues proposant ce produit est Tipp-Ex — nom passé dans le langage commun pour appeler ce type de produit, qui a également été baptisé blanc en France (mais pas en Belgique où seul le mot "Tipp-Ex" est utilisé).

Au Québec, ce genre de correcteur est familièrement appelé liquid paper, qu'il soit sous forme d'un liquide ou en ruban, du nom de la marque américaine Liquid Paper.

Sur les autres projets Wikimedia :