Cornell MacNeil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MacNeil.

Cornell MacNeil est un baryton américain né le à Minneapolis au Minnesota et mort le à Charlottesville, particulièrement admiré dans le répertoire italien, notamment de Giuseppe Verdi.

Biographie[modifier | modifier le code]

MacNeil étudie au Hartt College of Music à Hartford avec Friedrich Schorr. Il débute par chanter des comédies musicales sur Broadway, et crée le rôle de Jean Sorel dans The Consul de Gian Carlo Menotti, en 1950.

Il débute à l'opéra en 1953, au New York City Opera, dans le rôle de Germont dans La Traviata. Il débute à l'Opéra de San Francisco en 1955 (Escamillo), puis au Lyric Opera de Chicago en 1957 (Lescaut).

L'année 1959 marque un tournant décisif dans sa carrière, il débute au pied levé à La Scala de Milan, en Carlo dans Ernani, et au Metropolitan Opera de New York, en Rigoletto. Il chantera au Met vingt-six saisons consécutives, notamment en Nabucco, Macbeth, di Luna, Riccardo, Amonasro, Iago, Barnaba, Alfio, Tonio, Scarpia, Michele, Gianciotto, etc.

Baryton-Verdi par excellence, il parait dans plusieurs théâtres d'Italie (Rome, Florence, Naples, etc), ainsi qu'à Paris, Londres, Vienne, Barcelone, Lisbonne, Buenos Aires, Mexico, etc.

En 1969, il devient président de la American Guild of Musical Artists.

Il chante Germont dans le film de Franco Zeffirelli, La Traviata, aux côtés de Teresa Stratas et Plácido Domingo, sous la direction de James Levine.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • David Hamilton, The Metropolitan Opera Encyclopedia, Simon & Schuster, 1987, (ISBN 0-671-61732-X)