Conte des deux frères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Conte des Deux Frères
Genre Conte
Date de parution originale XIXe dynastie (Nouvel Empire)

Le Conte des Deux Frères est une histoire égyptienne qui date du règne de Séthi II, qui régna au 12e siècle avant notre ère à la XIXe dynastie (Nouvel Empire). L'histoire est conservée sur le papyrus d'Orbiney qui est actuellement conservé au British Museum.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il était une fois deux frères nés du même père et de la même mère : Anubis et Bata. L'aîné, Anubis est marié avec une femme dont le nom est inconnu. Le couple vit plutôt oisivement dans une ferme. Le frère cadet, Bata est un jeune homme vigoureux et travailleur. En tant que serviteur efficace, il s'occupe de tous les travaux de la ferme. Il tisse les vêtements, garde les bovins dans les prés, laboure les champs et bat les récoltes. Chaque jour Bata dépose devant Anubis et sa femme les produits agricoles. En échange, Bata reçoit un peu de nourriture qu'il mange dans l'étable avec les vaches. Proche de ses bêtes, Bata dort avec elles. Il est aussi capable de leur parler. Sur les conseils du troupeau, Bata trouve les meilleurs prés. C'est ainsi que l'abondance règne sur la ferme, les vaches sont grasses et mettent bas de nombreux veaux.

La saison des labours arrive. Les frères travaillent ensemble sur leurs terres durant de nombreux jours. Puis vient le jour d'ensemencer les champs. Anubis ordonne à Bata d'aller au village chercher des graines. Bata court vers la ferme et demande à l'épouse d'Anubis de lui donner les semences. L'épouse occupée à sa coiffure dit à Bata de se servir dans le grenier et de prendre autant de grains qu'il lui plaira. Bata prend alors une grande jarre car il veut emporter une grande quantité de semence. En sortant du grenier, Bata rencontre l'épouse d'Anubis. Cette dernière est émerveillée par sa force car il porte une lourde charge sur ses épaules, l'équivalent de trois sacs d'orge et de deux sacs de froment. Devant la grande vigueur de Bata, l'épouse ressent du désir amoureux et lui propose de passer une heure ensemble. Mais Bata se met en colère et rejette ses avances. Il veut rester fidèle à son frère Anubis car il le respecte comme un père.

Bata retourne à ses travaux d'ensemencement et ne dit rien à son frère de cette mésaventure.

Le soir venu Bata mène le bétail à l'étable et Anubis rentre chez lui auprès de sa femme. Mais la maison est plongée dans le noir. La lumière est éteinte et le repas du soir n'est pas préparé. Dans la crainte d'une dénonciation, l'épouse infidèle, prise de panique, s'est enduite de graisse et de suif pour faire croire qu'elle a été battue. La femme dit à Anubis que Bata a voulu la séduire mais que devant son refus il l'a battue. Elle ajoute que si Anubis permet à Bata de continuer à vivre, elle se tuera avant que ce dernier ne s'en prenne à elle.

Croyant les dires mensongers de son épouse, Anubis se met en colère. Il aiguise la lame de son arme et se rend vers l'étable pour tuer son frère. Bata sur le chemin du retour est prévenu des mauvaises intentions d'Anubis. Par deux fois, des vaches l'ont mis en garde. Bata s'enfuit avec Anubis à ses trousses. Bata prend à témoin -Horakhty, le juge qui sait voir le vrai et le faux. Le dieu entend les plaintes de Bata. Pour le sauver d'Anubis, il crée une grande étendue d'eau infestée de crocodiles. Chaque frère se trouvant sur l'une des deux rives. Anubis ne peut traverser. Mais tente par deux fois de lancer son arme vers Bata pour le tuer. Bata de son côté crie à son frère son innocence. Au lever du jour, sous le regard de , Bata se justifie auprès de son frère. Il rappelle à Anubis les bons jours que tous deux ont passé ensemble. Pour lui, la tentative de meurtre est une grande infamie. Bata affirme que la femme est une menteuse. Pour souligner sa sincérité, il coupe ses organes génitaux et les jette dans l'eau, où un poisson les mange. Éprouvant une grande faiblesse, Bata se décide à aller dans la vallée de l'arbre-Ash.

