Conure de Molina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pyrrhura molinae

Description de cette image, également commentée ci-après

Conure de Molina (Pyrrhura molinae)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Psittacidae
Tribu Arini
Genre Pyrrhura

Nom binominal

Pyrrhura molinae
(Masséna et Souancé, 1854)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Répartition géographique

Description de l'image  Pyrrhura molinae range.jpg.

La Conure de Molina ou Conure à joues vertes (Pyrrhura molinae) est une espèce d'oiseau appartenant à la famille des Psittacidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure environ 26 cm et pèse 80 grammes. Son plumage d'origine présente une prédominance verte, en particulier les joues d'où un des noms attribués à cette espèce. Sa poitrine arbore des écailles caractéristiques de couleur brun foncé et doré clair. Le front, la calotte, la nuque, le bec et les pattes sont noirs. Les rémiges sont bleues et la queue rouge. Les cercles oculaires sont blancs et les iris marron. Mais l'homme a réussi à créer d'autres mutations comme canelle, yellow/side, ananas, turquoise...

Elle est de la famille des perroquets mais plus précisément des psittacidés.

Elle vient d'Amérique du Sud (Bolivie, Brésil, Argentine) et vit en moyenne 25 ans bien qu'elle puisse atteindre les 30 ans. Les joues verte ne sont pas des oiseaux poudreux[Mal dit] contrairement aux calopsittes, gris d'Afrique, ainsi qu'au cacatoès c'est pourquoi elles sont recommandées pour les personnes asthmatiques désirant un oiseau. Ce ne sont pas de très bon parleur bien que certains articulent quelques mots courts.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sous-espèces et répartition[modifier | modifier le code]

La Conure de Molina est subdivisée en cinq sous-espèces très proches se différenciant par l'étendue plus ou moins importante des écailles, par une coloration verte plus ou moins intense et par leur distribution :

  • Pyrrhura molinae molinae dans les forêts primaires de l'est de la Bolivie ;
  • Pyrrhura molinae phoenicura dans le centre-ouest du Mato Grosso au Brésil et dans le nord-est de la Bolivie ;
  • Pyrrhura molinae sordida (la forme hypoxantha existe à l'état naturel au sein de cette sous-espèce) dans le sud-est du Mato Grosso ;
  • Pyrrhura molinae restricta dans les régions de Palmaito et de Chiquitos en Bolivie ;
  • Pyrrhura molinae australis dans le nord-est de l'Argentine.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1997) Handbook of the Birds of the World, Volume 4, Sandgrouse to Cuckoos. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 679 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.