Constantin V d'Arménie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constantin.
Constantin V
Henri Delaborde, Les chevaliers de Saint-Jean restaurant la religion en Arménie en 1347, 1844.Sur le trône est assis le roi Constantin V.
Henri Delaborde, Les chevaliers de Saint-Jean restaurant la religion en Arménie en 1347, 1844.
Sur le trône est assis le roi Constantin V.
Titre
Roi d'Arménie
13441362
Prédécesseur Constantin IV
Successeur Constantin VI
Biographie
Dynastie Héthoumides
Date de décès 1362
Père Baudouin de Neghir et de Pertzerpert
Mère Marie de Barbaron
Conjoint Marie de Korikos
Enfant(s) Oshin, Léon

Constantin V d'Arménie
Liste des souverains arméniens de Cilicie

Constantin V ou Kostandin V[1] {en arménien Կոստանդին Ե ; † 1362) est roi d'Arménie de 1344 à 1362. Il est fils de Baudouin, seigneur de Neghir et de Pertzerpert, et de Marie de Barbaron. Ses parents, tous deux héthoumides, sont respectivement petit-fils et arrière-petite-fille de Constantin, seigneur de Barbaron et père du roi Héthoum Ier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est d'abord seigneur de Neghir et de Pertzerpert. À la mort du roi héthoumide Léon V, son cousin Guy de Lusignan lui succède sous le nom de Constantin IV. Mais Guy se rendit impopulaire en se mêlant des questions religieuses, voulant obtenir le ralliement de l'Église d'Arménie à Rome. Les barons l'assassinent et offrent la couronne à un lointain descendant héthoumide, Constantin V.

Malgré la réaction anti-franque et anti-latine qui le porte au pouvoir, il sait qu'il doit composer avec les occidentaux et apaiser leur rancœur, car ils sont son seul soutien possible face à l'avancée mamelouke. Lors d'un concile à Sis en 1345, pour se concilier l'aide des occidentaux, il feint de se rallier à l'Église romaine. Mais c'est en vain, et aucune croisade ne vient soulager la pression des musulmans. Les Mamelouks prennent définitivement le port d'Ayas le 23 mai 1347. En 1359, ils prennent les villes d'Adana et de Tarse, et occupent la totalité de la plaine cilicienne, réduisant le royaume à la partie montagneuse de la Cilicie.

Il meurt de mort naturelle le 21 décembre 1362. Irrités de l'absence d'aide de la part des Latins, les barons refusent de donner la couronne à un prétendant Lusignan, et la donnent à un de ses cousins, Constantin VI.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1340 Marie de Korikos, fille d'Oshin, seigneur de Korikos, et de Jeanne de Tarente. De ce mariage sont nés :

  • Oshin († 1356) ;
  • Léon (1338, † avant 1357).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Certains historiens renumérotent les souverains de l'Arménie cilicienne à partir de I avec l'accession à la royauté. Selon cette numérotation, il serait Constantin III.

Sources[modifier | modifier le code]