Corravillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Corravillers
Vue partielle de Corravillers
Vue partielle de Corravillers
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Faucogney-et-la-Mer
Intercommunalité Communauté de communes des mille étangs
Maire
Mandat
Catherine Lallement
2014-2020
Code postal 70310
Code commune 70176
Démographie
Population
municipale
203 hab. (2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 53′ 38″ N 6° 37′ 24″ E / 47.8938888889, 6.6233333333347° 53′ 38″ Nord 6° 37′ 24″ Est / 47.8938888889, 6.62333333333  
Altitude Min. 415 m – Max. 768 m
Superficie 11,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Corravillers

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Corravillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Corravillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Corravillers

Corravillers est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les « Corrévrots ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Dernier village de Haute-Saône avant le département des Vosges, Corravillers occupe la haute vallée du Breuchin issu de la commune voisine de Beulotte-Saint-Laurent. Par le col du Mont de Fourche (620 m), Rupt-sur-Moselle est à 7 km au nord-est. Vers l'aval, au sud-ouest, Faucogney-et-la-Mer est à 8 km et Luxeuil à 24 km.

Le centre n'est pas très dense et la population se dissémine dans plusieurs hameaux ou écarts : la Banvoie, le Petit Corravillers, Esfoz, la Jeancôte... Le point culminant est situé à la pointe est de la commune, dans le Bois des Ravières, non loin de la route des Forts.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Rosière Rupt-sur-Moselle
(Vosges)
Rose des vents
N Ferdrupt (Vosges)
Beulotte-Saint-Laurent
O    Corravillers    E
S
La Longine Esmoulières

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 13 février 1974, Le Plain-de-Corravillers devient Corravillers.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Inconnu 1959 Capitaine Girard   Militaire
1959 mars 1995 Jean-Marie Clément (1914-2010)   Chef d'entreprise, fils du précédent maire
mars 1995 mars 2008 Henri Grandmougin    
mars 2008   Catherine Lallement[1]    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune de Corravillers comptait 203 habitants. À partir du XXIe siècle siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
610 535 584 545 742 720 778 798 836
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
715 712 745 672 696 708 635 593 579
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
605 650 650 592 580 649 642 597 572
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
516 438 388 291 233 225 198 203 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La cascade du Tampa
  • Cascade du Tampa, un affluent du Breuchin.
  • Église de la Nativité de saint Jean-Baptiste : église-halle reconstruite au XVIIIe siècle en préservant le clocher-porche et le chœur bâtis au début du XVIIe siècle. Coiffé d'une toiture en pavillon, le clocher présente successivement un portail plein cintre, un second niveau percé de fenêtres bigéminées, aujourd'hui murées, puis une chambre de sonnerie bâtie au XVIIIe siècle lors du remaniement complet de l'église.
  • La forge Clément[4] : fabrique d'outils agricoles et de charrues, en activité du milieu de XIXe siècle jusqu'en 2004.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, consultée le 18 juillet 2013
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  4. Service de l'inventaire

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :