Corée du Nord aux Jeux paralympiques d'été de 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Corée du Nord aux Jeux paralympiques d'été de 2012
Image illustrative de l'article Corée du Nord aux Jeux paralympiques d'été de 2012

Code CIO PRK

Lieu Drapeau : Royaume-Uni Londres
Participation 1re
Athlètes 1
Médailles
Rang :
Or
0
Arg.
0
Bron.
0
Total
0
Corée du Nord aux Jeux paralympiques d'été
Précédent - Corée du Nord aux Jeux paralympiques d'été de 2016 Suivant

La Corée du Nord participera pour la première fois aux Jeux paralympiques lors des Jeux d'été de 2012 (du 29 août au 9 septembre) à Londres.

La Corée du Nord est devenue membre du Comité international paralympique à titre prévisionnel en mars 2012, permettant au pays de prendre part aux Jeux[1],[2].

La délégation nord-coréenne sera composée d'un seul athlète, Rim Ju-song, qui prendra part aux épreuves de natation masculines en nage libre (catégorie de handicap S6) et en brasse (SB5). Rim, âgé de dix-sept ans, « a perdu son bras gauche et sa jambe gauche, et a été blessé de manière conséquente à la jambe et au pied droits lors d'un accident sur un chantier de construction lorsqu'il avait cinq ans ». L'ambassade britannique à Pyongyang fournit son assistance, notamment financière, pour que Rim puisse s'entraîner et participer aux Jeux. Il fut invité à y prendre part sans avoir à atteindre nécessairement les minima, en vertu du principe olympique d'universalité (afin que tout pays puisse être représenté aux Jeux)[3].

Alors que la Corée du Sud participe aux Jeux paralympiques depuis 1968, le Nord a longtemps ignoré les Jeux. Au début du vingt-et-unième siècle, des rapports indiquaient que les personnes handicapées en Corée du Nord (à l'exception des vétérans des forces armées) étaient confinées à des camps et « sujets à des traitements durs et dégradants »[4]. Vitit Muntarbhorn, rapporteur des Nations unies sur les droits de l'homme en Corée du Nord, indiqua en 2006 que les Nord Coréens handicapés étaient exclus de la capitale, Pyongyang, 'vitrine' du pays pour les étrangers, et rassemblés dans des camps où ils étaient classés selon leur handicap. Des personnes ayant fui le pays ont affirmé l'existence de « camps collectifs pour les nains », où il était interdit d'avoir des enfants[5]. En 2008, les Nations unies rapportèrent que le gouvernement « commence à prendre en compte le bien-être des handicapés »[6]. D'un point de vue historique, les autorités des pays du Bloc de l'Est pendant la Guerre froide niaient parfois l'existence même de personnes handicapées dans leurs pays ; « les personnes ayant un handicap physique ou mental [étaient] stigmatisées, cachées au grand public, et ainsi rendues en apparence invisibles »[7]. L'Union soviétique ne participa pas aux Jeux paralympiques avant 1988 ; la République populaire de Chine et l'Allemagne de l'Est avant 1984[8].

Athlètes engagés[modifier | modifier le code]

Natation Natation[modifier | modifier le code]

Rim Ju-song, en nage libre messieurs S6, et en brasse messieurs SB5.

Athlète Épreuve Série Demi-finale Finale
Temps Rang Temps Rang Temps Rang
Rim Ju-Song 50 m nage libre 47s 87(PB) 17 Non qualifiée

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]