Corrado Giaquinto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Paix et Justice
Saint-Esprit
La Naissance de Marie, Oxford, Christ Church Picture Gallery.
Satan s'adressant à Dieu (vers 1750), Rome, musée du Vatican.

Corrado Giaquinto, né à Molfetta en 1703, mort à Naples en 1765, est un peintre rococo italien de l'école napolitaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au nord de Bari, à Molfetta, Corrado Giaquinto fut élève de Francesco Solimena et de Sebastiano Conca. Il connut une carrière internationale très brillante, voyageant beaucoup : il fut ainsi appelé à la cour d’Espagne en 1753, et devient le Premier Peintre de la Chambre du roi Ferdinand VI d'Espagne[1]. Il réalise des travaux aux palais royaux de Madrid (Escurial et Aranjuez) jusqu'en 1762.

Il réalisa aussi une fresque destinée à la basilique Sainte-Croix-de-Jérusalem de Rome, représentant Moïse frappant le rocher. Cette composition, peinte pour le jubilé de 1750 et aujourd'hui perdue nous est néanmoins connue par une esquisse conservée à la National Gallery de Londres.

Son portrait du castrat Farinelli, conservé au conservatoire de Bologne, est également l'une de ses œuvres majeures.

Il a réalisé les fresques de l'église romaine Saint-Nicolas-des-Lorrains.

Il a eu comme disciples José del Castillo et Antonio González Velázquez.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rita de Angelis (trad. Simone Darses), Tout l'œuvre peint de Goya, Paris, Flammarion,‎ 1990, 144 p. (ISBN 2-08-011202-3), p. 83

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]