Contigné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Contigné
Eglise de Contigné, vue arrière.
Eglise de Contigné, vue arrière.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Segré
Canton Châteauneuf-sur-Sarthe
Intercommunalité C.C. du Haut-Anjou
Maire
Mandat
Philippe Chopin
2014-2020
Code postal 49330
Code commune 49105
Démographie
Gentilé Contignéens
Population
municipale
761 hab. (2011)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 43′ 48″ N 0° 30′ 56″ O / 47.73, -0.51555555555647° 43′ 48″ Nord 0° 30′ 56″ Ouest / 47.73, -0.515555555556  
Altitude Min. 19 m – Max. 77 m
Superficie 23,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Contigné

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Contigné

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Contigné

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Contigné

Contigné est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

Cette commune rurale du nord de l'Anjou est principalement agricole.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Ce village angevin se situe au nord du département dans la partie orientale du Segréen[1],[2], sur la route D768 qui va de Champigné à Miré, et sur la D173 qui va de Sœurdres à Brissarthe[3].

Le Segréen est la partie nord-ouest du département de Maine-et-Loire. Elle est délimitée au Sud par la Loire et à l'Est par la vallée de la Sarthe[4].

Aux alentours[modifier | modifier le code]

Le territoire comporte plusieurs hameaux, comme le Carrefour, Chambille, Faie, les Hauts, château du Margat, Ornière, la Tuffatière, Vaunaise, etc[3].

Les communes les plus proches sont Miré (4 km), Cherré (4 km), Sœurdres (4 km), Saint-Laurent-des-Mortiers (5 km), Brissarthe (6 km), Châteauneuf-sur-Sarthe (6 km), Saint-Michel-de-Feins (7 km), Chemiré-sur-Sarthe (7 km), Marigné (7 km) et Morannes (8 km)[5].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

L'altitude de la commune varie de 19 à 77 mètres[6], pour une altitude moyenne de 48 mètres. Le bourg de Contigné se trouve sur un plateau. Situé à l'extrémité Est du Massif armoricain, le relief du Segréen est principalement constitué de sols argileux ou argilo-siliceux, et un relief modéré[7].

La commune de Contigné s'étend sur plus de 23 km2 (2 331 hectares)[6]. Son territoire figure à l'inscription[8] de

  • Natura 2000 pour les Sites d'importance communautaire de la zone des Basses vallées angevines et l’aval de la rivière Mayenne ;
  • Inventaires des Zones naturelles d'intérêt écologique, floristique et faunistique de la zone des Basses vallées angevines ;
  • Eau et milieux aquatiques des Zones humides d'importance nationale de la zone des Basses vallées angevines, sur la liste de la convention de Ramsar ;
  • Schémas d'aménagement et de gestion des eaux pour la zone aval de la Sarthe.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La rivière la Sarthe traverse une petite partie (nord-est) de son territoire. Y passe également les ruisseaux du Margat, de la Maladrie, du Vigneau et de la Groussinière[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Son climat est tempéré, de type océanique. Le climat angevin est particulièrement doux, de par sa situation entre les influences océaniques et continentales. Généralement les hivers sont pluvieux, les gelés rares et les étés ensoleillés[7].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine : Le village s'inscrit dans un territoire essentiellement rural.

En 2009 on trouvait 358 logements sur la commune de Contigné, dont 88 % étaient des résidences principales, pour une moyenne sur le département de 91 %, et dont 60 % des ménages en étaient propriétaires[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune vient de Continius, nom gallo-romain, suivi du suffixe -acum[10].

Formes anciennes du nom : Parochia Continiaci en 1073, Terra de Contignieo et Contineium en 1120, La paroisse de Contigné en 1294, La ville de Contigné en 1440[11], Contigné en 1793 et 1801[12].

Nom des habitants (gentilé) : Les Contignéens[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Des vestiges archéologiques découverts sur la commune montrent qu'il y a eu très tôt une présence humaine sur ce territoire[13].

La liste des noms de lieux angevins qui se terminent par « é » est longue ; c'est souvent l'indice qu'existait un domaine gallo-romain.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La paroisse de Contigné fut constituée au Moyen Âge, dès le milieu du XIe siècle. La terre et la seigneurie de Contigné relevait de Châteauneuf, par l'intermédiaire du seigneur de Pommérieux, puis du seigneur de Margat[11].

