Coregonus vandesius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coregonus vandesius, est un poisson d'eau douce que l'on rencontre au Royaume-Uni. Ses populations sont en déclin depuis 1960.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

La plupart des spécialistes considèrent que Coregonus vandesius est très proches de Coregonus albula, qui est un poisson blanc beaucoup plus répandu dans le nord de l'Europe[1]. Tous deux sont connus en Grande-Bretagne sous le nom de vendace. Son statut reste toutefois controversé, et la FishBase liste toujours C. vandesius comme une espèce à part entière, reflétant les travaux récents de Kottelat et Freyhof (2007) sur la faune d'eau douce d'Europe du Nord[2]. Un autre synonyme à C. vandesius est C. gracilior.

Biologie[modifier | modifier le code]

Coregonus vandesius vit dans des lacs profonds, froids, et se nourrit principalement de crustacés planctoniques comme les copépodes. Ce poisson ne migre pas et a une espérance de vie de 6 ans. L'espèce constitue désormais le poisson le plus rare de Grande-Bretgagne[1].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Coregonus vandesius est indigène dans seulement quatre sites de Grande-Bretagne : Bassenthwaite Lake et Derwent Water dans le Lake District en Angleterre, et Castle Loch et Mill Loch à Lochmaben, en Écosse[3]. L'espèce a apparemment disparu de tous ces sites à l'exeption de Derwent Water. La population de Castle Loch a disparu dans la première moitié du XXe siècle, et celle du Mill Loch dans les années 1990. Ce poisson n'est pu observé à Bassenthwaite Lake depuis 2001. Les populations en déclin de ce poisson sont vraisemblablement liées aux espèces introduites qui se nourrissent de jeunes corégones, et peut-être également à la pollution[3]. Par exemple, une installation de traitement de l'eau fonctionnant près du lac a débordé et causé un fort développement d'algues dans le lac, où l'oxygène disponible a diminué[4].

Coregonus vandesius a été introduite à Loch Skene en Dumfries and Galloway, en Écosse, dans les années 1990 dans un essai de conservation ex-situ après que la détérioration de son habitat fut constatée Bassenthwaite. Cette réintroduction semble réussie, puisque Loch Skene a maintenant 10 fois plus de corégones Derwent Water selon une étude menée par le Centre for Ecology and Hydrology. On pense réintroduire le poisson à Bassenthwaite Lake une fois que son habitat sera restauré[3].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b Ian J. Winfield, Janis M. Fletcher et J. Ben James, « Conservation ecology of the vendace in Bassenthwaite Lake and Derwent Water, U.K. », Annales Zoologici Fennici, vol. 41,‎ 2004, p. 155–164 (lire en ligne)
  2. Kottelat, M. & Freyhof, J. (2007). Handbook of European Freshwater Fishes. Cornol & Berlin: Kottelat & Freyhof.
  3. a, b et c « Ice Age fish thrives in new home », BBC NEWS,‎ 27 février 2008 (consulté le 2 janvier 2010)
  4. « Algae threatens rare fish », BBC NEWS,‎ 27 juillet 2002 (consulté le 2 février 2010)