Cornillé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cornillé (homonymie).
Cornillé
La mairie.
La mairie.
Blason de Cornillé
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Vitré-Ouest
Intercommunalité Vitré Communauté
Maire
Mandat
André Bouthemy
2014-2020
Code postal 35500
Code commune 35087
Démographie
Population
municipale
907 hab. (2011)
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 49″ N 1° 18′ 25″ O / 48.080278, -1.30694448° 04′ 49″ Nord 1° 18′ 25″ Ouest / 48.080278, -1.306944  
Altitude Min. 45 m – Max. 107 m
Superficie 12,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Cornillé

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Cornillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cornillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cornillé

Cornillé est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 907 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Cornillé est situé sur la route nationale 157 qui relie Rennes à Laval.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D’argent à trois corneilles de sable, becquées et membrées de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995[1] mars 2014 Arsène Jeuland   Agriculteur
mars 2014[2] en cours André Bouthemy   Fonctionnaire retraité
Les données manquantes sont à compléter.


Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 907 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Cornillé[3]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
856 792 801 444 917 870 863 879 870
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
822 791 780 701 725 720 705 708 687
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
695 697 653 583 565 587 612 592 577
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
580 555 524 532 572 663 750 846 827
2011 - - - - - - - -
907 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On ne trouve aucun monument historique inscrit ou classé à Cornillé.

L'église Saint-Melaine.

La base Mérimée dispose cependant de sept fiches à l'inventaire général du patrimoine culturel :

  • Le château de la Bichetière ou Bicheptière, petit château à redents, pans coupés et tours d'angle, fut construit en 1857 pour Waldeck Le Moine de la Borderie, frère de l'historien Arthur Le Moine de la Borderie, par l'architecte Jacques Mellet. La façade d'entrée présente un fin décor style renaissance, sur le thème des travaux des champs et de la chasse. Au-dessus d'un cartouche avec les initiales W. B. du commanditaire, une biche au repos en demi-relief. La façade nord donne sur trois corps de bâtiments séparés disposés en arc de cercle[6].
  • L'église de Cornillé, dédiée à Saint-Melaine, elle a été construite au XVe siècle, puis rénovée en 1903. Elle contient des retables lavallois du XVIIe siècle ; baptistère polychrome ; vitraux[7].
  • Le presbytère[8],
  • L’ardoisière des Lacs[9],
  • Un camp circulaire avec parapet et fossé datant du haut Moyen Âge[10].
  • Ainsi qu’une fiche de présentation de la commune[11] et une sur les maisons de la commune[12].

Incinérateur[modifier | modifier le code]

Cornillé accueille une usine d'incinération, qui brule les déchets du groupe SVA - Jean Rozé[13]. Cornillé avait aussi été pressenti pour recevoir un incinérateur de farines animales au début de l'année 2003 contre l'avis de la population locale qui avait été consulté par une consultation citoyenne[14].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Archives[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011, légale en 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]