Cornélius a Lapide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cornélius a Lapide (en néerlandais : Cornelissen van den Steen), 18 décembre 1567, Bocholt, Limbourg, Belgique - 12 mars 1637, Rome, Italie) était un jésuite belge, théologien et bibliste de renom.

Le père Cornélius a Lapide

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

D’origine paysanne, Cornélius fit cependant de bonnes études aux collèges jésuites de Maastricht et Cologne où il obtint sa maîtrise ès Arts en 1584. Il reçut la tonsure et poursuivit des études de théologie à Douai (France) et ensuite à Louvain où il fut élève du célèbre Leonardus Lessius. C’est alors qu’il se décida à entrer dans la Compagnie de JésusTournai, le 11 juillet 1592) pour revenir ensuite poursuivre ses études de théologie à Louvain. Cornélius fut ordonné prêtre le 24 décembre 1595.

Premières années d'enseignement[modifier | modifier le code]

En 1596 il fut chargé de cours de philosophie et de théologie au collège de Louvain, et dès l’année suivante il donnait des cours de Bible et d'Hébreu. Proche de la jeunesse il guidait une Congrégation mariale et organisait des pèlerinages à Scherpenheuvel, centre marial peu éloigné de Louvain. Lors des débats publics organisés à Anvers entre Catholiques et Protestants il était l'expert biblique catholique.

Enseignement à Rome[modifier | modifier le code]

À la demande de Mutio Vitelleschi, supérieur général des Jésuites, il quitte Louvain pour enseigner l'Écriture Sainte au collège Romain de Rome (1616). À Rome comme à Louvain la compagnie des étudiants était pour lui un stimulant intellectuel. Il était un ami de son compatriote le saint Jean Berchmans, par ailleurs excellent étudiant. Sept ans plus tard (1623), à sa demande, il fut déchargé de sa tâche de professeur pour pouvoir se consacrer entièrement à la rédaction d’un commentaire complet des livres de la Bible.

Commentateur de la Bible[modifier | modifier le code]

Déjà en 1614 avant de quitter Louvain, Cornélius avant publié un commentaire des lettres de Saint Paul (publié à Anvers). Le vaste projet d’un commentaire encyclopédique des livres de la Bible ne fut interrompu que par sa mort en 1637. Le travail était alors presque achevé: il ne lui restait que le livre de Job et les Psaumes. Cornélius n’était pas un exégète, mais bien un commentateur, s'inspirant d’ailleurs largement de ce qu'il trouvait chez les Pères de l'Église qu’il citait abondamment. Le but de Cornélius était surtout d’aider les prédicateurs, en leur donnant un outil biblique moderne. Il contribua grandement à mettre en pratique ce que demandait le concile de Trente: un retour catholique aux sources bibliques. Ses commentaires eurent un grand succès et une influence durable dans les séminaires et l'homilétique catholique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Commentaria in omnes D. Pauli Epistolas, Anvers, 1614.
  • Commentaria in Pentateuchum Moysis, Anvers, 1616.
  • Commentaria in Canticum canticorum et Librum Sapientiae, Anvers, 1638.
  • Commentaria in Quattuor Evangelia, (2 vol.) Anvers, 1639.
  • Commentarius in Josue,Judicum,Ruth,IV Libros Regum et II Paralipomenon (2 vol.) Anvers, 1639.
  • Commentarius in Esdram, Nehemiam, Tobiam, Judith, Esther,et Machabæos Antverpiæ Apud Joannem & Jacobum Meursios, 1645.