Cooper–Hewitt, Smithsonian Design Museum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cooper-Hewitt,
Smithsonian Design Museum
Image illustrative de l'article Cooper–Hewitt, Smithsonian Design Museum
Informations géographiques
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville New York
Coordonnées 40° 47′ 05″ N 73° 57′ 29″ O / 40.78472222, -73.9580555640° 47′ 05″ Nord 73° 57′ 29″ Ouest / 40.78472222, -73.95805556  
Informations générales
Date d’inauguration 1964
Informations visiteurs
Site web www.cooperhewitt.org

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Cooper-Hewitt,Smithsonian Design Museum

Le Cooper–Hewitt, Smithsonian Design Museum est un musée consacré au design de la ville de New York. Situé dans l’Upper East Side, il s’agit de l’unique musée américain consacré au design historique et contemporain, et l’un des deux musées new-yorkais des dix-neuf que compte l’institution du Smithsonian. Ses très riches collections et expositions d’arts décoratifs couvrent environ 240 années d’histoire de design esthétique et de créativité[1]. C’est le seul musée Smithsonian payant[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le musée Cooper Hewitt a été fondé en 1896. En 1895, Sarah Cooper Hewitt, Eleanor Garnier et Amy Hewitt Hewitt Green, petites-filles de l’industriel, inventeur et philanthrope américain Peter Cooper, ont demandé un espace à la Cooper Union pour créer un Musée des Arts Déco inspiré du Musée des arts décoratifs de Paris destiné à servir aux étudiants de l’Union Cooper et aux designers professionnels de lieu où étudier les collections d’arts décoratifs. Les administrateurs de la Cooper Union ont fourni le quatrième étage de l’édifice de la Fondation. À son ouverture en 1897[1], le musée était gratuit et ouvert trois jours par semaine[1],[3]. Les administratrices furent les trois sœurs Cooper jusqu’à la mort de Sarah Cooper Hewitt en 1930. Après sa mort, quatre administrateurs furent nommés pour diriger le musée. Constance P. Hare a assumé la présidence et, en 1938, lorsque Edwin S. Burdell est devenu directeur, la responsabilité du musée lui est échue. Le conseil d’administration a été aboli et un conseil consultatif a été créé[1].

Le musée a commencé à se éloigner de l’école d’art sur la programmation. Devant les exigences financières des autres départements de la Cooper Union, celle-ci a annoncé la fermeture du musée[1] et actée le 3 juillet 1963[4]. Devant les protestations énergiques du public contre la fermeture, le collectionneur Henry Francis Du Pont a formé un comité pour sauver le musée et l’« American Association of Museums a procédé à une étude de cas sur l’avenir du musée. À l’issue de négociations entamées entre l’Union Cooper et la Smithsonian Institution, S. Dillon Ripley, Secrétaire de la Smithsonian et Daniel Maggin, président du conseil d’administration, ont signé, le 9 octobre 1967, un accord remettant la collection et la bibliothèque du musée au Smithsonian. Le musée est devenu la propriété du Smithsonian, le 14 mai 1968, lorsque la Cour suprême de New York a approuvé cet accord. Après son transfert officiel à la Smithsonian, le 1er juillet 1968, le musée fut rebaptisé « Cooper-Hewitt Museum of Design », puis « Cooper-Hewitt Museum of Decorative Arts and Design » l’année suivante, en 1969[1]. Lisa Taylor en est devenue la directrice en octobre de la même année[5]. Premier musée Smithsonian à l’extérieur de Washington, DC, le musée a emménagé dans la Andrew Carnegie Mansion en 1970[1]. Après rénovation du manoir, le musée a ouvert au public le 7 octobre 1976. En juillet 1978, un laboratoire de conservation, financé par la Samuel H. Kress Foundation, se concentrant sur la conservation des textiles et du papier a ouvert[6]. En 1988, Dianne H. Pilgrim a remplacé Lisa Taylor, partie à la retraite en 1987[7]. En 1994, le musée est rebaptisé pour Cooper-Hewitt, National Design Museum[1]. Pilgrim a pris sa retraite du musée en 2000[8],[9] et Paul W. Thompson est devenu directeur[9]. En janvier 2010, Bill Moggridge, qui a remplacé Paul W. Thompson comme directeur[10], fut le premier designer à diriger le musée jusqu’à sa mort, survenue en 2012[11].

