Contention élastique des membres inférieurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kompressionsstrümpfe.jpg

La contention élastique des membres inférieurs est un dispositif élastique permettant de comprimer le réseau veineux superficiel et de limiter la formation d’œdèmes.

Principes[modifier | modifier le code]

La compression permet de favoriser le retour veineux par le système profond, le système superficiel étant comprimé. Cela aide à la reperfusion d'une thrombus (phlébite)[1]. Elle n'est pas suffisante pour jouer sur le réseau artériel, sauf si ce dernier est très atteint.

Réalisation[modifier | modifier le code]

Suivant l'étage pour lequel la compression est indiquée, elle peut être fait à l'aide de chaussettes, de bas ou de collants, dont la taille doit être adaptée à l'individu (prise de mesures avant l'achat).

Une contention élastique des membres supérieurs peut être également faite.

La compression peut être plus ou moins forte suivant le tissu utilisée. Elle est dite modérée lorsqu'elle est comprise entre 10 et 30 mmHg et forte entre 30 et 40 mmHg[2].

Les bandes de compression ont les mêmes indications mais sont peu pratiques (nécessité d'une tierce personne pour la mise en place), assez encombrantes, peu esthétiques et ayant tendance à se défaire. Elles ne sont utilisées qu'à titre transitoire ou lorsque les autres dispositifs ne sont pas adaptées (présence d'un ulcère par exemple, ne devant pas être recouvert par la contention).

A part sont les dispositifs actifs où une pompe électrique permet une compression rythmique des jambes. Ces systèmes sont utilisés chez les patients alités, notamment après un accident vasculaire cérébral[3].

Indications[modifier | modifier le code]

Elles sont utilisées en appoint dans la prévention de la thrombose veineuse profonde ou phlébite des membres inférieurs ou de ses complications (maladie phlébitique), ainsi qu'en cas d'insuffisance veineuse pour en diminuer les symptômes.

Efficacité[modifier | modifier le code]

Dans l'insuffisance veineuse, la contention améliore sensiblement les symptômes (douleurs, sensations de jambes lourdes, intolérance à l'activité)[4]. Chez la femme enceinte, une contention modérée permet de diminuer la fréquence de survenue de varices[2].

Dans la prévention de survenue de phlébite chez le sujet hospitalisé, la contention est efficace dans les suites d’une chirurgie[5] mais pas dans celles d'un accident vasculaire cérébral[6].

En cas d'ulcère de la jambe, elle permet d'en accélérer la guérison[2].

L'action préventive sur la maladie post-phlébitique est beaucoup plus discutée, certains auteurs contestant l'efficacité des compressions[7], d'autre non[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cooley BC, Chen CY, Hess R, Schmeling G, Incomplete resolution of deep vein thrombosis under reduced flow conditions, Thromb Res, 2013;131:55–58
  2. a, b et c Partsch H, Flour M, Smith PC, Indications for compression therapy in venous and lymphatic disease consensus based on experimental data and scientific evidence. Under auspices of the IUP, Int Angiol, 2008;27:193–219
  3. CLOTS (Clots in Legs Or sTockings after Stroke) trials collaboration, Effectiveness of intermittent pneumatic compression in reduction of risk of deep vein thrombosis in patients who have had a stroke (CLOTS 3): a multicentre randomised controlled trial, Lancet, 2013;382:516-524
  4. Montykie GD, Caprini JA, Arcelus JI, Reyna JJ, Overom E, Mokhtee D, Evaluation of therapeutic compression stockings in the treatment of chronic venous insufficiency, Dermatol Surg, 1999;25:116–120
  5. (en) Amaragiri SV, Lees T, Elastic compression stockings for prevention of deep vein thrombosis, Cochrane Database Syst Rev, 2000 1. CD001484.
  6. (en)The CLOTS Trials Collaboration. Effectiveness of thigh-length graduated compression stockings to reduce the risk of deep vein thrombosis after stroke (CLOTS trial 1): a multicentre, randomised controlled trial, Lancet 2009:373;1958-1965.
  7. Kahn SR, Shapiro S, Wells PS et al. Compression stockings to prevent post-thrombotic syndrome: a randomised placebo-controlled trial, Lancet, 2014;383:880-888
  8. Brandjes DPM, Buller HR, Heijboer H et al. Randomised trial of effect of compression stockings in patients with symptomatic proximal-vein thrombosis, Lancet, 1997;349:759–762