Avant de partir, Bata informe son frère de deux choses. Premièrement, Bata déposera son cœur dans la fleur de l'arbre-Ash. Cet arbre sera coupé, le cœur chutera à terre et Bata tombera mort. Deuxièmement, Anubis sera prévenu de ce fait lorsque dans un pot sa bière moussera. Il devra alors prendre soin de son frère en retrouvant le cœur dans un délai de sept années. Anubis, maintenant persuadé de l'innocence de Bata, adopte une attitude de deuil. De retour chez lui, il tue son épouse et jette le corps aux chiens.

En attendant ce jour funeste, Bata se construit une maison dans la vallée de l'arbre-Ash tout en vivant des produits de la chasse. Un jour l'Ennéade vient à sa rencontre. Face à la solitude de Bata, les dieux ordonnent à Khnoum de lui façonner une épouse. D'une beauté merveilleuse, cette femme porte en elle une parcelle de chaque dieu. Cependant, les sept Hathor lui prédise une destinée funeste avec une vie abrégée par la violence. Devant la beauté de la femme, Bata tombe amoureux d'elle et lui confie le secret de la fleur. Le dieu de l'eau lui aussi s'éprend de cette femme. Il ordonne à l'arbre-Ash de s'emparer d'elle. Mais il ne réussit qu'à lui arracher une mèche de ses cheveux. L'eau emporte cette tresse jusqu'à la rive qui borde la blanchisserie du palais de pharaon. L'odeur divine de la tresse imprègne l'eau et les vêtements de pharaon s'en trouvent couverts. Cette bonne odeur cause un grand trouble dans le palais mais le blanchisseur est accablé de reproches car il n'en connait pas l'origine. Il se rend au bord de l'eau. Là, il trouve la tresse de cheveux puis l'apporte à pharaon. Les mages royaux lui conseillent de se faire amener la femme de Bata car cette dernière est une fille de Rê. Aussitôt, il envoie ses hommes vers la femme mais Bata les tue. Pour le vaincre, pharaon se décide alors d'envoyer toute une armée. Finalement, la femme de Bata est transportée jusque devant lui. Sous le charme, le souverain accepte toutes les volontés de cette nouvelle reine. Trahissant Bata, elle révèle le secret à pharaon. Ce dernier fait alors couper l'arbre-Ash, la fleur renfermant le cœur tombe à terre et Bata succombe, mort.

Anubis reçoit alors un pot de bière mousseuse, et part à la vallée du Cèdre. Il cherche le cœur de son frère pendant plus de trois ans, le trouve au début de la quatrième année. Il suit les instructions de Bata et met le cœur dans un bol d'eau froide, et comme prévu, Bata est ressuscité. Il prend alors la forme d'un taureau et va voir sa femme et le pharaon. Sa femme demande à pharaon, consciente de la présence de Bata en taureau, si elle peut manger son foie. Le taureau est ensuite sacrifié, et deux gouttes de son sang perlent au sol, à partir desquelles poussent deux arbres Persea. Bata, désormais sous la forme d'un arbre, s'adresse à nouveau sa femme. Alors elle fait encore appel au pharaon lui demandant d'abattre les arbres Persea et de les utiliser pour fabriquer des meubles. Comme cela se passe, une écharde se retrouve dans la bouche de la femme, son imprégnation. Elle donne finalement naissance à un fils, que le pharaon désigne comme prince héritier. Lorsque le pharaon meurt, le prince héritier (une réincarnation de Bata) devient roi, et il nomme son frère aîné Anubis en tant que prince héritier. L'histoire se termine heureusement, avec les frères en paix et maîtres de leur pays.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anonyme égytien : Conte des deux frères, Paris, éditions José Corti, collection Merveilleux, n° 5. Traduit et postfacé par François Shuler. Suivi du conte du mari trompé. Dossier complémentaire comprenant quatre variantes : dogon, russe, allemande et occitane (Gascogne) ainsi qu'un dossier iconographique.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr): Étude comparée des contes egyptiens et africains : ici
  • (de): Analyse du conte.
  • (en): Texte hiératique, transcription en hiéroglyphique et traduction en langue anglaise du conte.