Conure veuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Conure veuve

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Myiopsitta monachus

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Psittacidae

Genre

Myiopsitta
Bonaparte, 1854

Nom binominal

Myiopsitta monachus
(Boddaert, 1783)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Veuve.

La Conure veuve (Myiopsitta monachus) est encore appelée Perruche moine, Perruche-souris ou encore Perruche jeune-veuve (cottora en Argentine), est une espèce d'oiseau de l'ordre des Psittaciformes et de la famille des psittacidés.

Description[modifier | modifier le code]

Cette espèce est de couleur verte, avec le front et la poitrine gris pâle, les couvertures sus-alaires bleues et le dessous des rémiges bleu foncé. Elle mesure environ 29 cm de longueur pour une envergure de 48 cm et une masse de 100 g.

Dimorphisme[modifier | modifier le code]

Le dimorphisme sexuel de cette espèce est inexistant, il faut donc pratiquer un test ADN pour déterminer le sexe d'un individu.

Répartition[modifier | modifier le code]

La Conure veuve est originaire du Brésil, du Paraguay et de l'Argentine. L'espèce est désormais implantées dans l'est des Etats Unis, au nord jusqu'à Chicago et au Massachusetts[1]. Des colonies, généralement issues de lâchers sauvages, sont installées dans certaines régions d'Europe (notamment en Espagne (facilement observables au parc Montjuic à Barcelone) et en Belgique (en particulier à Bruxelles et dans sa région) et dans le sud de la France (notamment à Montpellier dans le quartier des Aubes, et à Marseille depuis plusieurs années dans les quartiers arborés) mais également en région parisienne près de l'aéroport d'Orly (Wissous, L'Haÿ-les-Roses...) dès les années 1990.

Comportement[modifier | modifier le code]

Son vol rectiligne rapide de cime en cime peut le rendre difficile à observer. Lorsqu'elle est au sol, elle présente une démarche caractéristique et maladroite.

Nidification[modifier | modifier le code]

L'espèce a ceci de remarquable qu'elle est la seule parmi les perruches à construire de vastes nids collectifs à entrées multiples, faits de branches et brindilles, lesquels peuvent atteindre plusieurs mètres d'envergure. La femelle pond de 4 à 6 œufs par ponte. La durée d'incubation est de 23 à 25 jours.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par quatre sous-espèces :

  • Myiopsitta monachus calita (Jardine & Selby, 1830) ;
  • Myiopsitta monachus cotorra (Vieillot, 1818) ;
  • Myiopsitta monachus luchsi (Finsch, 1868) ;
  • Myiopsitta monachus monachus (Boddaert, 1783).

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sibley D.A. (2006) Le guide Sibley des oiseaux de l'est de l'Amérique du Nord. Ed. Michel Quintin, Waterloo, Canada, 433 p.