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, Contigné relevait du Doyenné d'Écuillé, du Grenier à sel de Châteaugontier, de l’Élection d'Angers[11].

Le 13 octobre 1732, avec la permission de l'évêque d'Angers, est bénie la troisième cloche de l'église de Contigné, nommée par messire Hullin de Margat, seigneur de Contigné, et damoiselle Françoise de Montplacé, en présence de Claude René Proust, prêtre vicaire de Contigné, de messire Françoise de Montplacé, de messire Alexandre Pierre de Saint-Mars et de MM. Doublard et Gaudicher. Le syndic a voulu insérer son nom dans la cloche, ce qui provoqua l'indignation des parrain et marraine qui refusèrent de nommer si on ne rapportait une plaque de cuivre mentionnant leur nom et que l'on effaçait l'inscription mentionnant le nom du syndic[14].

Avant la Révolution, la paroisse était réputée pour l'élevage de ses bestiaux[11].

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

À la réorganisation administrative qui suivit la Révolution, la municipalité conserva son canton, rattaché au district de Châteauneuf. En 1800 elle fut rattachée au canton de Châteauneuf et à l'arrondissement de Segré[12].

Comme les communes environnantes, au début du XVIIIe siècle Contigné se trouva en territoire contrôlé par les chouans[15].

La mairie, avec son école de garçons, fut construite en 1836[11].

Pendant la Première Guerre mondiale, 32 habitants perdent la vie. Lors de la Seconde Guerre mondiale, deux habitants sont tués[16].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Contigné

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La commune a été érigée en municipalité en 1790, Contigné[12], chef-lieu de canton en 1790, puis Châteauneuf-sur-Sarthe en 1801[12].

Le Conseil municipal de Contigné est composé de 15 élus[17].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1789  ? François-Augustin Brichet    
Les données manquantes sont à compléter.
1959 2001 Jean Foyer UNR, RPR Conseiller général, député, ministre
2001 en cours
(au 19 avril 2014)
Philippe Chopin[18]   Retraité

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Contigné est intégré à la communauté de communes du Haut-Anjou. Cette structure intercommunale regroupe onze communes dont Miré, Sœurdres, Cherré et Brissarthe[19].

La communauté de communes est membre du Pays de l'Anjou Bleu, structure administrative d'aménagement du territoire. Cette intercommunalité comprend six communautés de communes : Candé, Segré, Haut-Anjou, Ouest-Anjou, Lion-d'Angers et Pouancé-Combrée.

Autres circonscriptions[modifier | modifier le code]

Contigné fait partie du canton de Châteauneuf-sur-Sarthe (chef-lieu) et de l'arrondissement de Segré.

Le canton comporte quinze communes, dont Brissarthe, Cherré, Miré et Sœurdres. C'est l'un des quarante et un cantons que compte le département ; circonscriptions électorales servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général du département.

Contigné fait partie de la première circonscription de Maine-et-Loire, composée de cinq cantons dont Châteauneuf-sur-Sarthe et Tiercé. La quatrième circonscription de Maine-et-Loire est l'une des sept circonscriptions législatives que compte le département.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 761 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 257 942 1 213 1 292 1 099 1 230 1 235 1 211 1 187
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 157 1 165 1 132 1 075 1 064 1 004 1 072 1 026 1 025
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 017 1 003 947 741 759 766 740 750 690
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
687 697 637 680 588 597 741 760 761
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2004[21].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est sensiblement égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,5 %, 15 à 29 ans = 17,5 %, 30 à 44 ans = 23,5 %, 45 à 59 ans = 19,8 %, plus de 60 ans = 15,6 %) ;
  • 50,3 % de femmes (0 à 14 ans = 23,3 %, 15 à 29 ans = 16,5 %, 30 à 44 ans = 20,7 %, 45 à 59 ans = 17,5 %, plus de 60 ans = 22 %).
Pyramide des âges à Contigné en 2008 en pourcentage[22]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
1,6 
6,6 
75 à 89 ans
10,7 
9,0 
60 à 74 ans
9,7 
19,8 
45 à 59 ans
17,5 
23,5 
30 à 44 ans
20,7 
17,5 
15 à 29 ans
16,5 
23,5 
0 à 14 ans
23,3 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[23].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Située dans l'Académie de Nantes, l'école primaire se situe sur la commune tandis que la maternelle se situe sur celle de Sœurdres, dans le cadre d'un regroupement pédagogique intercommunal (RPI)[24].

La commune possède également une garderie, une bibliothèque, une agence postale communale, ainsi que plusieurs associations dont celle du football, de théâtre ou du foyer des jeunes[24]...

Il faut se rendre à Châteauneuf-sur-Sarthe, siège de la communauté de communes, pour trouver d'autres structures : gendarmerie, centre de secours, collège, maison de retraite, bureau de poste et trésorerie, ainsi que la plupart des structures de santé. L'hôpital local le plus proche se trouve à Château-Gontier (18 km) ou à Angers (29 km)[25].

Transports en commun : La commune est desservie par une ligne d’autobus du réseau interurbain de Maine-et-Loire AnjouBus, la ligne 11 (Angers Châteauneuf-sur-Sarthe Sablé-sur-Sarthe)[26]. Il n'existe pas de réseau ferroviaire desservant Contigné. La gare de TER la plus proche se situe à Étriché (ligne Angers - Le Mans)[27].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le revenu fiscal médian par ménage était en 2010 de 15 829 €, pour une moyenne sur le département de 17 632 €[9].

En 2009, 40 % des foyers fiscaux étaient imposables, pour 51 % sur le département[9].

Tissu économique[modifier | modifier le code]

L’activité agricole représente toujours l’activité la plus importante sur le territoire, malgré la forte baisse du nombre d’exploitations.

Sur 67 établissements présents sur la commune à fin 2010, 51 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 6 % du secteur de l'industrie, 10 % du secteur de la construction, 22 % de celui du commerce et des services et 10 % du secteur de l'administration et de la santé[9].

En 2009, sur les 69 établissements présents sur la commune, 51 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 18 % sur le département)[28].

On y trouve plusieurs commerces, dont un magasin d'alimentation générale, un bar tabac, un restaurant pizzéria, ainsi que plusieurs entreprises artisanales (couverture, entretien des espaces verts, maçonnerie, serrurerie, vitrerie, artisans, etc)[24].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Comme dans le reste du département l'agriculture est fortement implantée sur le territoire.

Liste des appellations présentes sur le territoire[29] :

  • AOC Maine-Anjou, IGP Bœuf du Maine, Volailles de Loué, Volailles du Maine, Volailles d’Ancenis, Œufs de Loué
  • IGP Cidre de Bretagne ou Cidre breton

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune de Contigné comporte une inscription au Patrimoine[30] :

  • Prieuré du Gravier : Façades et toitures de l'ancien prieuré y compris la chapelle, XVIIe et XVIIIe siècles, Monument historique classé par arrêté du 29 décembre 1977 (PA00109061).

Autres lieux et monuments :

  • Château de la Haye : parc et anciens communs.
  • Château du Margas : Ce Château fut la propriété, par filiation successive, des Hullin de la Selle, puis de Terves, puis de la Roche Saint-André et de Couëtus.
    Suite au décès en 1827, à l'âge de 85 ans, de Eulalie Victoire Hullin de la Selle, veuve de Pierre Charles de Terves depuis 1805, les propriétés dépendant de la Beuvrière 49220 Grez-Neuville sont transmises aux quatre héritiers survivants (sur onze enfants, trois fils sont morts dans la Chouannerie, trois filles sont mortes à la prison de Montreuil Bellay ...).
    Cette succession[31] comprenait outre les terres du Château de la Beuvrière Grez-Neuville, celles de Brain-sur-Longuenée, de l'Anjouère à La Pouëze, de la Frappinière en Cossé-d'Anjou, du Margas à Contigné et des immeubles et hôtels sur Angers.
    Un descendant Prêtre, Chanoine honoraire, Monseigneur Alfred de Couëtus a donné son nom à une rue de Contigné.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Foyer est un homme politique et juriste français, né le 27 avril 1921 à Contigné et décédé à Paris le 3 octobre 2008.
    Maire de Contigné (1959-2001), Conseiller général du canton des Ponts-de-Cé (1967-1973), Membre du Conseil régional des Pays de la Loire (1973), Membre de l'Académie des Sciences morales et politiques (1984).
    Jean Foyer est l'auteur de plusieurs ouvrages : Sur les chemins du droit avec le général (Fayard, 2006), Il était une fois la bio-révolution (PUF, 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Issu du découpage historique et administratif, encore en vigueur au début du XXe siècle, le département comporte les territoires du Baugeois (partie nord-est du département), du Saumurois (sud-est), des Mauges (sud-ouest) et du Segréen (nord-ouest). (cf. Territoires du Maine-et-Loire)
  2. WikiAnjou, Segréen, 8 mai 2014
  3. a, b et c IGN et BRGM, Géoportail Contigné (49), consulté le 5 juillet 2010
  4. P.Wagret J.Boussard J.Levron S. Mailliard-Bourdillon, Visages de l'Anjou, Horizons de France, 1951, p. 10
  5. Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
    Lion1906, Distances orthodromiques à partir de Contigné (49), consulté le 24 octobre 2011
  6. a et b IGN, Répertoire Géographique des Communes (RGC 2010), consulté le 2 février 2011 - Données consultables sur WikiAnjou.
  7. a et b Comité météorologique départemental, Les régions naturelles, Le Climat, consulté le 24 mai 2011
  8. DREAL Pays de la Loire, Données environnementales GéoSource, Liste des zonages recensés sur la commune de Contigné, consulté le 22 septembre 2010
  9. a, b, c et d Insee, Statistiques locales du territoire de Contigné (49), consultées le 30 décembre 2012
  10. a et b Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements, 2005, p. 67 et 68
  11. a, b, c, d et e Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, Lachèse Belleuvre & Dolbeau, 1874, t. 1, p. 739 et suivantes - selon ses travaux faits au XIXe siècle sur les archives anciennes.
  12. a, b, c et d École des hautes études en sciences sociales, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Contigné, consultée le 24 octobre 2011
    Nom de la municipalité en 1793 (an II), selon le recensement réalisé sur l’ensemble du territoire français de l’époque, et en 1801, selon les « Arrêtés de réduction des justices de paix » (actes publiés au Bulletin des lois) constituant la première nomenclature officielle des circonscriptions administratives de la France contemporaine.
  13. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874-1878, Édition révisée de 1965 par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt, t. 1 p. 795 et suivantes
  14. Registres paroissiaux des Archives départementales de Maine-et-Loire, Commune de Contigné
  15. Célestin Port, op. cit., Édition révisée de 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 4 p. 406 (Soeurdres)
  16. Memorial-genweb, Contigné, consulté le 02 janvier 2013
  17. Nombre de conseillers municipaux sur le Code général des collectivités territoriales
  18. Réélection 2014 : « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 19 avril 2014).
  19. Insee, Composition de l'EPCI du Haut Anjou (244900841), consulté le 30 novembre 2013
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  22. « Évolution et structure de la population à Contigné en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 octobre 2012)
  23. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 octobre 2012)
  24. a, b et c Contigné, Commune de Contigné, consulté le 5 juillet 2010
  25. Fédération Hospitalière de France, Centre hospitalier du Haut Anjou (Chateau-Gontier) et Centre Hospitalier Universitaire (Angers), consulté le 27 octobre 2011
  26. Réseau interurbain de Maine-et-Loire, Réseau AnjouBus, consulté le 28 octobre 2011
  27. SNCF, TER Pays-de-la-Loire, Réseau Pays-de-la-Loire, consulté le 28 octobre 2011
  28. Insee, Statistiques locales 2009 du territoire de Contigné, consultées le 27 octobre 2011
  29. AOC Appellation d'origine contrôlée (FR), AOP Appellation d'origine protégée (CE), IGP Indication géographique protégée (CE) - INAO, Fiche de Contigné (49), consultée le 22 septembre 2010
  30. Ministère de la Culture, Monuments historiques et Inventaire général du patrimoine culturel, base Mérimée, consultée le 25 septembre 2010
  31. Jean Poussin, Historique Brain Longuenée, 19 décembre 2010