Corps forestier d'État

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Corps forestier d'État
Image illustrative de l'article Corps forestier d'État

Période 15 octobre 1822
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Branche Ministère des politiques agricoles et alimentaires et des forêts
Type Police judiciaire et sécurité publique
Fait partie de Forces de police italiennes

Le Corps forestier d'État, appelé tout simplement souvent les forestiers, est une force de police italienne. Il dépend directement du ministère des politique agricoles, alimentaires et des forêts, à organisation et cadres distinctes du ministère, selon l'article 3 de la loi 36 du 6 février 2004, la dernière qui en règlemente et en définit la structure et les devoirs.

Vocation[modifier | modifier le code]

Sa tâche est la défense de l'environnement avec des qualifications de police judiciaire, et il participe ensemble avec d'autres forces de police à la sauvegarde de l'ordre public. Outre à cela, il gère entre autres 130 réserves naturelles nationales. L'administration se divise entre un inspectorat général ayant son siège à Rome, les commandements régionaux, établis dans les chef-lieux des régions à statut ordinaire, et les commandements provinciaux, desquels dépendent les structures opératives, nommées postes forestiers (seulement en Vallée d'Aoste, dans le reste d'Italie, Stazione forestale). Ceux-ci sont au nombre de 1000 environ. Au niveau intermédiaire, plusieurs bureaux sont présents sur le territoire, comme par exemple les bureaux de coordination territoriale pour l'environnement, qui opèrent à l'intérieur des parcs nationaux, les bureaux de coordination de district et les bureaux territoriaux pour la biodiversité. Au sein de l'administration enfin sont actifs les sections spécialisées.

La section du corps forestier de la région autonome Vallée d'Aoste possède un statut d'autonomie à plusieurs niveaux, relevant du statut spécial de la région où il opère.

Dénomination dans les langues minoritaires d'Italie[modifier | modifier le code]

La traduction en français, Corps forestier, a été créée pour la région autonome Vallée d'Aoste, où cette langue est officielle avec l'italien (régime de bilinguisme).

Dans la province autonome de Bolzano, bilingue italien-allemand, le corps forestier est appelé aussi Landesforstdienst.

Dans la région Frioul-Vénétie julienne, dans les communes bénéficiant d'un régime de bilinguisme italien-slovène, les forestiers sont appelés aussi Gozdari.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le corps forestier d'État a été créé le 15 octobre 1822 par le roi Charles-Félix de Savoie. Selon la loi 121 du 1er avril 1981, il a été inclus parmi les cinq forces de police italiennes avec des fonctions de protection civile. La loi 349 de 1986, instituant le ministère de l'environnement italien, a disposé enfin le but de protection de l'environnement. Il dépend aussi du ministère de l'intérieur en ce qui concerne la sauvegarde de l'ordre public, la sécurité publique, le secours public et la protection civile.

La formation des agents du corps forestier a lieu à l'École du Corps forestier d'État, à Cittaducale, dans la province de Rieti, qui a été fondée en 1905.

Symboles[modifier | modifier le code]

Le Corps forestier d'État, abrégé en « CFS » (de l'italien, Corpo Forestale dello Stato) est représenté par :

  1. Un blason ;
  2. Un drapeau institutionnel ;
  3. Un saint patron, Saint Jean Gualbert

Grades et qualifications[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant montre la comparaison des grades et des qualifications des forces de police d'ordre militaire, civil, du secours public et de la défense civile.

Police d'État Carabiniers
Garde des finances (Police financière)
Corps forestier d'État Sapeurs-Pompiers
Agent Carabinier - Agent Agent Pomipier
Agent spécialisé Carabinier spécialisé- Agent spécialisé Agent spécialisé Pomipier spécialisé
Assistant Appuntato Assistant Pompier expert
Assistant en chef Appuntato spécialisé Assistant en chef Pompier coordinateur
 
Vice-surintendant Vice-brigadier Vice-surintendant Chef d'équipe
Surintendant Brigadier Surintendant Chef d'équipe expert
Surintendant en chef Brigadier en chef Surintendant en chef Chef de détachement
  Chef de détachement expert
Vice-inspecteur Maréchal Vice-inspecteur Vice-inspecteur des incendies
Inspecteur Maréchal ordinaire Inspecteur Inspecteur des incendies
Inspecteur en chef Maréchal en chef Inspecteur en chef Inspecteur des incendies expert
Inspecteur supérieur officier remplaçant de police Maréchal-adjudant officier remplaçant de police (Carabiniers)
Maréchal-adjudant (Garde des finances)
Inspecteur supérieur Vice-directeur pour les incendies
Inspecteur supérieur vice-commissaire Maréchal-adjudant lieutenant (Carabiniers)
Maréchal-adjudant lieutenant (Garde des finances)
Inspecteur supérieur spécialisé Vice-directeur en chef pour les incendies
 
Sous-lieutenant
Vice-commissaire Lieutenant Vice-directeur
Commissaire Capitaine Commissaire forestier Directeur
 