En 2008, le musée a fermé pendant des travaux de rénovation. En 2012, le musée a ouvert une nouvelle boutique de vente en ligne[12] Le 17 juin 2014, le musée a été de nouveau rebaptisé « Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum », avec une nouvelle identité graphique, mot-symbole et un nouveau site web, avant de rouvrir au public le 12 décembre de la même année. Parmi les rénovations, une « salle d’immersion », espace interactif offrant aux visiteurs un accès numérique à la collection des musées de papier peint. L’espace d’exposition principal a été élargi et d’autres parties de la rénovation, y compris le jardin, seront terminés en 2015[13].

Collections[modifier | modifier le code]

Les collections Cooper-Hewitt se composent d’objets de décoration et de design. La collection originale du musée est axé sur l’architecture, la sculpture, l’architecture peinte, les arts décoratifs, les boiseries, la ferronnerie, la poterie, les costumes, les instruments de musique et les meubles[3]. La collection du musée possède une grande variété d’objets allant des boites d’allumettes, des sacs à provisions, la porcelaine d’Union soviétique et les papiers du graphiste Tibor Kalman[9]. Le musée a autrefois possédé dans sa collection des objets remarquables comme une chaise utilisée par Abraham Lincoln lors d’une visite à l’Union-Cooper et une Rolls-Royce ayant appartenu aux Beatles offert en 1978 par John Lennon et Yoko Ono qui a été revendue aux enchères à Sotheby pour $ 2,090,000 à l’été 1985[14].

Gestion[modifier | modifier le code]

En 2006, le musée a entamé une campagne de financement dans l’espoir de lever 79 000 000 $ à fins de rénovation et 10 millions de dollars pour son fonds de dotation[15]. Les entrées fournissent environ 500 000 $ de recettes au Cooper-Hewitt, qui est le seul musée Smithsonian à faire payer des frais d’admission aux visiteurs[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h « Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum », Smithsonian History, Smithsonian Institution Archives (consulté le 25 mai 2012)
  2. a et b « Going Free? Cooper-Hewitt National Design Museum and General Admission Fees », Smithsonian Institution, Office of Policy and Analysis, 2007, Smithsonian Institution (consulté le 27 mai 2014)
  3. a et b (en) « A COOPER UNION MUSEUM; Founded by Granddaughters of Peter Cooper and Soon to be Opened to the Public. TO PROMOTE INDUSTRIAL ART Formed on the Model of the Famous Paris Musee Des Arts Decoratifs -- To be Free to All, and No Restrictions -- The Collection Cost Years of Effort. », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Russell Lynes, More Than Meets the Eye. The History and Collections of the Cooper-Hewitt Museum, Washington, D.C., Smithsonian Institution,‎ , 159 p. (ISBN 0874746248, lire en ligne), p. 38.
  5. « Lisa Taylor Named Director of Cooper-Hewitt », Annual Report of the Smithsonian Institution for the year 1970, Smithsonian Institution Archives (consulté le 27 mai 2012)
  6. « Conservation Labs Open at Cooper-Hewitt », Annual Report of the Smithsonian Institution for the year 1978, p. 13, Smithsonian Institution Archives (consulté le 27 mai 2012)
  7. « Pilgrim Becomes Director, C/H », Record Unit 371, Box 5, "The Torch," October 1988, p. 1, Smithsonian Institution Archives (consulté le 27 mai 2012)
  8. « Dianne H. Pilgrim, Director, Cooper-Hewitt », 2002-32296, Smithsonian Institution Archives (consulté le 29 mai 2012)
  9. a, b et c Julie V. Iovine, « Reimagining A Design Museum », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  10. « Moggridge Appointed Cooper-Hewitt Director, 2010 », Smithsonian Announcement, Message from the Secretary, January 6, 2010, Smithsonian Institution Archives (consulté le 27 mai 2012).
  11. (en) Life & Work | Smithsonian Cooper-Hewitt, National Design Museum in New York
  12. Stephanie Murg, « Cooper-Hewitt Launches Newly Designed Online Shop », Media Bistro,‎ (lire en ligne)
  13. Elizabeth Stamp, « Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum Reopens », sur Architectural Digest, Conde Nast (consulté le 12 décembre 2014)
  14. (en) Beatles' Rolls Royce Donated to C/H, Washington, D.C., Smithsonian Institution,‎ (lire en ligne).
  15. Patricia Cohen (October 2, 2013), Cooper-Hewitt Museum Gets $5 Million for Renovation New York Times.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :