Constant Troyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Troyon.

Constant Troyon

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Constant Troyon,
d'après une photographie d'Étienne Carjat.

Naissance 28 août 1810
Sèvres
Décès 21 février 1865
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Peintre
Maîtres Denis Désiré Riocreux, Camille Roqueplan
Élèves Martin Léonce Chabry, Eugene Boudin, Léon Belly, Gabriel-Gervais Chardin
Mouvement artistique École de Barbizon
Influencé par Paulus Potter
Influença Claude Monet

Constant Troyon, né le 28 août 1810 à Sèvres (Seine-et-Oise) et mort le 21 février 1865 à Paris, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jean-Marie-Dominique Troyon (1780-1817), peintre d'ornement et doreur à la Manufacture de Sèvres, et de son épouse Jeanne Pracht, ouvrière plumassière.

Après avoir étudié les bases de son art avec Denis-Desiré Riocreux, conservateur du musée de Sèvres, et Camille Roqueplan, il rencontre en 1830 le peintre Paul Huet avec qui il travaille. En 1846-1847, il découvre les paysagistes de la peinture hollandaise tels que Paulus Potter et Aelbert Cuyp. Troyon met alors en avant les animaux dans ses tableaux. Il est d'un talent réaliste convaincu. Comme ses amis de l'école de Barbizon, il ne connaît sa consécration qu'au Salon de 1855. Théophile Gautier vanta son style large et ample.

En 1863, il entreprend un voyage à travers le Berry, le Limousin (École de Crozant) et la Bretagne avec les peintres Jules Dupré et Louis Cabat. Il peint essentiellement des paysages et des animaux. Martin Léonce Chabry, Eugene Boudin et Fabius Brest ont travaillé dans son atelier.

Atteint par la folie, il peint, durant ses derniers mois, des vaches dans des arbres[1]. Il est inhumé à Paris au cimetière de Montmartre.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire de l'art et des Artistes, Fernand Hazan, 1982.
  2. « Le petit troupeau », base Joconde, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :