Corinne Chevallier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Corinne Chevallier

Nom de naissance Corinne Chevallier
Activités historienne
Naissance 5 juillet 1935 (79 ans)
Alger, Algérie
Langue d'écriture Français
Genres Essai, roman

Œuvres principales

  • Prisonnier de Barberousse
  • La nuit du corsaire

Corinne Chevallier, née le 5 juillet 1935 à Alger, est une historienne et romancière algérienne d'origine pied noir[1]. Elle est la fille de Jacques Chevallier, ancien maire d'Alger.

Elle fait partie des rares pieds noirs qui ont adopté la nationalité algérienne à l'indépendance du pays. Elle vit toujours à Alger.

De son mariage en 1954 avec Michel Brac de La Perrière sont nés six enfants dont Virginie Brac de La Perrière, romancière et scénariste.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Des ruines, des chèvres, des bateaux, Entreprise nationale du livre, 1985.
  • Les trente premières années de l'État d'Alger : 1510-1541, Office des publications universitaires, Alger, 1986.
  • Une attitude libérale pendant la guerre l'Algérie : Jacques Chevallier, maire d'Alger, 1988.
  • Prisonnier de Barberousse, Hatier, 1992, (ill. par Christine Flament), (ISBN 2218037807) — Prix du roman historique pour la jeunesse de la ville de Nancy.
  • La petite fille du Tassili, Éditions Casbah, Alger, 2001.
  • La nuit du corsaire, Éditions Casbah, Alger, 2005, (ISBN 9961 64 562 6).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hamid Tahri, « Algérienne, profondément algérienne... », El Watan,‎ 17 mai 2007 (lire en ligne)