Cordonata capitolina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La cordonata en 1730.
Fin du XIXe siècle.
Aujourd'hui.

La cordonata capitolina est une voie de circulation en gradin qui relie la place du Capitole à celle d'Aracoeli dans le rione des Campitelli de la ville Rome.

Signification du mot « Cordonata »[modifier | modifier le code]

En Italien, Cordonata désigne une « rampe » c'est-à-dire une rue en pente, dont l'emmarchement est constitué un long pas au faible nez marqué par des cordons - les cordoni - en pierre ou en brique, haute généralement de 8-10 cm et qui donne l'aspect semblable à un escalier extérieur.
Autres cordonata romaines :

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle, dans le cadre du réaménagement de la place du Capitole, le pape Paul III confie à Michel-Ange, entre autres, le soin d'améliorer son accès par la construction d'une cordonata, projetée pour être accessible aussi aux hommes à cheval.

Description[modifier | modifier le code]

En haut, le palier est entouré par les deux statues des Dioscures Castor et Pollux, et le groupe sculptural connu sous le nom de I Trofei di Mario (« Les Trophées de Marius »). De chaque côté du départ, une statue léonine coiffe la balustrade, pendant qu'à la moitié de la volée se trouve la statue de Cola di Rienzo, réalisé en 1887.

En 1998, la cordonata est soumise à des travaux de restauration

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]