Cornelis Evertsen le Jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cornelis Evertsen.
Cornelis Evertsen
Image illustrative de l'article Cornelis Evertsen le Jeune

Naissance 16 avril 1628
Flessingue, Pays-Bas
Décès 20 septembre 1679 (à 51 ans)
Vlissingen, Pays-Bas
Origine Provinces-Unies Provinces-Unies
Arme Marine
Grade Vice-amiral
Conflits Première Guerre anglo-néerlandaise
Deuxième Guerre anglo-néerlandaise
Troisième Guerre anglo-néerlandaise
Guerre de Hollande

Cornelis Evertsen le Jeune ( à Flessingue aux Pays-Bas - à Flessingue) était un amiral néerlandais du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cornelis était le fils du lieutenant-amiral Johan Evertsen et le neveu de Cornelis Evertsen l'Ancien. Cornelis devint maître sur le bateau de son père, le Hollandia, en 1648. En 1651, il fut pour un temps lieutenant tout en occupant les fonctions de capitaine sur le même bateau. Il fut promu capitaine du Vlissingen en 1652, pendant la Première Guerre anglo-néerlandaise. En 1653, il fut blessé alors qu'il était l'officier de bord de son père lors de la bataille de Scheveningen. En 1661, il amarra à bord du Delft en tant que capitaine.

En juillet 1665, après la bataille de Lowestoft, pendant la Deuxième Guerre anglo-néerlandaise, il fut promu contre-amiral de l'Amirauté de Zélande. Il combattit à bord du Zierikzee durant la Bataille des Quatre Jours. Il devint vice-amiral de Zélande le , l'année où son père et son oncle furent tués. Il ne participa pas au raid sur la Medway en 1667 parce que la flotte zélandaise ne fut pas prête en temps et en heure.

Il servit les Provinces-Unies pendant toutes les batailles de la Troisième Guerre anglo-néerlandaise à bord de son navire amiral, le Zierikzee.

Durant la guerre de Hollande, il participa à l'attaque ratée contre la Martinique en 1674 sous les ordres de Michiel de Ruyter. En 1676, il combattit pour le compte du Danemark avec l'amiral-général Cornelis Tromp, puis avec le commandant suprême des forces danoises, contre la Suède. En 1678, il œuvra contre la flotte française en Méditerranée et dans le golfe de Gascogne.

Cornelis était un homme éduqué qui se maria deux fois, chaque fois avec une femme issue d'une famille aisée.

Il mourut de maladie à Flessingue.