Corporación de Fútbol de la Universidad de Chile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Universidad de Chile.

Corporación de Fútbol de la Universidad de Chile

Logo du Corporación de Fútbol de la Universidad de Chile
Généralités
Nom complet Club de Fútbol Profesional de la Universidad de Chile
Surnoms La U
El Chuncho
El Bulla
El León
El Romántico Viajero
Multichampionne chilien
Noms précédents Club Deportivo Universitario
Fondation 24 mai 1927 (87 ans)
Couleurs rouge et bleu
Stade Estadio Nacional de Chile
(47 000 places)
Siège Av. Campo de Deportes 565,
Santiago
Championnat actuel Championnat du Chili
Président Drapeau : Chili José Yuraszeck
Entraîneur Drapeau : Chili Marco Antonio Figueroa
Site web www.udechile.cl/
Palmarès principal
National[1] Championnat du Chili (16)
Coupe du Chili (4)
International[1] Copa Sudamericana (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Le Club de Fútbol Profesional de la Universidad de Chile, appelé plus couramment CF Universidad de Chili ou encore tout simplement Universidad de Chile, est un club de football professionnel chilien basé à Santiago du Chili et fondé le 24 mai 1927.

Surnommé La U, le club est fondé en tant que Club Deportivo Universitario, et évolue actuellement en Primera División de Chile.

Associé depuis plusieurs décennies à la couleur bleue (officiellement adopté en 1943), l'Universidad de Chile est le second club le plus titré en D1 chilienne, avec 16 championnats[2]. Lors des 10 dernières années, le club a été 4 fois couronné. Le club conquiert son premier titre international en 2011 en remportant la Copa Sudamericana.

Le club n'a pas de stade qui lui appartient, et joue ses matchs à domicile à l'Estadio Nacional de Chile, situé dans la commune de Ñuñoa à Santiago.

Étant également le deuxième club le plus populaire et supporté du pays derrière le Colo Colo, autre grand club de la capitale, la U entretient d'ailleurs une importante rivalité avec ce dernier, et joue chaque année le grand derby du football chilien, le Superclásico. Une autre rivalité, appelée Clásico universitario, existe avec le 3e grand club de la ville, l'Universidad Católica.

Historique[modifier | modifier le code]

  • En 1928, on assiste à la fondation du club par la fusion du Náutico Universitario, de lInternado FC, de lUniversitario de Atletismo et de la Federación Universitaria.
  • En 2008, le club crée une section féminine, qui joue en première division du championnat féminin du Chili.
  • L'année 2011 est exceptionnelle pour le club. Non content de gagner le tournoi d'ouverture du championnat chilien, ainsi que la Copa Sudamericana, le club remporte, dans les derniers jours de l'année, le tournoi de clôture du championnat local[3]. L'organisateur du championnat chilien, l'ANFP («Asociación Nacional de Fútbol Profesional»), a titré son attaquant Eduardo Vargas, meilleur joueur de l'année 2011[3]. Celui-ci est aussi titré meilleur joueur et meilleur buteur de la Copa Sudamericana 2011[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]


Compétitions nationales Compétitions internationales

¹ championnat d'ouverture
² championnat de clôture

Grands joueurs du passé[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) « Chile - List of Champions and Runners Up », sur www.rsssf.com,‎ 15 juillet 2011 (consulté en 31 décembre 2011)
  3. a et b (es) « El último campeón del año », sur www.clarin.com (consulté en 31 décembre 2011)
  4. (es) « El cielo es azul: La U gana la Sudamericana y baja su primera estrella internacional de la historia », sur www.emol.com (consulté en 31 décembre 2011)