Contact visuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

C’est l’aptitude d’établir un contact visuel en vue d’un échange communicationnel[1] . Il peut aussi se faire avec l’environnement et les objets utilisés pour une tâche. Le contact visuel nécessite d’avoir une bonne attention visuelle.

Le contact visuel est la forme principale de communication chez le bébé. Il permet de créer un lien d’attachement sécurisant entre le bébé et ses parents et ainsi favoriser son développement. La vision en interrelation avec les autres sens permet au bébé de découvrir et d’explorer son environnement[2]. Elle permet aussi de confirmer les informations reçues par les autres sens.

Chez les enfants, le contact visuel joue un rôle important. Il permet d’enregistrer les informations transmises par son interlocuteur ou d’imiter le comportement des adultes en vue d’apprendre à faire une activité ou tout simplement pour jouer. Le contact visuel est essentiel pour développer des habiletés sociales ainsi que des habiletés motrices. Au niveau scolaire, le contact visuel sert à lire et écrire[3].

L’absence de contact visuel avec les individus ou les objets peut rendre difficile le développement social ainsi que le développement des habiletés motrices, car l’enfant n’est pas sensible aux rétroactions de l’environnement perçues par les yeux. Plus largement, les problèmes visuels peuvent aussi retarder l’apprentissage du langage en plus d’entraîner des difficultés au niveau des relations spatiales (en haut, en dessous, etc.). Ces difficultés peuvent être associées à plusieurs conditions de santé dont la paralysie cérébrale, l’autisme et le retard du développement[4].


Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. Fougeyrollas P., Cloutier R., Bergeron H., Côté J., St Michel G., Classification québécoise Processus de production du handicap, Québec, Réseau international sur le Processus de production du handicap, 1998
  2. Brunstein, C., & Tiellet Nunes, M. (2003). Attention visuelle et interaction mère/bébé: signaux précoces de la capacité à voir le monde. La psychiatrie de l'enfant, 46(2), 29
  3. Schneck, C. (2010). A Frame of Reference for Visual Perception. Dans P. Kramer & J. Hinojosa, Pediatric Occupational Therapy, 3rd edition Wolters Kluwer (Eds.), (pp. 349-389)
  4. Schneck, C. (2005). Visual Perception. Dans Case-Smith, J., Occupational Therapy for Children – 5e edition, Elsevier (Ed.), (pp. 412-446)