Corpus Delicti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Corpus Delicti

Pays d'origine Nice, Drapeau de la France France
Genre musical Rock gothique, batcave, death rock
Années actives 1991 - 1998
Labels Alice In...
Cleopatra
D-Monic Records

Corpus Delicti (du latin « corps du délit ») est un groupe de rock gothique français fondé en 1991, à Nice. Étant principalement inspiré par Bauhaus, Siouxsie & the Banshees, The Cure, Christian Death, le groupe se séparera en 1996 après une importante carrière, notamment peu de temps après une tournée US aux côtés de Faith & the Muse, Das Ich et Rosetta Stone. Le groupe produira néanmoins un dernier album sous le nom Corpus, aux sonorités industrielles, machinales, n'ayant aucun trait commun avec ses œuvres précédentes.

Suite à l'achèvement de leur carrière, Chrys, forma un projet de musique industrielle de nom « Kom-Intern » sur le label brume records ; Sebastian s'engagea quant à lui dans un projet solo de pop-rock indie, Kuta, Frank dans Curl (D-Monic Records). Les albums de Corpus Delicti ont tous été réédités sur le label D - Monic Records (sub-division de M-Tronic Records).

Deux des ex-Corpus Delicti (Frank & Chrys) ont formé "Press Gang Metropol", un groupe de rock dans la lignée de Joy Division, The Cure, Interpol, Editors, Dépeche Mode, puis rejoint par Eric Chabaud à la batterie et Sébastien Pietrapiana 3eme ex Corpus Delicti au chant. Un album en préparation sortira début 2012 sur le label D-Monic Records D Monic.net.

Membres[modifier | modifier le code]

  • Chant & claviers - Sebastian (Sébastien Pietrapiana)
  • Basse - Chrys (Christophe Baudrion)
  • Percussion - Roma (Laurence Romanini)
  • Guitare - Jerome (Jérôme Schmitt)
  • Frank - guitare sur l'album Twilight
  • David - claviers & programmation sur l'album Syn:Drom

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Twilight, 1993
  • Sylphes, 1994
  • Obsessions, 1995
  • Syn:Drom, 1998

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Noxious The Demon's Game, 1994 (maxi)
  • Sarabands, 1996
  • The Best of Corpus Delicti, 1998
  • The History of Corpus Delicti, 1998
  • From Dawn to Twilight, 2006 (réedition de Twilight)
  • A new saraband of sylphes, 2007 (réedition de Sylphes)
  • Highlights, 2010 (D-Monic)
  • Last Obsessions 2011 (D-Monic)

Autre : covers, tributes...[modifier | modifier le code]

  • Corpus Delicti a participé au projet Reflections in the looking glass: A Tribute to Siouxsie And The Banshees, reprenant Head Cut de Siouxsie and the Banshees
  • Atmosphere de Joy Division fut également repris et apparait dans la compilation The Best of Corpus Delicti.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Une biographie de Corpus Delicti "La déliquescence des ombres" écrit par l'auteur Tony Leduc-Gugnalons vient de paraitre en 2011 chez le célèbre éditeur Camion Blanc.

"Qui a dit que la France était bien incapable de produire le meilleur du gothic-rock ? Qui a dit que Nice, ville asservie à l'astre solaire, se révélait bien peu propice à l'émergence d'une musique sombre née d'un romantisme noir et décadent ?

C'est sur la base de ces contradictions que naissent au début des années 90 les Corpus Delicti, groupe marqué par l'héritage de Bauhaus, Siouxsie, Cure et Christian Death, et qui fera de notre pays le point focal d'une attention médiatique toute particulière.

Des accointances résolument batcave aux errements industriels, La déliquescence des ombres est la quête d'une vérité savamment portée par les inspirations artistiques et la vie. Loin des sphères commerciales et conventionnelles de la culture, ces cinq ombres ensoleillées à peine sorties de l'adolescence vont réussir à engendrer un art le plus souvent raffiné, d'une maturité exceptionnelle et, parfois aussi, désespéremment théâtral et chaotique. Un art marqué par son temps ; un art, malgré tout, atemporel."

Liens externes[modifier | modifier le code]