Cornélie Falcon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cornélie Falcon.png

Marie-Cornélie Falcon est une cantatrice française, née dans le Velay le 28 janvier 1814 et morte le 25 février 1897.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle abandonne sa vocation précoce de religieuse et devient au Conservatoire l'élève d'Adolphe Nourrit. Elle débute à 18 ans le 20 juillet 1832 à l'Opéra de Paris dans le rôle d'Alice (Robert le Diable). Elle fait grosse impression. Soprano dramatique, sa voix a une ampleur et une grande puissance. Ses interprétations de Valentine dans Les Huguenots et de Rachel dans La Juive (deux rôles dont elle a assumé la création) sont si légendaires qu'une Falcon est le terme utilisé pour désigner le type de voix correspondant à ces rôles de soprano dramatique au grave puissant et à l'aigu limité.

Mais son succès sera éphémère. En 1837, elle crée la Stradella de Louis Niedermeyer. À la seconde représentation, elle s'évanouit sur scène. Inexplicablement sa voix est devenue aphone. Tous les remèdes de charlatans n'y feront rien, Elle ne reviendra pas.

Elle se marie et se consacre à l'éducation de son beau-fils et des enfants de celui-ci.

Liens externes[modifier | modifier le code]