Contrat didactique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ce contrat didactique décrit les règles implicites ou explicites qui régissent le partage des responsabilités, relativement au savoir mobilisé ou structuré, entre l’enseignant et l’élève. C’est donc une représentation des attendus de part et d’autre. Pour l’élève le contrat didactique est une forme d’obstacle didactique. Cette notion est rattachée à la notion de dévolution de problème et est étroitement lié au contrat pédagogique (plus orienté vers une dimension sociale des relations professeur - élève).

Le contrat didactique met l’enseignant devant un paradoxe :

  • ce qu'il entreprend pour faire produire par l’élève les comportements qu’il attend, sachant qu’il prive ce dernier des conditions nécessaires à la compréhension et à l’apprentissage de la notion visée. Cette notion met en valeur une conception : l’enseignant effectue la « dévolution de problème » et non la communication d’une connaissance.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Guy Brousseau, Fondements et méthodes de la didactique des mathématiques, Recherche en didactique des mathématiques, La Pensée Sauvage, Grenoble, 1986
  • Guy Brousseau, Théorie des situations didactiques, La Pensée Sauvage, Grenoble, 1998
  • J. Colomb, La didactique, revue EPS n° 200-201, Paris, 1986
  • Gérard Vergnaud, L’enfant, la mathématique et la réalité, Peter Lang, Berne, 1981