Cormons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cormons
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Bandiere dal Friûl.svg Frioul-Vénétie julienne 
Province Gorizia 
Code postal 34071
Code ISTAT 031002
Code cadastral D014
Préfixe tel. 0481
Démographie
Gentilé cormonesi
Population 7 698 hab. (31-12-2010[1])
Densité 226 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 57′ 00″ N 13° 28′ 00″ E / 45.95, 13.4666745° 57′ 00″ Nord 13° 28′ 00″ Est / 45.95, 13.46667  
Altitude Min. 56 m – Max. 56 m
Superficie 3 400 ha = 34 km2
Divers
Saint patron Sant'Adalberto
Fête patronale 23 avril
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Frioul-Vénétie julienne

Voir sur la carte administrative du Frioul-Vénétie julienne
City locator 14.svg
Cormons

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Cormons

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Cormons
Liens
Site web http://www.comune.cormons.go.it/

Cormons est une commune de la province de Gorizia dans la région Frioul-Vénétie julienne en Italie.


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
29 mai 2007 en cours Luciano Patat Sinistra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Angoris, Borgnano, Brazzano, Giassico, San Rocco di Brazzano, Novali, Castelletto, Plessiva, Povia, Fornaci, Roncada, Monticello di Cormons

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Capriva del Friuli, Chiopris-Viscone, Corno di Rosazzo, Dolegna del Collio, Mariano del Friuli, Medea, Moraro, San Floriano del Collio, San Giovanni al Natisone

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque romaine, elle était un camp militaire et en 610 les Lombards la fortifièrent. Pendant le haut Moyen Âge, elle fut la capitale des Patriarches d'Aquileia pendant près d'un siècle sans doute à cause de son importance stratégique pour l'accès à Gorizia. Passée au mains des comtes de Gorizia pendant la seconde moitié du XIIIe siècle, elle fut cédée aux Habsbourg en 1497 qui la détinrent jusqu'à la Première Guerre mondiale, à l'exception d'une brève parenthèse napoléonienne. Le 12 août 1866, fut signé l'armistice entre l'Italie et l'Autriche qui mit un terme à la Troisième guerre d'Indépendance. Au cours de la Première Guerre mondiale, elle passa d'abord en mains italiennes puis fut reconquise par les autrichiens (28 octobre 1917, Bataille de Caporetto). Elle devient définitivement italienne au terme du conflit.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giorgio Nazzi, Storia di Cormòns, Cormòns Moretti 1933. (OCLC 163013913)
  • Cormòns nel risorgimento : celebrazione centenario 1866-1966., Cormòns : Poligrafiche "San Marco", 1966. (OCLC 78531607)
  • Donata Degrassi, Cormòns nel Medioevo, Monfalcone (GO) [i.e. Gorizia] : Edizioni della Laguna, 1996.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

(OCLC 3642990)

Sur les autres projets Wikimedia :