Contre-culture des années 1960

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le symbole de la paix, d'abord utilisé en Grande-Bretagne lors d'une campagne pour le désarmement nucléaire, devient l'un des symboles de la contre-culture.

La contre-culture des années 1960 est un terme décrivant le mouvement culturel[1] qui s'est principalement développé aux États-Unis d'Amérique et en Grande-Bretagne, puis qui s'est répandu dans la plus grande partie du monde occidental entre 1956 et 1974. Le mouvement a pris de l'ampleur durant l'intervention militaire du gouvernement américain au Viêt Nam[2]. La plupart des universitaires étudiant cet évènement pensent que le pic du mouvement contre-culturel a eu lieu entre les années 1965 et 1972.

Durant les années 1960, des tensions générationnelles prennent corps au sein de la société américaine, notamment vis-à-vis de la guerre au Vietnam, des relations raciales, des mœurs sexuelles, des droits des femmes, de l'autorité, des drogues, et des interprétations du rêve américain. De nouvelles formes de culture émergent, notamment la musique pop des Beatles et la montée de la culture hippie. Outre les Beatles, beaucoup de chanteurs et de groupes musicaux anglais et américains impactent le mouvement contre-culturel.

À Trafalgar Square, en 1958[3], lors d'un acte de désobéissance civile, entre 60 000 et 100 000 manifestants composés d'étudiants et de pacifistes convergent dans l'une des premières manifestations anti-nucléaires (contre la bombe atomique), d'où émergent l'un des premiers groupes contre-culturels. C'est ce groupe qui a désigné le symbole de la paix, aujourd'hui encore reconnu comme un symbole de liberté et de culture hippie[4]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Terry H. Anderson, The Movement and the Sixties, New York, Oxford University Press,‎ 1995, 1e éd., poche (ISBN 978-0-19-510457-8, lien LCCN?)
  2. (en) E. D. Hirsch, The Dictionary of Cultural Literacy, Houghton Mifflin,‎ 1993, 419 p. (ISBN 978-0-395-65597-9) « Le mouvement de contestation culturel aux USA a débuté dans les années 1960 et a touché l'Europe avant son déclin dans les années 1970... fondamentalement, une protestation plus culturelle que politique. »
  3. (en) « Why I'm back to ban the bomb », sur BBC News,‎ 4 novembre 2004
  4. (en) « 1960: Thousands protest against H-bomb », sur BBC News,‎ 18 avril 1960