Constantin II de Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Constantin II, représentation de 1847.

Constantin II de Géorgie (en géorgien : კონსტანტინე II, Konstantine II ; 1447-1505) est roi de Karthli-Iméréthie de 1478 à 1483, roi de Karthli de 1478 à 1505, et roi titulaire de Géorgie de 1478 à 1490.

Biographie[modifier | modifier le code]

Constantin II est un petit-fils du roi Alexandre Ier et le fils du roi titulaire Démétrius III et de Goulashar d’Iméréthie. Il est donc par sa mère le demi-frère de Bagrat VI de Géorgie.

Constantin II est capturé avec son oncle le roi Georges VIII de Géorgie par l’atabeg Qvarqvaré III Jakéli de Samtskhé. Il réussit à s’échapper et à s’enfuir en Iméréthie où il veut mettre en avant les droits hérités de sa mère. Entre 1465 et 1478, il se proclame co-roi de Géorgie et combat en vain son demi-frère Bagrat VI qui s’est également proclamé roi de Karthli en 1466.

L’année suivante, il appuie son oncle Georges VIII de Géorgie qui tente en vain de récupérer sa couronne mais qui doit se réfugier en Kakhétie. Bien qu’il reconnaisse le titre de Bagrat VI, Constantin continue de le combattre et finit par reprendre une partie du Karthli.

À la mort de Bagrat VI, son fils et héritier Alexandre II d'Iméréthie, proclamé roi de Géorgie, est chassé et Constantin s’empare de la double couronne de Karthli et d’Iméréthie.

En 1483, il est défait par l’atabeg Qvarqvaré III Jakéli de Samtskhé à Aradeti et perd la couronne d’Iméréthie qui revient provisoirement à Alexandre. En 1487, Constantin recouvre brièvement la Géorgie occidentale avant d'être obligé de l’abandonner à la suite d’une invasion des Turcomans Aq Qoyunlu (« Mouton Blanc »).

Les années suivantes, après avoir associé au trône ses quatre fils (David X, Georges IX, le futur Bagrat Ier de Moukhran et Démétrius), il combat les autres principautés géorgiennes. En 1488/1490 il associe ses quatre fils ainés au trône mais en 1490/1491 le roi est obligé de reconnaître la partition définitive du royaume de Géorgie en plusieurs entités :

Entre 1492 et 1496, Constantin II envoie Nilo, l'aumônier de la cour, comme ambassadeur en Égypte, en Italie et en Espagne dans l’espoir d’organiser de nouveau une grande coalition anti-ottomane. Son projet échoue et Constantin, qui est le dernier souverain à prétendre régner sur l’ensemble de la Géorgie, disparaît en 1505.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Constantin II épouse en 1478 une certaine Thamar, morte après 1492, dont il a eu sept enfants :

Sources[modifier | modifier le code]