Cornelis Schut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cornelis Schut, baptisé à Anvers le 13 mai 1597 et y décédé le 29 avril 1655, était un artiste-peintre, dessinateur et graveur, des Pays-Bas méridionaux, Élève de Rubens, son style est caractérisé par un graphisme nerveux et expressif. Son jeune frère, également appelé Cornelis Schut fut actif en Espagne et Italie.

Le couronnement de la Vierge-Marie (1630)

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

En 1618 (ou 1619) Schut est déjà membre de la guilde de Saint-Luc (des peintres) il est élève de Wenceslas Cobergher puis de Pierre-Paul Rubens. Comme tout artiste en herbe de cette époque il fait un séjour à Rome: de 1624 à 1627. On lui connaît plusieurs apprentis en 1630. En 1635 il collabore avec Rubens aux décorations qui accompagnent la Joyeuse Entrée à Gand et Anvers du gouverneur des Pays-Bas, le Cardinal-Infant Ferdinand après sa victoire à la bataille de Nördlingen (1634). Après la mort de Rubens il fut un des artistes les plus actifs des Pays-Bas.

Si ses tableaus historiques, tels sa représentation du Cardinal Infant à la bataille de Nördlingen sont mieux connus, la production religieuse de Cornelis Schut fut en fait plus remarquable et abondante. Ainsi on lui doit nombre de scènes d'enfants et de madones, ainsi que des représentations religieuses et allégoriques. Ses tableaux se trouvent encore dans de nombreuses églises à Anvers, Bruxelles, Namur, Termonde et Tamise (en néerlandais Temse).

Jésus et Jean-Baptiste (avec Seghers)

Schut collabore fréquemment avec le peintre jésuite Daniel Seghers, célèbre pour ses couronnes de fleurs : le médaillon central (avec les personnages) est souvent peint par Schut.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Écrit[modifier | modifier le code]

Cornelis Schut rassembla ses gravures dans un album intitulé: Cornelii Schut Antwerpiensis picturae ludentis genius.