Cordillère du Kunlun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

36° 00′ N 84° 00′ E / 36, 84

Cordillère du Kunlun
China edcp relief location map.jpg
Cordillère du Kunlun
Cordillère du Kunlun
Localisation de la cordillère du Kunlun en Chine.
Géographie
Altitude 7 649 m, Kongur
Longueur 3 000 km
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Régions autonomes
Province
Tibet, Xinjiang
Qinghai
Géologie
Âge Carbonifère

La cordillère du Kunlun (sinogrammes simplifiés : 昆仑山脉  ; sinogrammes traditionnels : 崑崙山脈 ; pinyin : kūn lún shān mài ; tibétain : ཁུ་ནུ་རི་རྒྱུད ; mongol : Хөндлөн Уулс) ou Kunlun est une chaîne de hautes montagnes dont l'extrémité occidentale se situe près de la frontière entre la République populaire de Chine et l'Inde, puis qui longe la limite des provinces du Xinjiang et du Tibet et se prolonge à l'est dans celle du Qinghai. La chaîne s'étend sur plus de 3 000 km et culmine à 7 649 m.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La cordillère du Kunlun est mentionnée pour la première fois dans le Shanhaijing, Livre des monts et des mers ou Classique des montagnes et des mers, un recueil de données géographiques et de légendes de l’Antiquité chinoise composé entre les Royaumes combattants et les Han[1].

En chinois, dans le taoïsme, Kunlun signifie « la tête » ; son nom turc Qurum signifie « nuage de brume ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Kunlun est situé entre le désert du Taklamakan et le plateau tibétain. Cette chaîne de montagnes présente des sommets entre 6 000 et 7 000 m d'altitude, les cols et les vallées dépassent souvent les 5 000 m. Cette région est pratiquement inhabitée, des nomades tibétains du Chang Tang (plateau tibétain) viennent sur les pâturages du sud du Kunlun en été et quelques bergers ouïgours utilisent les pâturages de l'Altun Shan au nord. Une faune importante est présente sur ce territoire : antilopes tibétaines (shirou), yacks sauvages, hémiones, ours et loups. Le parc naturel Hoh Xil, intégrant une grande partie du massif Kunlun et le nord du Chang Tang, a été créé afin de protéger cette faune[2].

Kunlun est également connu pour son jade de grande qualité, de couleurs rouge, verte ou noire.

Culture[modifier | modifier le code]

Les villes-oasis de l'itinéraire de la Route de la soie qui contournait par le sud le désert du Taklamakan sont situées en contrebas du Kunlun Shan.

Le Kunlun joue un rôle important dans la mythologie chinoise.

Kunlun

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L. Richard, Comprehensive Geography of the Chinese Empire, 1905
  2. Louis-Marie, Élise et Thomas Blanchard, Explorateurs du Toit du Monde, Carnets de route en Haute-Asie (1850-1950), Édition de La Martinière, 2010, Page 69 (ISBN 978-2-7324-4216-7).

Voir aussi[modifier | modifier le code]