Coronel Bolognesi Fútbol Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coronel Bolognesi

Logo du Coronel Bolognesi
Généralités
Nom complet Club Deportivo Coronel Bolognesi
Fondation
Stade Modelo
(19 900 places)
Siège Av. San Martín s/n. Tacna

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Dernière mise à jour : .

Le Club Coronel Bolognesi est un club péruvien de football basé à Tacna à l'extrême sud du Pérou.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1929 : Le 18 octobre, peu de temps après la restitution de la province de Tacna au Pérou, des notables locaux créent le Club Deportivo Coronel Bolognesi. Celui-ci est nommé ainsi, en hommage au héros péruvien de la guerre du Pacifique, Francisco Bolognesi Cervantes[1] qui défendit vainement, avec ses hommes, la ville (à l'époque péruvienne) d'Arica.
  • 1976 : Victoire en Copa Perú[2]. Grâce à celle-ci et pour la première fois, un club de Tacna intègre le football professionnel péruvien, en accédant à la première division.
  • 1991 : Le club est relégué et perd son statut professionnel. Il retourne dans sa ligue régional d'origine à partir de 1992. Il s'ensuit une longue période d'échecs pour remonter dans l'élite. Même si l'accession est proche à trois occasions.
  • 1996 : Le club échoue à la troisième place de la poule finale de la Copa Perú[3].
  • 1998 : Le club perd sur tapis vert l'accession, à cause d'une bagarre déclenchée lors de la finale retour de la Copa Perú[4].
  • 2000 : Le club perd en finale de la Copa Perú[5].
  • 2001 : Victoire en Copa Perú[6]. En 1998, est créé l'entité Deportivo Bolito pour les équipes de jeunes du club. L'idée est de renforcer l'identité "tacneña" au sein de l'équipe première, en formant des jeunes de la région puis en les intégrant à l'équipe fanion. Le Deportivo Bolito dispute le championnat régional de Tacna. Gravissant rapidement les échelons (troisième division de district en 1998, seconde en 1999 et première en 2000), Elena Martorell, sœur du président Fernando Martorell, décide de renforcer son équipe, le Deportivo Bolito, pour participer à la Copa Perú. À la surprise générale, le Deportivo Bolito bat le Club Deportivo Coronel Bolognesi dans la phase régionale de la Copa Perú puis s'impose lors de la finale nationale, obtenant ainsi le droit d'accéder à l'élite professionnelle. Lors de son accession, le Deportivo Bolito est rebaptisé Coronel Bolognesi Fútbol Club et la présidence est confiée à Fernando Martorell. Le Club Deportivo Coronel Bolognesi devenant cette fois-ci le club filial[7].
  • 2004 : Première participation à une compétition sud-américaine, la Copa Sudamericana[8]. Par la suite, le club obtiendra deux autres participations en 2006[9] et en 2007[10] ont suivi.
  • 2007 : Lors du Tournoi de clôture 2007, le club doit lutter pour ne pas être relégué, après avoir terminé le Tournoi d'ouverture 12e et dernier. Non seulement, le club se sauve mais de plus, et pour la première fois, il est déclaré vainqueur du Tournoi de clôture[11], et vice-champion du Pérou[12]. Ces résultats permettent au club de pouvoir participer pour la première fois à la Copa Libertadores[11].
  • 2008 : L'année est décevante. Une campagne sud-américaine écourtée (élimination de la Copa Libertadores rapide[13]) précède une lutte lors de la fin du championnat de clôture pour ne pas subir de relégation (celle-ci est évitée pour seulement deux points)[14].
  • 2009 : Le club passe toute la saison en fin de classement et finit par être relégué à trois journées de la fin[15].

Stade[modifier | modifier le code]

Ce stade est bâti en 1954. Il est reconstruit pour la Copa America 2004 et sa capacité est alors portée à 25 000 places. À cette occasion, il est rebaptisé Stade Jorge Basadre, en hommage à Jorge Basadre Grohmann[16], célèbre historien péruvien et natif de Tacna.

Stade Jorge Basadre de Tacna.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Tournoi de clôture :
      • Champion (1) : 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Biographie de Francisco Bolognesi », sur es.wikipedia.org (consulté le 28 janvier 2008)
  2. (en) « copaperu76 », sur www.rsssf.com (consulté le 25 janvier 2008)
  3. (en) « copaperu96 », sur www.rsssf.com (consulté le 28 janvier 2008)
  4. (en) « copaperu98 », sur www.rsssf.com (consulté le 28 janvier 2008)
  5. (en) « copaperu00 », sur www.rsssf.com (consulté le 28 janvier 2008)
  6. (en) « copaperu01 », sur www.rsssf.com (consulté le 15 décembre 2009)
  7. (en) « peru02 », sur www.rsssf.com (consulté le 29 janvier 2008)
  8. (en) « sudamcup04 », sur www.rsssf.com (consulté le 31 janvier 2008)
  9. (en) « sudamcup06 », sur www.rsssf.com (consulté le 31 janvier 2008)
  10. (en) « sudamcup07 », sur www.rsssf.com (consulté le 31 janvier 2008)
  11. a et b (en) « Peru 2007 », sur www.rsssf.com (consulté le 23 janvier 2008)
  12. (es) « Campeones y Subcampeones », sur www.perufootball.4t.com (consulté le 23 janvier 2008)
  13. (en) « Copa libertadores 2008 », sur www.rsssf.com (consulté le 20 décembre 2008)
  14. (en) « Le championnat du Pérou 2008 », sur www.rsssf.com (consulté le 20 décembre 2008)
  15. (es) « San Martin bat le Colonel », sur www.golesperu.com (consulté le 22 novembre 2009)
  16. (es) « Biographie de Jorge Basadre », sur es.wikipedia.org (consulté le 24 janvier 2008)