Coq de Sonnerat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Coq de Sonnerat ou grey junglefowl en anglais (Gallus sonneratii), est une espèce de la famille des Phasianidae.

Description[modifier | modifier le code]

Sa crête est simple et dentelée comme Gallus gallus, mais son plumage diffère des autres coqs sauvages par sa structure, car le rachis des plumes est aplati et brillant et la base de la queue n'a pas de lancettes. Les oreillons et les barbillons sont rouges.

Chez cette espèce, il y a une "phase d'éclipse" du plumage du coq comme pour les sous-espèces sauvages de Gallus gallus, période durant laquelle les faucilles tombent et l'ensemble des plumes du camail raccourcissent et deviennent noires.

C'est l'espèce du genre Gallus qui s'adapte le mieux a la captivité.

  • Une mutation maintenant fixée de Gallus sonneratii a eu lieu en captivité en Angleterre en 1975, ayant transmis un plumage "lavande" plus pâle que la variété sauvage. Par conséquent, cette variété est considérée comme domestique.
  • Des chercheurs Français et Suédois ont montré chez certaines poules domestiques la présence d'un gène issu d'hybridation avec Gallus sonneratii, ayant transmis le caractère héréditaire récessif (W*Y) "peau jaune" à plusieurs races domestiques[1]. Néanmoins, les races domestiques sont classées comme sous-espèce de Gallus gallus, cette espèce dominant dans son patrimoine génétique.

Dimorphisme sexuel[modifier | modifier le code]

Coq et poule de Sonnérat

Comme tous les phasianidés, le dimorphisme sexuel est très marqué : le coq est plus grand et vivement coloré avec des ergots sur les tarses, alors que la poule est plus petite et plus terne, ce qui lui permet de se camoufler lors de la couvaison.

La Crête est développé chez le coq, alors qu'elle est quasi inexistante chez la poule.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Gallus sonneratii - Muséum de Toulouse

Cette espèce est essentiellement monogame.

La période de reproduction est généralement de février à mai, mais peut varier selon les régions.

La poule construit son nid dans un endroit isolé de ses prédateurs (souches d'arbres creux, terriers abandonnés, dans les broussailles et les buissons...), généralement au niveau du sol car les poussins sont nidifuges.

Seule la poule se charge de la couvaison, durant environ 20-21 jours de 3 à 5 œufs, pondus au rythme d'un par jour, mais les poussins "synchronisent" leur éclosion.

Durant cette période, la poule quitte le nid furtivement pour se nourrir et s'abreuver afin de conserver la chaleur nécessaire au bon développement des embryons (37,5 à 38,5 °C).

Une fois éclos, les poussins resteront durant au moins 2 semaines avec leur mère, celle-ci grattant le sol à la recherche de nourriture (végétaux, insectes, mollusques...) afin de leur "apprendre" tout en leur distribuant ses "trouvailles" et la nuit tombante, ils se réfugient sous elle afin de rester au chaud et d'être en sécurité.

Durant la couvaison, le coq surveille attentivement sa ou ses poules et les protège d'éventuels prédateurs, avec acharnement jusqu'à la mort si nécessaire, usant de son bec et de ses ergots. Une fois les œufs éclos, il surveille attentivement sa progéniture, leur distribuant les petites proies qu'il trouve.

Les poussins naissent recouvert d'un duvet jaunâtre, le dessus de la tête et du dos sont couverts d'une bande marron (d'avant en arrière), elle-même recouverte de 2 petites bandes sur les côtés de cette première, une plus claire et l'autre plus sombre, les camouflant sur le sol, les feuilles mortes et les branchages. Ils sont identiques aux poussins des races domestiques des variétés dorées (doré-saumoné, perdrix-doré) qui sont les couleurs rencontrées chez les sous-espèces sauvages et ne diffèrent guère en coloris des poussins des autres espèces de phasianidés.

  • Les coqs de cette espèce atteignent leur pleine maturité à 2 ans.

Habitat[modifier | modifier le code]

Il vit au sud et à l'ouest de l'Inde, dans des environnements très diversifiées. Son principal prédateur en milieu naturel est l'Aigle montagnard (Spizaetus nipalensis).

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Omnivore, se nourrit principalement de graines et d'insectes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article dans PLoS Genetics Identification of the Yellow Skin Gene Reveals a Hybrid Origin of the Domestic Chicken

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :