Liaozhai zhiyi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Liaozhai zhiyi, ou Contes étranges du studio du bavard (chinois simplifié : 聊斋志异 ; chinois traditionnel : 聊齋誌異 ; pinyin : Liáozhāi zhìyì ; Wade : Liao²chai¹ chi⁴yi⁴) est un recueil de contes en chinois classique écrits par Pu Songling. Il s'agit de contes fantastiques faisant intervenir des êtres surnaturels. Un thème récurrent est celui du lettré séduit par une femme-renarde ou un fantôme, plus souvent décrit comme bienveillant que féroce, mais néanmoins dangereux de par sa nature yin.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • « Le poirier planté », trad. Camille Imbault-Huart, Journal asiatique, août-septembre 1880, p. 281-284 [trad. du conte « Zhong li » 種梨] [lire en ligne]
  • Tcheng-Ki-Tong. Contes chinois, Calmann-Lévy, 1884 [25 contes adaptés en français] [lire en ligne]
  • P'ou Song-Ling, Contes étranges du cabinet Leao, trad. Louis Laloy, Piazza, 1925, rééd. Le Calligraphe, 1985 [20 contes]
  • P'ou Song-ling, Contes extraordinaires du Pavillon du loisir, trad. sous la direction d'Yves Hervouet, « Connaissance de l'Orient », Gallimard, 1969 [26 contes]
  • Pu Songling, Contes fantastiques du Pavillon des Loisirs, trad. Li Fengbai et Denise Ly-Lebreton, Éditions en langue étrangères, Pékin, 1986 [38 contes]
  • Pou Song-Ling, Le Studio des loisirs, textes recueillis et présentés par Claude Roy, trad. Hélène Chatelain, 10/18, « Domaine étranger », 1993 [30 contes, retraduits de l'anglais, rééd. de Histoires et légendes de la Chine mystérieuse, Tchou, 1969, Éditions Sand, 1987]
  • Pu Songling, Chroniques de l'étrange, trad. André Lévy, Philippe Picquier, « Picquier poche », 1996, rééd. 2010 [82 contes]
  • Pu Songling, Chroniques de l'étrange, trad. André Lévy, Philippe Picquier, « Dix milles feuilles », 2 vol., 2005, 2016 p. [traduction complète]
  • Pu Songling, Trois Contes étranges, trad. Rainier Lanselle, Presses universitaires de France / Fondation Martin Bodmer, 2009

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

  • 1947 : Ashiou ou La Déesse de l’amour, de Wu Zuguang, avec Zhou Xuan, Lu Yukun, Jiang Ming, Zhou Wei, Wu Jiaxiang [adaptation du conte A Xiu[1]]

Livre audio[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ashiou ou la déesse de l’amour, sur festivalducinemachinoisdeparis.com, 2 septembre 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « The Manchu Preface to Jakdan's Selected Stories Translated from Liaozhai zhiyi », China Heritage Quarterly, no  19, 2009 [lire en ligne]
  • Alan H. Barr, « Liaozhai zhiyi and Shiji », Asia Major, vol. 20, part 1, 2007 [PDF] [lire en ligne]
  • Li Jinjia, « La réécriture de l’amour charnel dans les premières traductions françaises du Liaozhai zhiyi », Colloque Traduire l'amour, la passion, le sexe, dans les littératures d'Asie, Université de Provence, 15-16 décembre 2006 [lire en ligne]
  • Li Jinjia, Le Liaozhai zhiyi en français (1880-2004), You Feng, 2009