Constantin von Economo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Constantin von Economo.

Constantin von Economo, né le à Brăila, Roumanie et mort le à Vienne, est un neurologue autrichien d’origine roumaine. Son nom complet est Constantin Alexander Economo Freiherr (Baron) von San Serff.

Biographie[modifier | modifier le code]

Constantin von Economo est né dans la ville roumaine Brăila, de parents issus de l’aristocratie grecque aisée. Peu après sa naissance sa famille s’installe à Trieste, alors ville autrichienne, où il est élevé. C’est en lisant l’ouvrage paru en 1864 « Génie et folie » de Cesare Lombroso qu’il se sentit attiré par la médecine, mais après ses études secondaires au Gymnase de Trieste en 1893, son père l’oblige à commencer des études d’ingénieur et ce n’est qu’après 2 ans qu’il est autorisé à s’inscrire en médecine. Durant ses études il est successivement démonstrateur à l’institut d’Histologie d’Anton von Rosenstein (1842-1925), puis assistant à l’Institut de Physiologie de Siegmund Exner (1846-1926).

Après avoir obtenu son doctorat à Vienne en 1901, il va passer une année de formation spécialisée à la clinique universitaire de Nothnagel, puis à Paris où il restera une année, en psychiatrie chez Valentin Magnan et en neurologie chez Pierre Marie. Il se rend ensuite à Strasbourg chez Albrecht Bethe, le père du futur Prix Nobel de physique 1967 Hans Bethe, et à Munich chez Emil Kraepelin.

En 1906 il revient à Vienne et y devient l'assistant de Julius Wagner von Jauregg (1857-1940) en clinique psychiatrique. Il est aussi durant cette période pilote d’aérostat et en 1908 parmi les premiers aviateurs autrichiens. Étant détenteur d’un brevet de pilote il sert durant la Première Guerre mondiale sur le front du sud tyrolien et reçoit plusieurs décorations. En 1916 il est rappelé à Vienne afin de prendre part aux soins des traumatisés crâniens dans la Clinique de Wagner von Jauregg. C’est à ce moment qu’il débuta ses études sur l'encéphalite épidémique.

Constantin von Economo, photographié en 1910 en tenue de pilote d'avion.

Il est nommé professeur associé de psychiatrie et de neurologie en 1913, et en 1921 professeur titulaire extraordinaire. En 1920 il épouse la fille d’un général autrichien, le prince Alois von Schönburg-Hartenstein, mais en 1928 il décline l’offre de prendre la succession de Wagner von Jauregg comme directeur de la Clinique de Psychiatrie et de Neurologie de Vienne désirant poursuivre ses travaux de recherche sans avoir à s’occuper de tâches administratives.

En 1931 il devient directeur de l’institut de recherche sur le cerveau nouvellement créé en relation avec la clinique de psychiatrie, mais il meurt soudainement d’une crise cardiaque quelques mois seulement après la fondation de l’institut.

On doit à Constantin von Economo 27 publications, dont un livre sur l'encéphalite léthargique parue en 1929, une année après le travail de Cruchet.

Éponymie[modifier | modifier le code]

Il a laissé son nom à l'encéphalite léthargique, décrite simultanément par le français Jean-René Cruchet (maladie de von Economo ou de von Economo-Cruchet). Cette maladie du système nerveux central qui s’est répandue sur un mode épidémique en 1919 et 1920 se caractérise par une importante somnolence, (léthargie), d’où son nom de maladie du sommeil européenne, des douleurs musculaires (mylagies), une fièvre, un état stuporeux, une ophtalmoplégie et une faiblesse (parésie) des membres.

Références[modifier | modifier le code]

  • (de) Wagner-Jauregg J. Dr. Constantin Baron Economo von San Serff †. Wiener klinische Wochenschrift, 1931, 44 (44).
  • (de) Von Economo C. Die Encephalitis lethargica, ihre Nachkrankheiten und ihre Behandlung. Berlin and Vienna, Urban und Schwarzenberg, 1929

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :