Cormac Mac Airt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cormac Mac Airt, dans la Mythologie celtique irlandaise, est un Ard ri Érenn (roi suprême) d’Irlande légendaire, dont la résidence est Tara. Il aurait régné de 226 à 266 selon les dates traditionnelles des Annales des quatre maîtres.Cormac Mac Airt est identifié au roi « Corbmac » du Baile Chuinn Chétchathaig.

Règne[modifier | modifier le code]

Fils de Art Mac Cuinn, réputé pour sa sagesse, ce personnage apparaît notamment dans un texte intitulé Forbuis Droma Damhghaire (le Siège de Druim Damhghaire), et qui raconte son expédition guerrière contre la province de Munster, sous prétexte qu’elle n'a pas payé le « Boroma ». Il s'agit d’un impôt payable en bétail que les rois des quatre provinces doivent au Ard-ri. Le roi de Munster fait appel au druide Mog Ruith, dont la puissante magie provoque la défaite de Cormac. Il est souvent conseillé par les druides Cithruadh et Fis.

L’étymologie de son nom est apparentée à celui de la bière, servie lors des festins. Festins offerts par le roi qui symbolise la générosité et la redistribution des richesses, une des fonctions de la royauté. Art, que l’on retrouve dans le nom du roi Arthur, désigne l'ours, animal emblématique du roi, chez les Celtes.

Selon l'entrée des Annales des quatre maîtres relative à sa mort, Comarc Mac Airt serait mort étouffé par une arête de saumon plantée dans sa gorge à la suite d'un sort jeté par des Druides.

Parenté[modifier | modifier le code]

Les généalogie légendaires accordent quatre fils et trois épouses à Cormaic Mac Airt :

  1. Eithne Thóebfhota fille de Cathaír Már/Dúnlaig mac Énnae Nia.
  2. Dáire Draigen/Lifen du Corcu Barddéine.
  3. Ciarnait d'origine Picte ou du Leinster.

La maternité de son fils Cairbre Lifechair est attribuée à chacune des trois femmes selon les sources. Par contre deux autres fils : Dáire mac Cormaic et Cellach sont toujours considérés comme les enfants de Ciarnait. Le nom de la mère de son dernier fils Muiredach n'est jamais précisé.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot,‎ février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot,‎ août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997 (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire »,‎ avril 1995, 216 p. (ISBN 9782737313158)
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 9782914855372).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout,‎ octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2).
  • Consulter aussi la bibliographie sur la mythologie celtique et la bibliographie sur la civilisation celtique.
  • Marie-Louise Sjoestedt, Le siège de Druim Damhghaire - Forbais Dromma Damgaire, Revue celtique, 43 (pp. 1-123) - 44 (pp. 157-186), 1926-1927
  • Marie-Louise Sjoestedt, Dieux et Héros des Celtes, Collection 'Mythes et religions' (7), Paris, Leroux - Presses Universitaires de France, 1940. XX-130 p. Réédition : Collection 'Essais', Terre de Brume, 1993. 107 p. (ISBN 2-8436-2393-6)
  • Edel Bhreathnach, Editor Four Courts Press for The Discovery Programme Dublin (2005) (ISBN 1851829547) The kingship and landscape of Tara. The legendary Conachta, Table 1 pages 340 & 341.

Lien externe[modifier | modifier le code]