Convection atmosphérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
De très forts orages peuvent avoir les caractéristiques d'une coloration verte[1].

La convection atmosphérique est le résultat d'une instabilité de l'air, ou une différence de température, répartie dans l'atmosphère. L'intensité dépend du taux d'humidité répandue dans l'air. Les convections humides conduisent au développement d'orages violents, souvent responsables des instabilités météorologiques dans le monde. Les menaces émanant des orages incluent grêles, rafales descendantes et tornades.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frank W. Gallagher, III., Distant Green Thunderstorms - Frazer's Theory Revisited, vol. 39, American Meteorological Society,‎ Octobre 2000 (DOI 10.1175/1520-0450-39.10.1754, Bibcode 2000JApMe..39.1754G, lire en ligne), p. 1754