Commissaire en chef Major Commissaire en chef forestier Vice-directeur dirigent
Vice-préfet adjoint Lieutenant-colonel Vice-préfet adjoint forestier
Premier dirigent
(Vice-préfet vicaire)
Colonel Premier dirigent Premier dirigent
 
Dirigent supérieur
(Préfet)
Général de brigade Dirigent supérieur Dirigent supérieur
Dirigent général de police Général de division Dirigent général Dirigent général
Dirigent général de police - niveau B Général de corps d'armée Dirigent général - niveau B Dirigent général en chef du corps  
Préfet
(Chef de la police)
   

Qualifications de rôle technique du Corps forestier[modifier | modifier le code]

Voici la liste des rôles techniques et techno-scientifiques, dont les forestiers s'occupent à côté de leurs rôles ordinaires.

Qualification de personnel technique Qualification correspondante
du personnel en uniforme (ordinaire)
Opérateur Agent
Opérateur spécialisé Agent spécialisé
Collaborateur Assistant
Collaborateur en chef Assistant en chef
Vice-réviseur Vice-surintendant
Réviseur Surintendant
Réviseur en chef Surintendant en chef
Vice-expert Vice-inspecteur
Expert Inspecteur
Expert en chef Inspecteur en chef
Expert supérieur Inspecteur supérieur
Expert supérieur spécialisé Inspecteur supérieur spécialisé

Devoirs institutionnels[modifier | modifier le code]

Le Corps forestier italien
Officiers du Corps forestier d'État
  • Protection civile : le corps forestier intervient en cas de tremblement de terre et d'autres calamités naturelles (comme par exemple lors du tremblement de terre de 1976 au Frioul, ou ceux de 1980 en Campanie et en Basilicate, de 1997 en Ombrie et dans les Marches, de 2002 en Molise et dans les Pouilles, et de 2009 aux Abruzzes) ;
  • Service de protection contre les incendies : c'est l'activité principale du corps, et celle la plus connue ; les véhicules utilisés sont divisés en 44 groupes mécanisés dirigés par 15 centres opérationnels présents dans les chefs-lieux régionaux ;
  • Le centre opérationnel aérien (abrégé en COA, de l'italien, Centro Operativo Aereo), qui intègre le service aéro-naval du corps forestier : il est composé par 150 hommes, 21 hélicoptères, et 1 avion. Il dispose de 7 bases opérationnelles fixes (à Rome, Pescara, Belluno, Cecina, Lamezia Terme, Ciampino et Rieti), et d'autres bases temporaires selon la période de l'année, qui détermine la possibilité d'incendies ;
  • Service nautique (Qui aussi fait partie du service aéro-naval du Corps forestier) : il s'occupe de la protection de l'environnement côtier, marin, fluvial et lacustre ;
  • Service Météomont : en hiver ce service devient indispensable, puisqu'il fournit les prévisions météorologiques et permet de prévenir les dégâts causés par les avalanches. Il travaille en prise directe avec le service météreologique de l'aéronautique militaire et le service homologue des troupes alpines ;
  • Service de protection contre le braconnage ;
  • Section agroalimentaire et des forêts (abrégé en NAF, de l'italien, Nucleo Agroalimentaire e Forestale) : Il contrôle l'application des règlements communautaires concernant le secteur agricole, agroalimentaire et forestier. Il veille aussi au respect de la normative en matière de sécurité alimentaire des consommateurs et de biosécurité en général, y-inclus la ESB (Encéphalopathie spongiforme bovine), les OGM (Organismes génétiquement modifiés) et l'agriculture biologique ;
  • Section d'enquête de police de l'environnement et forestière (abrégé en NIPAF, de l'italien, Nuclei Investigativi di Polizia Ambientale e Forestale) : Il s'occupe des crimes concernant les incendies, les aires protégées, la pollution et les contrôles agroalimentaires. Il intègre la Section d'enquête pour la protection contre les incendies (NIAB, de l'italien Nucleo d'Investigazione Antincendio Boschivo) qui coordonne les enquêtes pour identifier les pyromanes ;
  • Section d'enquête pour les crimes contre les animaux (abrégé en NIRDA, de l'italien, Nucleo Investigativo Reati in Danno agli Animali) ;
  • Secours alpin forestier (SAF) ;
  • Service CITES : Ce service s'articule sur un centre de coordination à Rome et sur 40 bureaux territoriaux, qui bénéficient d'aides technico-scientifiques, et de consultation pour les rapports avec les organisations et les institutions internationales ;
  • Groupe cynophile : Actif surtout pour la recherche de personnes ensevelies sous les avalanches, ou pour les opérations de police de recherche d'espèces rares d'animaux introduites en Italie par voies illégales ;
  • Département équestre: qui s'occupent de la garde des parcs nationaux, des plus importants parcs urbains et des réserves naturelles.

Le Corps forestier dispose aussi d'un centre sportif qui a gagné plusieurs médailles olympiques.

Liens externes[modifier | modifier le code]